RECONSTRUCTION EN PHILOSOPHIE, John DeweyFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

John Dewey (1859-1952) est l'auteur d'une œuvre abondante dont un seul de ses livres ne suffit pas à se faire une idée. S'il fallait toutefois en citer un, ce serait certainement Reconstruction en philosophie, livre publié en 1920 et écrit au lendemain de la Première Guerre mondiale. On n'y trouve pas seulement l'expression d'une réflexion particulièrement ample, qui s'étend à presque tous les problèmes auxquels la pensée de Dewey s'est appliquée pendant plus d'un demi-siècle ; ce livre est également porté par la force d'une inspiration qui est la marque propre de sa philosophie, et qui l'a toujours opposé aux conservatismes de toutes sortes. Pour Dewey, la philosophie n'est pas un savoir spécialisé, ni une science. Sa vertu réside dans ses ressources critiques, celles de l'intelligence, et dans la possibilité de soumettre aux lumières de celles-ci les problèmes que posent les situations diverses et les choix auxquels les hommes sont confrontés. Ces problèmes ne sont pas éternels ; ils dépendent pour une très large part des circonstances.

L'époque à laquelle Reconstruction en philosophie fut écrit n'est pas indifférente. Le livre fait écho aux tâches imposées par la crise qui venait de secouer durablement le monde et aux exigences de reconstruction que celle-ci appelait à ses yeux. Pour un philosophe pragmatiste, nos représentations du monde et de nous-mêmes sont toujours susceptibles de révision, et souvent ces révisions se révèlent impératives. De ce point de vue, l'esprit de construction, essentiel au pragmatisme, s'étend à la philosophie elle-même.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean-Pierre COMETTI, « RECONSTRUCTION EN PHILOSOPHIE, John Dewey - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/reconstruction-en-philosophie/