GLUCKISTES & PICCINNISTES QUERELLE ENTRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La querelle des gluckistes et des piccinnistes se déroule pour l'essentiel à Paris de 1776 à 1779, et oppose moins les compositeurs Gluck et Piccinni, entraînés dans cette galère à leur corps défendant et dont les relations personnelles restent cordiales, que leurs partisans respectifs, et ce pour des motifs où la musique n'est pas, et de loin, seule en cause.

Gluck, qui en 1774 a déjà donné à Paris Iphigénie en Aulide, sur un livret du bailli Du Roullet, et Orphée et Eurydice, y présente le 23 avril 1776 la version française d'Alceste. De retour à Vienne, il travaille à Roland et à Armide, mais apprend que l'administration de l'Opéra a proposé également le premier de ces deux sujets à Piccinni, arrivé à Paris (venant de Naples) le 31 décembre 1776 : d'où une longue lettre à Du Roullet, dans laquelle il déclare renoncer à Roland tout en vantant par avance son Armide. L'Armide de Gluck est représentée dans la capitale française le 23 septembre 1777, le Roland de Piccinni le 27 janvier 1778. L'un et l'autre travaillent ensuite à une Iphigénie en Tauride : celle de Gluck est donnée à Paris le 18 mai 1779, celle de Piccinni en 1781 seulement, alors que Gluck a pris sa retraite à Vienne. À la base de cette succession d'œuvres, le fait que les trois premiers grands opéras français de Gluck ont partagé Paris en deux clans, les adversaires du « chevalier », avec à leur tête La Harpe, Marmontel et d'Alembert, lui reprochant à la fois son origine étrangère (sans voir qu'il poursuit, dans une certaine mesure, la tradition de Lully et de Rameau) et de s'être trop écarté de l'idéal italien.

Piccinni, quand on fait appel à lui, se trouve au sommet de sa gloire. Il est non seulement un grand auteur d'opéras bouffes, mais il vient de remporter un triomphe dans le domaine de l'opera seria avec Alessandro nelle Indie (1774), sur un livret de Métastase jadis mis en musique par Gluck sous le titre de Poro (1743) : c'est l'occasion immédiate de sa venue à Paris. Investi des qualités et [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  GLUCKISTES & PICCINNISTES QUERELLE ENTRE  » est également traité dans :

GLUCK CHRISTOPH WILLIBALD VON

  • Écrit par 
  • Michel NOIRAY
  •  • 2 863 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La réforme parisienne (1774-1779) »  : […] une féroce guerre de pamphlets qui opposa trois années durant un clan pro-français – les gluckistes – et un clan pro-italien rallié autour du compositeur italien Niccolò Piccinni, dont le Roland fut chaleureusement accueilli en janvier 1778 ; mais la théorisation des styles proposée par des écrivains comme Marmontel (le plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christoph-willibald-von-gluck/#i_13324

GRÉTRY ANDRÉ MODESTE (1741-1813)

  • Écrit par 
  • Suzanne LEJEUNE-CLERCX
  •  • 1 670 mots

Dans le chapitre « L'homme et l'esprit »  : […] Plus tard, dès 1772, Grétry fut attentif à la querelle Gluck-Piccinni qui divisa Paris. Entre la tragédie sobre du premier, nouvelle étape d'un « retour à l'antique », et les mêmes tendances, mais colorées à la manière italienne, du second, Grétry hésite, attentif cependant au succès d'un art nouveau, mais toujours fidèle au langage auquel il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-modeste-gretry/#i_13324

PICCINNI NICOLA (1728-1800)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 344 mots

Compositeur italien d'opéra né à Bari, connu surtout pour la querelle qui, en 1777-1778 à Paris, opposa ses partisans à ceux de Gluck. Élève à Naples de Leo et de Durante, Piccinni donne son premier opéra (Le Donne dispettose) dans cette ville en 1754. Appelé à Rome en 1758, il y écrit Alessandro nell'Indie, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicola-piccinni/#i_13324

Pour citer l’article

Marc VIGNAL, « GLUCKISTES & PICCINNISTES QUERELLE ENTRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/querelle-entre-gluckistes-et-piccinnistes/