PRICE RICHARD (1723-1791)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Philosophe britannique, Richard Price est né le 23 février 1723 à Tynton, dans le sud du pays de Galles, et mort le 19 avril 1791 à Hackney, près de Londres.

Dissident opposé à l'Église anglicane officielle comme son père, Richard Price est ministre du culte presbytérien près de Londres. Ami du philosophe David Hume, il se penche sur les questions d'éthique. Son ouvrage Review of the Principal Questions and Difficulties in Morals (1758) plaide en la matière la cause de l'intuitionnisme et du rationalisme, annonçant la philosophie de Kant et celle du xxe siècle. Price est admis à la Royal Society en 1765 en raison de ses travaux sur les probabilités. Ces derniers permettront par la suite de créer un système rationnel de retraite et d'assurance sur la vie, dont les cotisations seront fonction de l'âge des assurés. En 1771, Price publie le fruit de ses recherches actuarielles sous le titre Observations on Reversionary Payments, ouvrage réédité un an plus tard avec An Appeal to the Public on the Subject of the National Debt. Ces deux publications amènent lord Shelburne, puis William Pitt à le choisir comme conseiller financier. Ce dernier rétablit ainsi sur les conseils de Price un fonds d'amortissement destiné à éliminer la dette nationale de l'Angleterre.

Le pamphlet Observations on the Nature of Civil Liberty, the Principles of Government, and the Justice and Policy of the War with America, publié en 1776, remporte un immense succès commercial en Amérique comme en Angleterre. Price est nommé citoyen d'honneur de Londres la même année et le Congrès américain l'invite en 1778 à lui donner des conseils en matière de finance. À l'instar de George Washington, il obtient un doctorat de droit à l'université de Yale en 1781. Partisan convaincu de la Révolution américaine et ami de Benjamin Franklin, Price fait également l'éloge de la Révolution française dans un sermon resté célèbre, Discourse on The Love of Our Country (1789, Discours sur l'amour de la patrie), auquel Edmund Burke répondra par Reflections on the Revolution in France (Réflexions sur la Révolution de France).

—  Universalis

Classification

Autres références

«  PRICE RICHARD (1723-1791)  » est également traité dans :

ASSURANCE - Histoire et droit de l'assurance

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre AUDINOT, 
  • Jacques GARNIER
  • , Universalis
  •  • 7 480 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le calcul actuariel, création européenne »  : […] Pour que cet aléa disparaisse, il fallut attendre que la découverte du calcul des probabilités et le progrès de l'observation statistique permettent une prévision rationnelle du risque. Mais ce n'est qu'au xvii e  siècle que Pascal, à la demande d'un joueur de cartes passionné, le chevalier de Méré, découvre les bases du calcul des probabilités et la loi des grands nombres ( La Géométrie du hasard […] Lire la suite

STATISTIQUE

  • Écrit par 
  • Georges MORLAT
  •  • 14 018 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Historique »  : […] On attribue souvent la création du terme « statistique » à un professeur de Göttingen, G. Achenwall, qui aurait en 1746 créé le mot Statistik , dérivé de la notion Staatskunde . En fait, l'activité correspondante de recueil de données permettant de connaître la situation des États remonte à une fort lointaine antiquité. On cite, d'une part, l'empereur chinois Yao, organisant le recensement des pr […] Lire la suite

Pour citer l’article

« PRICE RICHARD - (1723-1791) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-price/