Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

CONSTANTINOPLE PRISE DE (1453)

Siège de Constantinople, 1453

Siège de Constantinople, 1453

Le 29 mai 1453, après cinquante-quatre jours de siège, le sultan ottoman Mehmet II al-Fātih (« le Conquérant ») s'empare de la « Grande Ville », Constantinople, réalisant ainsi le rêve de tous les princes musulmans depuis les origines de l'Islam. Avec Constantin XI Paléologue, le dernier basileus, disparaît l'Empire byzantin. L'Empire ottoman se développe sur ses décombres. Cette conquête a un retentissement considérable dans tout l'Occident chrétien, mais elle ne suscite aucune réaction militaire ou politique. Contrairement à ce qu'on a longtemps affirmé, cette conquête ne fut pas une catastrophe. Par leur tolérance et par l'intégration des élites administratives, politiques et religieuses dans leur propre organisation impériale, les Ottomans permettent la restructuration de l'Église orthodoxe, en particulier face aux Latins dont l'influence diminue alors considérablement, après quatre siècles d'un interventionnisme parfois violent. C'est pourquoi l'Église grecque encourage la soumission au nouveau pouvoir. Avec la prise de Constantinople, l'Empire ottoman, quant à lui, est devenu la plus grande puissance d'Europe et du Proche-Orient réunis.

— Pascal BURESI

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Siège de Constantinople, 1453

Siège de Constantinople, 1453

Autres références

  • APOGÉE DE L'EMPIRE OTTOMAN - (repères chronologiques)

    • Écrit par Vincent GOURDON
    • 212 mots

    1453 Prise de Constantinople par les troupes de Mehmed II. La ville devient capitale de l'Empire ottoman sous le nom d'Istanbul.

    1517 Destruction par Sélim Ier des Mamelouks d'Égypte. Soumission du califat abbasside du Caire.

    1520 Avènement de Soliman II, dit le Magnifique (1494-1566)....

  • GRÈCE - De la Grèce byzantine à la Grèce contemporaine

    • Écrit par Jean CATSIAPIS, Universalis, Dimitri KITSIKIS, Nicolas SVORONOS
    • 21 411 mots
    • 12 médias
    ..., pillèrent les villages chrétiens ou musulmans, détruisirent les églises sous prétexte qu'elles étaient schismatiques. Le fils de Murat, Mehmet II, le conquérant de Constantinople, était fort cultivé (il lisait la littérature grecque dans le texte) et gouvernait un État non seulement prospère et civilisé...

Voir aussi