POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE URBAINE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Smog à Londres

Smog à Londres
Crédits : Bettmann/ Corbis

photographie

Paris et son voile de pollution

Paris et son voile de pollution
Crédits : I. Roussel

photographie

Autolib’

Autolib’
Crédits : Géraldine Mouly-Héras

photographie


La pollution atmosphérique préoccupe fortement l’Organisation mondiale de la santé (O.M.S.), qui a lancé plusieurs alertes, en déclarant la pollution de l’atmosphère comme cancérigène et en rappelant qu’elle est responsable de quelque sept millions de morts par an dans le monde. À cette pollution s’ajoute la pollution de l’intérieur des locaux, qui constitue un fléau, surtout lorsque les combustibles utilisés sont le bois ou le charbon de bois. Selon l’Agence européenne de l’environnement (A.E.E.), 90 p. 100 des citadins européens sont exposés régulièrement à des seuils de particules fines supérieurs aux recommandations de l’O.M.S. En effet, les villes, par la densité de population et le déploiement de la mobilité et des activités qui les caractérisent, sont des sources de pollution importantes, et il est d’autant plus nécessaire de les prendre en compte que plus de la moitié de la population mondiale vit en zone urbaine. Les polluants issus de phénomènes de combustion ont un impact fort sur la santé et contribuent au changement climatique. Ils interrogent la politique de la ville : transports, énergie, habitat…

La ville entre l’hygiénisme et l’environnement

Plusieurs ruptures essentielles ont marqué l’histoire des villes industrielles, qui ont longtemps été des lieux considérés comme « miasmatiques » et pestilentiels. Au xviiie siècle, le lien entre qualité de l’air et santé était très présent dans la gestion des villes. L’air était censé véhiculer les mauvaises odeurs et les maladies. Il convenait donc d’ouvrir de grandes artères pour la circulation et d’évacuer les cimetières et les ordures vers la périphérie (A. Corbin, 2008). Le 28 juin 1884, la démarche du conseil municipal de Saint-Étienne de demander au conseil d’hygiène une autorisation de construire montre l’importance accordée à l’air et au vent dans la dispersion des odeurs putrides : « le vent du Nord si favorable à la santé publi [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages


Écrit par :

  • : professeure émérite à l'université de Lille-I, directrice de la revue Pollution atmosphérique

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Isabelle ROUSSEL, « POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE URBAINE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pollution-atmospherique-urbaine/