RÉVOLUTION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une révolution matérielle de portée mondiale

Rosa Luxemburg, Lénine, Gramsci, Trotski s'attacheront à donner à cette découverte « révolutionnaire » une portée mondiale, tant théoriquement que pratiquement. Les combattants d'Amérique, d'Afrique, du Moyen-Orient s'efforceront de l'adapter aux circonstances particulières (et particulièrement difficiles) de leurs luttes. Mao Zedong, de la « longue marche » à la « révolution culturelle », mettra en évidence le fait que l'authentique relation de la théorie et de la pratique est d'ordre pratique (retrouvant ainsi l'indication de Thucydide selon laquelle le discours n'est jamais qu'une manière directe ou « différente » de ponctuer l'action). En tout cas, meilleure clarté est faite. Le concept de révolution ne s'institue comme force de transformation qu'à partir du moment où l'histoire cesse d'être pensée comme philosophie.

Le platonisme-christianisme a défini un horizon dont il importe de détruire l'apparente cohérence : il n'y a pas de passé immémorial, où le tout serait somptueux (ou foisonnant, ou pur) ; il n'y a pas de coupure absolue qui permettrait de sauter à pieds joints, pourvu qu'on s'y résolve, dans la sérénité du droit historique : le « combat douteux » continue, indéfiniment ; il n'y a pas, non plus, de retombée nécessaire qui contraindrait l'humanité à revivre un identique destin : le sempiternel retour des problèmes ne signifie pas l'éternelle réitération des solutions.

Si l'idée de révolution a une consistance, c'est qu'elle implique celle de lutte. L'important est alors de savoir à quel niveau de la réalité se situe cette lutte. Il apparaît bien que Marx et Engels ont apporté, à cet égard, l'intelligibilité maximale... Il va de soi que l'introduction de la monnaie au viie ou vie siècle avant J.-C. dans le bassin oriental de la Méditerranée est une transformation décisive, tout autant que l'invention du gouvernail, la culture de la pomme de terre, le suffrage universel, La Critique de la raison pure, la généralisation du métier à tisser mécanique, la mise en vente libre des produits contraceptifs ou le principe du libre droit des peuples à disposer d'eux-mêmes. Ces diverses « révolutions » – y compris celles qu'aujourd'hui on entoure d'une sacralité suspecte (Copernic, Galilée, Newton, Lavoisier, Laplace..., Einstein), tant est puissante l'idéologie de la science – ne sont révolutionnaires qu'autant qu'elles militent, directement ou indirectement, pour l'émancipation des masses.

Y a-t-il, par exemple, une « révolution freudienne » ? La question est abstraite. Il s'agit de déterminer, ici et maintenant, dans les limites d'un contrôle strict, de quelle manière et selon quel objectif la lutte des opprimés peut s'emparer et faire valoir les résultats d'une recherche incontestablement réaliste. Il est de fait que la révolution réelle est l'affaire des forces historiques ; aux recherches théoriques de fournir à celles-ci les principes et les éléments leur permettant d'être plus efficaces.

Bref, il n'est de révolution que matérielle. Les autres « révolutions », pour importantes qu'elles puissent être, ne le sont que par métaphore ; elles n'en sont pas moins utilisables par la révolution. Ainsi en est-il des mutations scientifico-techniques, théoriques, artistiques ou idéologiques.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, docteur ès lettres, professeur de philosophie à l'université de Paris-VIII-Saint-Denis

Classification

Autres références

«  RÉVOLUTION  » est également traité dans :

BALL JOHN (mort en 1381)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 296 mots

La plupart des chroniques, dont celle de Froissart, présentent John Ball comme l'un des grands responsables du soulèvement des paysans et des artisans en Angleterre en 1381. Peut-être, disciple de John Wyclif, aurait-il été l'un des pauvres prêtres vagabonds répandant la parole du maître, mais en mettant l'accent sur ses formules les plus révolutionnaires : la négation du devoir d'obéissance enver […] Lire la suite

