STEINER RUDOLF (1861-1925)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Philosophe et pédagogue autrichien, Rudolf Steiner est né le 27 février 1861 à Kraljevíc (Croatie), et mort le 30 mars 1925 à Dornach, près de Bâle. Attiré dans sa jeunesse pas les œuvres de Goethe, il édite dans un premier temps les travaux scientifiques du poète. Après s'être installé à Weimar, il se penche sur l'édition classique des œuvres complètes du poète (publiées entre 1889 et 1896) et écrit parallèlement Die Philosophie der Freiheit (1894, La Philosophie de la liberté). Il part ensuite à Berlin pour devenir rédacteur en chef de la revue littéraire Magazin für Literatur et donner des conférences.

Steiner en arrive peu à peu à croire en une perception spirituelle indépendante des sens et baptise le résultat de ses recherches anthroposophie. Cette doctrine repose sur la notion qu'il existe un monde spirituel que la pensée pure peut comprendre mais qui n'est accessible qu'aux facultés supérieures de la connaissance mentale. Steiner pense que l'homme participait autrefois plus pleinement aux processus spirituels du monde par une forme de conscience onirique qui s'est depuis réduite en raison de son attachement aux choses matérielles. Afin de percevoir à nouveau les choses spirituelles, il lui faut ainsi habituer sa conscience à s'élever et à se détacher de la matière. L'aptitude à atteindre cet objectif par un exercice de l'intellect est en théorie innée. Se détachant des théosophes, Steiner fonde la société anthroposophique en 1912.

En 1913, il construit à Dornach son premier Goetheanum, qu'il qualifie d'école de science spirituelle. Détruit par un incendie en 1922, le bâtiment est reconstruit. Steiner tire de ses expériences au Goetheanum une pédagogie nouvelle. Le mouvement Waldorf qui voit ainsi le jour regroupe en 1969 près de 80 écoles fréquentées par plus de 25 000 enfants en Europe et aux États-Unis. Les travaux de Steiner lui inspirent également la création d'écoles pour enfants déficients, d'un centre clinique et thérapeutique à Arlesheim (près de Bâle), de centres de recherche scientifique et mathématique ainsi que d'écoles de théâtre, d'élocution, de peinture et de sculpture. Steiner est l'auteur de plusieurs ouvrages de réflexion, tels que Theosophie (1904, Théosophie), Wie erlangt man Erkenntnisse der höheren Welten ? (1904, L'Initiation) et Die Geheimwissenschaft im Umriss (1913, La Science de l'occulte), ainsi que d'une autobiographie (1924).

—  Universalis

Classification


Autres références

«  STEINER RUDOLF (1861-1925)  » est également traité dans :

ARCHITECTURE EXPRESSIONNISTE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 909 mots

1924-1928 Second Goetheanum, Dornach (Suisse), Rudolf Steiner (1861-1925). Philosophe, fondateur du mouvement anthroposophique, Rudolf Steiner est l'un des meilleurs connaisseurs de l'œuvre de Goethe, auquel il consacre un premier bâtiment en bois, à la fois temple et théâtre (1913-1920), détruit par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-expressionniste-reperes-chronologiques/#i_44661

MORGENSTERN CHRISTIAN (1871-1914)

  • Écrit par 
  • Maurice CUREAU
  •  • 769 mots

« Je me suis toujours ressenti comme double », note Christian Morgenstern dans un carnet. De fait, deux natures en apparence contradictoires coexistent en lui : celle du « chercheur de Dieu » et celle de l'humoriste. Mais dans l'esprit du public, le second a effacé le premier. C'est aux grotesques Galgenlieder ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-morgenstern/#i_44661

THÉOSOPHIE

  • Écrit par 
  • Antoine FAIVRE
  •  • 5 365 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La Société théosophique »  : […] ainsi qu'à la propagation d'une théosophie authentique. Cela n'empêche pas l'Autrichien Rudolf Steiner (1861-1925), membre de la Société théosophique, mais qui reproche à celle-ci son antichristianisme, de se détacher de la Société théosophique en 1913. À Paris, l'édifice Adyar, square Rapp, est aujourd'hui à la fois un lieu accueillant où des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theosophie/#i_44661

Pour citer l’article

« STEINER RUDOLF - (1861-1925) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolf-steiner/