Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

REFOULÉ RETOUR DU

Expression qui désigne, chez Freud, le troisième moment du processus de refoulement. On distingue, en effet, un refoulement originaire (Urverdrängung) qui porte sur les représentants de la pulsion ; un deuxième temps, qui est marqué par le refoulement proprement dit (eigentliche Verdrängung) ou refoulement après coup (Nachdrängen) ; enfin, un troisième moment qui se manifeste par le retour du refoulé, à travers symptômes, rêves, actes manqués, lapsus, etc. Le refoulement laisse derrière lui des symptômes et des formations de substitut ; ou, plus exactement, estime Freud, symptômes et formations de substitut sont des indices d'un retour du refoulé (« Le Refoulement », in Métapsychologie, 1915).

Les éléments refoulés demeurent toujours présents dans l'inconscient ; ils sont indestructibles. Ils essaient de réapparaître au grand jour et, pour cela, sont obligés de se présenter déformés, pour ne pas être reconnus (puisque leur forme originelle est insoutenable aux yeux du Moi). Ce sont les rejetons de l'inconscient (Abkömmling des Unbewussten), qui tendent à surgir dans la conscience. On notera que le processus du refoulement peut encore s'exercer sur eux, dans la mesure où l'inconscient continue d'agir. Freud, après avoir hésité sur le processus du mécanisme de retour du refoulé, en vint à le concevoir sous la forme de déplacements, de condensations, de conversions, etc...

— Pierre-Paul LACAS

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : psychanalyste, membre de la Société de psychanalyse freudienne, musicologue, président de l'Association française de défense de l'orgue ancien

Classification

Pour citer cet article

Pierre-Paul LACAS. REFOULÉ RETOUR DU [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Autres références

  • INVESTISSEMENT, psychanalyse

    • Écrit par
    • 982 mots

    La notion d'investissement, ainsi que celles qui lui sont liées (désinvestissement et contre-investissement), tient une place de première importance dans l'œuvre de Freud. Elle vient du mot allemand besetzen, qui peut désigner l'occupation militaire d'une place ou, dans...

  • L'HOMME MOÏSE ET LA RELIGION MONOTHÉISTE, Sigmund Freud - Fiche de lecture

    • Écrit par
    • 805 mots
    • 1 média

    Cet ouvrage de Sigmund Freud fut publié en 1939 simultanément en allemand à Amsterdam sous le titre Der Mann Moses und die monotheistische Religion. Drei Abhandlungen, et à Londres en anglais, traduit par Katherine Jones sous le titre Moses and Monotheism. Livre de l'exil, il paraît quelques mois...

  • NÉVROSE (histoire du concept)

    • Écrit par
    • 4 787 mots
    ...revient à dire qu'une partie atténuée, mais efficace, des intentions hostiles du patient à l'égard de l'imago parentale échappe au refoulement (retour durefoulé). Cette tyrannie est assumée en toute innocence par le patient, qui se sent en état de défense toujours renouvelée et toujours légitime.
  • NÉVROSE OBSESSIONNELLE (histoire du concept)

    • Écrit par
    • 3 247 mots
    ...pulsions, mais dans le domaine de la psychologie ». Cette expression peu claire signifie à coup sûr : dans l'élaboration par l'obsessionnel du retour du refoulé. Cette remarque a deux issues. Il faut étudier cette élaboration pour elle-même, mais aussi il faut montrer que la névrose obsessionnelle s'accorde...