RICHARD III (mise en scène T. Ostermeier)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Depuis qu’il a découvert Shakespeare à l’âge de dix-sept ans, Thomas Ostermeier voue une véritable passion au dramaturge, dont il a mis en scène Le Songe d’une nuit d’été (2006), Othello (2010), Mesure pour mesure (2011) à la Schaubühne de Berlin, qu’il codirige depuis 1999. Autant de manifestations d’une quête faite d’interrogations, de réflexions et d’éclairages sur certains aspects de l’œuvre shakespearienne, en considérant que « le théâtre constitue un moyen de comprendre le monde ». Pour y parvenir, Ostermeier défend la notion de « théâtre réaliste engagé », en partant « du constat que le comportement des gens les uns envers les autres se transforme en relation aux mouvements sociaux qui les entourent » (Le Théâtre et la peur, Actes Sud, 2016). Sa version de Hamlet, présentée dans la cour d’honneur du palais des Papes lors du festival d’Avignon 2008, en portait témoignage. Introduite symboliquement par l’enterrement sous la pluie et dans la boue du roi du Danemark, prélude au mariage de Claudius et Gertrude, la tragédie, dépouillée de son romantisme, montrait surtout, dans la radicalité de sa représentation et ses différentes tonalités, un monde corrompu laissant désemparées les nouvelles générations.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean CHOLLET, « RICHARD III (mise en scène T. Ostermeier) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-iii/