MONEO RAFAEL (1937- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'architecte espagnol Rafael Moneo est né en 1937 à Tudela. Diplômé de l'université de Madrid en 1961, il fait des stages chez Francisco Saenz de Oiza puis chez Jørn Utzon. Il passe deux ans à l'Académie d'Espagne à Rome, obtient une chaire à Barcelone où il popularise les thèses de Robert Venturi.

Pour ses premiers bâtiments en Espagne Rafael Moneo réinterprète magistralement la tradition constructive locale : effet d'embrasure en briques pour une banque à Madrid (1976), fines colonnettes portant une corniche en large débord pour la mairie de Logroño (1981). Moneo entame très tôt une carrière internationale d'enseignant : Institute for Architectural and Urban Studies (I.A.U.S.) et Cooper Union School à New York, universités de Princeton, Madrid, Lausanne et Harvard, où il dirige le département d'architecture de 1985 à 1990. Il remporte son premier succès international avec le Musée archéologique de Mérida en Estrémadure en 1986 : une œuvre magnifique qui met en valeur l'héritage romain de la ville dans de vastes salles de briques et béton éclairées zénithalement et latéralement, aussi impressionnante que les thermes de Caracalla.

La transition démocratique et la modernisation du pays lui procurent ensuite de grandes commandes publiques : aéroport de Séville (1991), gare d'Atocha à Madrid (1992), auditorium de musique à Barcelone (1988). Il déploie dans toutes ces œuvres un minimalisme formel qui n'est pas sans évoquer les années 1830 et Giorgio De Chirico, mais aussi Aldo Rossi, Adolf Loos ou le classicisme nordique. L'insertion dans le site est magistrale, la destination du bâtiment immédiatement reconnaissable et les (rares) détails parfaitement maîtrisés.

La beauté du musée de Mérida lui vaut toute une série de commandes culturelles. Il réaménage le palais Villahermoso à Madrid pour y abriter la collection Thyssen-Borne [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  MONEO RAFAEL (1937- )  » est également traité dans :

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - L'architecture

  • Écrit par 
  • Claude MASSU
  •  • 12 008 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « L'architecture à l'ère de la mondialisation »  : […] Après l'épisode postmoderne, qui a cessé de produire des effets innovants à partir des années 1990, l'architecture américaine semble avoir repris un nouveau souffle grâce à l'apport d'architectes étrangers internationalement reconnus. À l'heure de la mondialisation et du star system en architecture, les frontières culturelles deviennent de plus en plus perméables comme l'indique a contrario la pré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-l-architecture/#i_99752

Pour citer l’article

Jean Claude GARCIAS, « MONEO RAFAEL (1937- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rafael-moneo/