PROVERBE DRAMATIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Plutôt qu'un genre littéraire, le proverbe est, à l'origine, un divertissement de salon dont la naissance a été favorisée par la brillante vie mondaine de la fin du règne de Louis XIII. C'est « une scène en plusieurs scènes qu'on écrivait ou que souvent on improvisait entre soi sur un simple canevas et qui renfermait un petit secret [...]. Le secret était le mot même du proverbe (par exemple : Selon les gens, l'encens ; ou bien : Il ne faut pas jeter le manche après la cognée), mot qui était enveloppé dans l'action et qu'il s'agissait de deviner » (Sainte-Beuve). Ce jeu de société nécessitait des acteurs d'occasion, les habitués des salons, qui avaient le double plaisir de jouer la comédie et d'intriguer leur public, lequel s'amusait pour sa part à chercher l'énigme. Le règne de Louis XIV, marqué par l'éclat des divertissements royaux, nuisit à la vie mondaine parisienne, ce qui limita à la province ces jeux de salons. Furent publiés, en appendice au Voyage de campagne de la comtesse de Murat, les proverbes de Mme Durand. À cette époque, Mme de Maintenon écrivit des proverbes pour les demoiselles de Saint-Cyr, qui ne paraîtront qu'en 1829. Il faut attendre la seconde moitié du xviiie siècle, avec le développement des scènes privées, pour que le proverbe dramatique devienne à la mode.

Les premiers succès sont dus à Charles Collé, chansonnier en vogue et lecteur du duc d'Orléans, avec son Théâtre de société. Tout son art reposait sur l'allusion, le sous-entendu, et il ne parvint pas, malgré ses références à l'actualité, à donner à ses propos une vie et une portée suffisantes, limité qu'il était par le public restreint auquel il s'adressait, l'entourage du prince. Il est supplanté par Carmontelle, ordonnateur des fêtes de la cour du même duc. Cet auteur fait paraître, de 1768 à 1781, dix volumes de proverbes. Bien que l'action de ses piécettes soit pauvre (l'intrigue et le dénouement sont en effet inexistants) et le langage plat, Carmontelle réussit [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  PROVERBE DRAMATIQUE  » est également traité dans :

CARMONTELLE LOUIS CARROGIS dit (1717-1806)

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 392 mots
  •  • 1 média

Si la réputation de Carmontelle a été grande de son temps et l'est restée encore de nos jours, c'est plus comme chroniqueur ou mémorialiste qu'on l'apprécie que comme artiste à proprement parler. Nul n'a mieux défini ce génie original que Grimm : « Il a le talent de saisir singulièrement l'air, le maintien, l'esprit de la figure. Il m'arrive chaque jour de reconnaître des gens que je n'ai vus qu'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carmontelle/#i_19127

PROVERBES

  • Écrit par 
  • Marc SORIANO
  •  • 3 126 mots

Dans le chapitre « Mise à mort et résurrection »  : […] Autre caractère fondamental des proverbes : leur lien avec la paysannerie. Les soulèvements populaires du xvii e siècle vont obliger les intellectuels, intermédiaires culturels, à prendre parti pour ou contre leur emploi. Cette option n'est pas évidente dans le Trésor de la langue française (1605), dic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proverbes/#i_19127

Pour citer l’article

Hélène LACAS, « PROVERBE DRAMATIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/proverbe-dramatique/