RÉSORCINOL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Masse moléculaire : 110,11 g

Masse spécifique : 1,285 g/cm3

Point de fusion : 110 0C

Point d'ébullition : 276,5 0C

Le résorcinol, ou résorcine, est un benzène-1,3-diol. Il cristallise en prismes ou en tables rhombiques. Il est soluble dans l'eau, l'éthanol, l'éther ; insoluble dans le sulfure de carbone et le chloroforme. Sa saveur est à la fois amère et sucrée.

L'action des bases sur le résorcinol donne des résorcinates ; on obtient ainsi les sels d'ammonium et de sodium. Avec l'acide nitrique, le résorcinol donne facilement, à froid, un dérivé trinitré, l'acide styphinique, qui est un explosif :

Le résorcinol donne des réactions de condensation avec de nombreux composés organiques. La condensation d'alcools primaires avec le résorcinol produit des benzéines et des naphtaléines. Ces composés, en solution alcaline, présentent une fluorescence qui varie en fonction du nombre et de la position des groupements —OH et —COOH.

Le résorcinol est préparé industriellement par fusion de l'acide métabenzène disulfonique avec un excès de soude. Il a de nombreuses utilisations industrielles : tannage ; fabrication de résines, d'adhésifs ; préparation d'acide para-aminosalicylique, d'explosifs et de colorants ; cosmétiques ; teinture et impression des tissus. C'est un réactif très sensible pour la recherche de quantités minimes d'acide tartrique et de zinc. En outre, le résorcinol est utilisé comme antiseptique, antifongique et desséchant. Il n'est pas rare, cependant, qu'il irrite la peau et les muqueuses. Son absorption peut provoquer des troubles sanguins, des convulsions et même la mort.

—  Dina SURDIN

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Dina SURDIN, « RÉSORCINOL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/resorcinol/