BAUER OTTO (1881-1938)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 655 mots

Tenu pour un des plus éminents représentants de l'austro-marxisme, Otto Bauer s'inscrit dans la lignée antidogmatique de la pensée marxiste en s'efforçant de créer une troisième voie entre le bolchevisme et la social-démocratie. Né à Vienne d'une famille originaire de Bohême, le 5 septembre 1881, Bauer a vingt-quatre ans quand il publie, après de brillantes études de droit et d'économie, La Quest […] Lire la suite

BELLEGARIGUE ANSELME (XIXe s.)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 605 mots

N'étant le plus souvent connu que par le titre de son éphémère journal, L'Anarchie, journal de l'ordre , Bellegarigue mériterait que l'on s'attachât davantage à sa singulière personnalité. Sa conception éclaire en effet la frontière, à laquelle il se situe, entre la pratique libertaire et l'idéologie libérale, fondée non sur l'émancipation de l'individu mais sur l'individualisme et la libre entrep […] Lire la suite

CONFLITS SOCIAUX

  • Écrit par 
  • Alain TOURAINE
  •  • 15 394 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Crise et conflit »  : […] Quelle que soit la définition retenue, ce qui importe ici, c'est que chaque instance peut entrer en conflit avec les autres, parce que chacune constitue un système, donc possède une inertie propre. Ce type de conflit est d'une tout autre nature que les conflits de classes. Dans l' histoire sociale, il faut nettement distinguer, à l'intérieur de la société capitaliste, deux types de contradictions […] Lire la suite

ENGAGEMENT

  • Écrit par 
  • Jean LADRIÈRE, 
  • Jacques LECARME, 
  • Christiane MOATTI
  •  • 11 580 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La politisation de l'artiste »  : […] Les guerres qui se sont succédé au cours du siècle – les guerres coloniales (Maroc, Indochine, Algérie...), la Seconde Guerre mondiale, l'Occupation, la Résistance, les camps de concentration, la guerre nucléaire, la guerre froide – ont tour à tour fourni aux écrivains non seulement un matériau dramatique, et le plus souvent tragique, à profusion, mais les ont transformés en acteurs. Beaucoup y on […] Lire la suite

ESSAI SUR LES RÉVOLUTIONS, François René de Chateaubriand - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean Marie GOULEMOT
  •  • 964 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un essai de typologie »  : […] L' Essai sur les révolutions compte une Introduction et cinquante-deux chapitres. Les six premiers traitent de la révolution républicaine en Grèce, le septième de l'origine des noms des factions, la Montagne et la Plaine, qui ont donné leur nom aux partis de la Révolution française ; le huitième évoque la guerre des émigrés en Grèce, le treizième traite de Sparte et des Jacobins. Ce type d'entrel […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN, 
  • Annick FOUCRIER, 
  • Marie-France TOINET
  •  • 33 202 mots
  •  • 58 médias

Dans le chapitre « La révolution politique »  : […] Sur le plan politique, l'importance de la décision américaine ne saurait être sous-estimée : les treize colonies sont les premières à s'être libérées de la tutelle européenne et forment le premier pays à s'être donné une constitution écrite, à appliquer les principes qui, de Locke à Montesquieu, ont inspiré les gouvernements modernes. La déclaration d'indépendance, rédigée par Thomas Jefferson et […] Lire la suite

FRANCE (Histoire et institutions) - Le temps des révolutions

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 6 926 mots
  •  • 8 médias

Dès le début de l'année 1789, alors que se préparait la réunion des États généraux voulue par le roi Louis XVI, on parlait, en France, d'« Ancien Régime ». Les événements ultérieurs donnèrent à l'expression une dimension radicale qu'elle n'avait pas nécessairement dans son principe. Il n'empêche que la période qui s'ouvre en 1789 fut bien d'abord marquée par ce sentiment d'une coupure entre un av […] Lire la suite

