FREY ROGER (1913-1997)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

De père alsacien et de mère normande, Roger Frey est né le 11 juin 1913 à Nouméa. Ce caldoche fera d'ailleurs ses débuts professionnels en Nouvelle-Calédonie, où il dirige les affaires familiales. Comme pour tant d'autres gaullistes, la guerre – et la Résistance – marquera un tournant dans sa vie. Il s'engage dès 1940 dans le bataillon des Forces françaises libres du Pacifique, se retrouve chargé de mission auprès du général Mac Arthur, puis attaché à l'état-major de De Gaulle, participe aux campagnes d'Allemagne et d'Autriche. En 1945, il effectue une discrète mission auprès de Mao Zedong et Zhou Enlai, alors dans le maquis.

Gaulliste il était, gaulliste il restera. Il suit le fondateur de la France libre dans l'aventure du R.P.F., dont il devient en 1951 le trésorier. Lorsque le R.P.F. est mis en sommeil par son chef, il assure le secrétariat général du Centre national des républicains sociaux, c'est-à-dire des quelques gaullistes qui sont restés fidèles pendant la traversée du désert. C'est à ce titre qu'il participe au retour du général de Gaulle et devient, très logiquement, le premier secrétaire général de l'U.N.R. en 1958.

Il occupe cette fonction durant peu de temps, car Michel Debré le fait entrer l'année suivante dans son gouvernement, comme ministre de l'Information. C'est le début d'une longue carrière ministérielle, ininterrompue pendant treize ans. À tel point que, élu député (du XIIe arrondissement de Paris) de 1962 à 1974, il ne siégera qu'une petite année à l'Assemblée nationale (1973-1974). Ce sera pour prendre la présidence du groupe U.D.R.

Roger Frey aura surtout marqué par son passage au ministère de l'Intérieur. C'est en avril 1961, en plein putsch des généraux d'Alger, qu'il arrive place Beauvau, pour remplacer au pied levé Pierre Chatenet, malade. Il prépare la résistance à une éventuelle opération parachutiste sur Paris. Il devra très vite affronter les épisodes les plus controversés du gaullisme : la répressi [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification

Les derniers événements

21 février - 4 mars 1983 • FranceNomination de Daniel Mayer à la présidence du Conseil constitutionnel

Le 21, sont rendus publics les noms des trois nouveaux membres du Conseil constitutionnel qui doivent remplacer ceux dont le mandat arrive à expiration. Daniel Mayer, président de la Ligue internationale des droits de l'homme, nommé par François Mitterrand, succède à Roger Frey comme président [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Bruno DIVE, « FREY ROGER - (1913-1997) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-frey/