ROBBINS JEROME RABINOWITZ dit JEROME (1918-1998)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

West Side Story à l'Orpheum Theatre de San Francisco en 2010

West Side Story à l'Orpheum Theatre de San Francisco en 2010
Crédits : SHNSF

photographie

Robert Wise

Robert Wise
Crédits : G. Mili/ Stringer/ Time Life Pictures/ Getty

photographie


Danseur et chorégraphe américain. De son vrai nom Rabinowitz, le futur Jerome Robbins naît le 11 octobre 1918 à New York. Après avoir suivi des études de danse (classique, moderne, orientale, espagnole), de musique (piano et violon) et d'art théâtral, il fait ses débuts d'acteur avec le Yiddish Art Theatre (1937) puis joue dans des comédies musicales, un domaine qui lui sera aussi familier que le ballet classique. En 1940, Lucia Chase l'accueille dans le corps de ballet de l'American Ballet Theatre où il devient soliste l'année suivante. Il interprète des œuvres marquantes du répertoire de la troupe comme Helen of Troy (David Lichine), Romeo and Juliet (Anthony Tudor) ou Petrouchka (Michel Fokine). 1944 est une année qui marque un tournant dans la carrière de Robbins : c'est la création de Fancy Free, sur une partition d'un tout jeune compositeur, Leonard Bernstein. Récit des aventures de trois marins en bordée à New York, l'œuvre rencontre un énorme succès dès sa première représentation, le 18 avril 1944, au Metropolitan Opera. Elle est reprise la même année en forme de comédie musicale, On the Town, à Broadway. La réputation de Robbins grandit avec la création d'Interplay en 1945 et Facsimile en 1946. Pour le New York City Ballet, grand rival de l'American Ballet Theatre, il règle Age of Anxiety (1950), The Cage (1951), Afternoon of a Faun (1953) où il revisite l'œuvre de Debussy transposée dans le cadre d'un studio de danse, puis le désopilant et caricatural The Concert (1956), sur la musique de Chopin. L'année suivante, avec Leonard Bernstein, Robbins imagine une transposition géniale de Roméo et Juliette. Les familles Capulet et Montaigu sont remplacées par les Jets et les Sharks, deux bandes rivales new-yorkaises : la comédie musicale s'appellera West Side Story et sera portée sur le grand écran par Robert Wise en 1961.

West Side Story à l'Orpheum Theatre de San Francisco en 2010

West Side Story à l'Orpheum Theatre de San Francisco en 2010

Photographie

Reprise de West Side Story à l'Orpheum Theatre de San Francisco en 2010. Ce musical de Leonard Bernstein, Jerome Robbins, Stephen Sondheim et Arthur Laurents, créé au Winter Garden Theatre de Broadway le 26 septembre 1957, modernise Roméo et Juliette de Shakespeare. En haut de la première... 

Crédits : SHNSF

Afficher

Robert Wise

Robert Wise

Photographie

En transposant l'histoire de Roméo et Juliette dans un quartier de New York où s'affrontent communautés blanche et portoricaine, « West Side Story » (1961) allait connaître un succès considérable, dû pour beaucoup à la chorégraphie de Jerome Robbins et à la musique de Leonard Bernstein.... 

Crédits : G. Mili/ Stringer/ Time Life Pictures/ Getty

Afficher

Après cela, Robbins se risque à fonder sa propre compagnie, les Bal [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  ROBBINS JEROME RABINOWITZ dit JEROME (1918-1998)  » est également traité dans :

WEST SIDE STORY, film de Jerome Robbins et Robert Wise

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 1 034 mots
  •  • 1 média

Adapté d'un spectacle de Broadway (1957), modernisant lui-même le Roméo et Juliette de Shakespeare, West Side Story appartient à la série des comédies musicales pour écran large (en Panavision) et son stéréophonique des années 1950-1960, et fut un immense succès : avec dix oscars, le film ne sera dépassé que par Ben Hur (1959) et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/west-side-story/#i_10873

COMÉDIE MUSICALE

  • Écrit par 
  • Laurent VALIÈRE
  •  • 6 023 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « 1943-1964 : l'âge d'or du musical »  : […] En 1943, Richard Rodgers et Oscar Hammerstein, II offrent à la comédie musicale son premier grand succès populaire, Oklahoma ! , créé le 31 mars au St. James Theatre de New York . Ancrée dans l'Amérique profonde, l'œuvre, qui restera plus de cinq années consécutives à l'affiche, mêle thèmes sentimentaux et historiques ; les ballets révolutionnaires de la chorégraphe Agnes De […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comedie-musicale/#i_10873

VERDY VIOLETTE (1933-2016)

  • Écrit par 
  • Ariane DOLLFUS
  •  • 775 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une enfant prodige devenue la muse de Balanchine  »  : […] D'origine bretonne, Violette Verdy, de son vrai nom Nelly Armande Guillerm, est née à Pont-l'Abbé (Finistère) le 1 er  décembre 1933. Son père, commerçant, meurt peu après sa naissance et sa mère, institutrice, va jouer un rôle essentiel dans la carrière de sa fille, qu’elle suivra aux États-Unis. Dès 1942, Nelly « monte à Paris » avec sa mère et suit les cours de Rousanne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/violette-verdy/#i_10873

Pour citer l’article

Jean-Claude DIÉNIS, « ROBBINS JEROME RABINOWITZ dit JEROME - (1918-1998) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/robbins-jerome-rabinowitz-dit-jerome/