GRAMSCI ANTONIO (1891-1937)

  • Écrit par 
  • Hugues PORTELLI
  •  • 4 470 mots

Dans le chapitre « Du méridionalisme au « conseillisme » »  : […] C'est en 1913 qu'a commencé la carrière politique de Gramsci. Né à Alès le 22 janvier 1891, ce jeune Sarde d'origine très humble – il appartient à une famille de petits fonctionnaires ruinés – fait, grâce à une bourse, des études littéraires à Turin ; il rencontre les milieux socialistes et confronte avec leurs idées son nationalisme insulaire. Son enthousiasme méridionaliste pour Gaetano Salvemin […] Lire la suite

KRAMER ROBERT (1940-1999)

  • Écrit par 
  • Guy GAUTHIER
  •  • 635 mots

Né à New York en 1940, Robert Kramer, est resté fidèle, tout au long d'une carrière internationale partagée entre les États-Unis et l'Europe, au titre de l'un de ses premiers films : The Edge ( En marge , 1968). Entre l'Amérique et l'Europe, entre fiction et documentaire, loin du cinéma commercial, mais méfiant à l'égard du cinéma militant, solitaire mais attentif à l'œuvre d'autres solitaires, c […] Lire la suite

Les derniers événements

11-30 octobre 2021 Soudan. Coup d'État militaire.

Tandis que le général al-Burhan se pose en rempart contre l’insécurité et en « gardien » de la révolution soudanaise, le Premier ministre civil Abdallah Hamdok dénonce le rôle politique et économique prépondérant de l’armée, ainsi que la présence dans ses rangs d’officiers islamistes. Or, selon l’accord constitutionnel adopté en août 2019, la présidence du Conseil de souveraineté doit échoir à un civil en novembre. […] Lire la suite

9-21 octobre 2021 Chine – Taïwan. Échange de déclarations sur la réunification de la Chine et de Taïwan.

Le 9, à l’occasion de la célébration du cent-dixième anniversaire de la révolution de 1911, le président Xi Jinping déclare que la réunification de la Chine et de Taïwan « devra être réalisée et le sera », après avoir précisé que cette réunification aura lieu « par des moyens pacifiques ». Il ajoute que « les sécessionnistes sont le principal obstacle à la réunification avec la mère-patrie, et un risque sérieux pour le renouveau national ». […] Lire la suite

10 octobre 2021 Irak. Élections législatives.

La réforme de la loi électorale favorise l’élection de 40 candidats indépendants, pour une grande partie d’entre eux partisans de la « révolution d’octobre », alors que certains partis issus de ce mouvement boycottaient le scrutin. Le taux de participation est de 41 %. Les jours suivants, la coalition al-Fatah, soutenue par les combattants pro-iraniens des unités de la Mobilisation populaire, dénonce des fraudes. […] Lire la suite

30 juillet 2021 Chine. Première condamnation en application de la loi de sécurité nationale en vigueur à Hong Kong.

Celui-ci était accusé d’avoir manifesté, le lendemain de la promulgation de la loi de sécurité nationale, avec une banderole accrochée à sa moto sur laquelle figurait un slogan très répandu parmi les contestataires : « Libérer Hong Kong, révolution de notre temps. » Il avait également forcé un barrage de police. […] Lire la suite

18 juin 2021 Iran. Élection d'Ebrahim Raïssi à la présidence.

Considéré comme un successeur probable du guide suprême de la révolution, l’ayatollah Ali Khamenei, il ne faisait face à aucune réelle opposition après l’invalidation de la plupart des candidats réformateurs par le Conseil des gardiens de la Constitution. L’ancien commandant en chef des Gardiens de la révolution Mohsen Rezaï, représentant du Front de résistance islamique d’Iran et déjà candidat aux trois précédents scrutins présidentiels, obtient 13,8 % des voix. […] Lire la suite

Pour citer l’article

François CHÂTELET, « RÉVOLUTION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/revolution/