HONTAÑÓN RODRIGO GIL DE (1500-1577)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Architecte espagnol, né vers 1500 à Burgos, mort le 31 mai 1577 à Ségovie.

Rodrigo Gil de Hontañón est le fils de Juan Gil de Hontañón. Né vers 1480, ce dernier travaille à Burgos avec Simon de Cologne, membre d'une famille d'architectes allemands qui ont construit de nombreux édifices importants en Espagne. Nommé maestro mayor (maître d'œuvre) de la cathédrale de Ségovie, il en dessine les plans dans un style gothique tardif avant de poser la première pierre en 1525. Après sa mort en 1526 à Salamanque ( ?), Rodrigo lui succède à la charge de maestro mayor. Il prend ainsi la direction des travaux et réalise les plans de son père en y incorporant des éléments du plateresque typiquement espagnol. Rodrigo Gil de Hontañón est l'auteur de deux édifices civils remarquables : le palais Monterrey (vers 1539) à Salamanque et l'université d'Alcalá de Henares (1537-1553). Il travaille également sur le chantier de la cathédrale de Salamanque à partir de 1538.

Les cathédrales de Ségovie et de Salamanque sont toutes deux construites dans un style mêlant le gothique tardif au plateresque ; les espaces sont unifiés sous une couverture relativement simple. Le style plateresque s'exprime pleinement dans les chefs-d'œuvre de Rodrigo : le palais Monterrey (vers 1539) et la façade de l'université d'Alcalá. Le palais, inachevé, est un monument imposant et richement décoré. L'université, dépouillée des vestiges gothiques et mudéjars qui subsistent encore dans le palais, est un modèle d'élégance et d'harmonie.

Rodrigo publie vers 1538 un célèbre traité d'architecture, recueil de travaux médiévaux sur le calcul des poussées et des proportions. Cet ouvrage atteste qu'au xvie siècle les architectes ne disposaient pas encore d'un système de référence pour calculer les poussées des voûtes et les exigences en matière de contrebutement.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  HONTAÑÓN RODRIGO GIL DE (1500-1577)  » est également traité dans :

CASTILLE

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  • , Universalis
  •  • 10 283 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Le style plateresque »  : […] C'est dans le domaine de l'architecture que l'originalité de la Castille fut la plus grande. Jusqu'à l'ouverture du chantier de l'Escorial, le génie local y fit preuve d'une étonnante vigueur. Alors que, dans la construction religieuse, le style gothique allait se maintenir, durant une bonne partie du xvi e  siècle, sur des chantiers aussi importants que ceux des cathédrales de Salamanque et de Sé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/castille/#i_89083

ESPAGNE (Arts et culture) - L'art espagnol

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 5 033 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « De la libération de l'ornement à la crise de rigorisme »  : […] Le mariage de Ferdinand d'Aragon et d'Isabelle de Castille en 1469 ouvrit pour l'Espagne une ère nouvelle d'unité, de puissance et de grandes aventures. À peine la prise de Grenade a-t-elle mis fin à la Reconquête que commence la conquête de l'Amérique. Celle-ci assurera des ressources considérables au bénéfice exclusif de la Castille et de l'Andalousie. Dans ces mêmes années, l'Espagne s'insère d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-arts-et-culture-l-art-espagnol/#i_89083

PLATERESQUE ART

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 405 mots

On doit voir dans le style plateresque une manière d'art national espagnol, dont l'originalité apparaît avec une particulière netteté par rapport à l'Escorial, qui lui sert en quelque sorte de repoussoir. La dénomination, qui semble impliquer une référence à l'orfèvrerie ( platería ), ne doit pas faire illusion, car le style plateresque n'a rien emprunté à l'art du métal : il combine avec une très […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-plateresque/#i_89083

Pour citer l’article

« HONTAÑÓN RODRIGO GIL DE - (1500-1577) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rodrigo-gil-de-hontanon/