PLAINES CENTRALES ou GRANDES PLAINES, États-Unis

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Des prairies et des champs

Principalement constituées de prairies semi-arides parcourues par des troupeaux de bisons à l’époque précoloniale, les Grandes Plaines ont été progressivement mises en culture. Elles se caractérisent par des sols fertiles dus à des dépôts sédimentaires anciens et par un climat continental qui implique une forte amplitude thermique. Deux sous-ensembles géomorphologiques se dessinent : de vastes plaines sillonnées de vallées fluviales à l’est et une zone de plateaux qui dépassent les 1 000 mètres d’altitude à l’ouest, au pied des Rocheuses. L’élevage bovin (ranching) occupe les hautes plaines du Colorado et du Wyoming.

Mais les Plaines centrales sont surtout connues pour la culture du blé qui occupe une large part de leur superficie : blé d'hiver au sud (Colorado, Kansas et Oklahoma) et blé de printemps dans les contrées les plus septentrionales (du Montana au Minnesota). Les principaux États producteurs de blé aux États-Unis sont le Kansas et le Dakota du Nord, suivis par le Montana. Il s’agit avant tout d’une agriculture commerciale destinée notamment à l’exportation : à eux deux, les États-Unis et le Canada totalisaient en 2018 un quart des exportations mondiales de blé en termes de valeur. Le développement d’une agriculture intensive, fortement mécanisée, a contribué au déclin démographique de ces États agricoles. Près des deux tiers des comtés situés dans les Plaines centrales ont connu un recul démographique entre 1950 et 2007, soit une perte de 600 000 habitants. Les comtés ruraux sont les plus touchés par ce déclin, en lien avec un exode rural continu et le vieillissement de la population résidente. À l’inverse, les comtés en croissance se concentrent aux marges des Plaines centrales, à proximité des grandes agglomérations (Austin et San Antonio au Texas, Denver au Colorado), ainsi qu’à l’est du Wyoming et dans la région des Black Hills (Dakota du Sud). Le déclin démographique des Plaines centrales accentue les faibles densités dans la région. À l’exception d [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : professeure agrégée de géographie, attachée temporaire d'enseignement et de recherche à l'École normale supérieure de Lyon

Classification

Autres références

«  PLAINES CENTRALES ou GRANDES PLAINES, États-Unis  » est également traité dans :

BANQUE DU SOL

  • Écrit par 
  • Pierre SPITZ
  •  • 1 060 mots

Utilisée pour la première fois par le législateur américain en 1956 avec le Soil Bank Act , l'expression « Banque du sol » recouvre de façon stricte une institution ayant pour objet la mise en réserve de superficies cultivables aux États-Unis, cela dans le but de réduire le volume des récoltes comme de maintenir les revenus des agriculteurs. Conçu en 1954 et soutenu par l'American Farm Bureau Fede […] Lire la suite

COMANCHE

  • Écrit par 
  • Agnès LEHUEN
  •  • 486 mots

Groupe nomade d'Amérique du Nord qui, aux xviii e et xix e siècles, parcourait les Grandes Plaines du Sud, les Comanche sont une ramification des Shoshone du Wyoming ; avant d'émigrer vers le sud, ils avaient vécu de façon semi-sédentaire de chasse et de cueillette. Ils se dirigèrent vers le sud par étapes successives. Au début du xix e siècle, les Comanche formaient une tribu puissante qui com […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Laurent VERMEERSCH
  •  • 19 933 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Climat des Grandes Plaines »  : […] À partir du 100 e méridien, les Grandes Plaines ou Hautes Plaines, qui s'étendent vers l'ouest, sont protégées des influences occidentales par les chaînes montagneuses, et soumises aux conditions d'appel d'air maritime tropical venu du golfe du Mexique : les chutes de pluie sont donc relativement faibles et diminuent du sud-est au nord-ouest (80 cm au nord-ouest de l' Oklahoma, 45 cm dans le Mont […] Lire la suite

KANSAS-NEBRASKA ACTE DU (1854)

  • Écrit par 
  • André KASPI
  •  • 179 mots

Adoptée par le Congrès le 30 mai 1854, la loi sur le Kansas-Nebraska délimite et organise le centre des Grandes Plaines ; deux territoires sont créés, le Kansas entre le 37 e et le 40 e parallèle, le Nebraska au nord du 40 e  parallèle. Contrairement au compromis du Missouri (1820), qui fixait la limite nord de l'esclavage dans l'ancienne Louisiane française, à 36 0 30, la loi de 1854 laisse les […] Lire la suite

MIDDLE WEST

  • Écrit par 
  • Florence NUSSBAUM
  •  • 1 990 mots
  •  • 1 média

Fréquemment employée par les Américains, l’expression « Middle West » (ou « Midwest ») désigne le cœur géographique des États-Unis. Il s’agit d’une zone de plaines et de plateaux située au centre du pays, à la frontière avec le Canada, bordée à l’ouest par les montagnes Rocheuses et à l’est et au sud-est par les Appalaches. Le bureau du recensement américain (U.S. Census Bureau), qui délimite le […] Lire la suite

MINNEAPOLIS-SAINT PAUL

  • Écrit par 
  • Laurent VERMEERSCH
  •  • 913 mots
  •  • 1 média

Situées sur le Mississippi septentrional, au confluent de la rivière Minnesota, les « villes jumelles » ( t win   c ities ) de Minneapolis (422 000 habitants en 2017) et de Saint Paul (306 000) sont les deux piliers de la seizième agglomération américaine, qui regroupe 3,6 millions d’habitants. Sur la rive droite du Mississippi, Minneapolis est la plus grande ville de l’État du Minnesota  ; Saint […] Lire la suite

OMAHA, Nebraska

  • Écrit par 
  • Jacques SOPPELSA
  •  • 283 mots
  •  • 1 média

Au cœur des Grandes Plaines du centre des États-Unis, les métropoles régionales se sont développées, au carrefour des axes routiers et ferroviaires, en tant que centres commerciaux (collectage et redistribution) d'un milieu rural largement prépondérant : Omaha, principale ville du Nebraska avec ses 419 545 habitants (2006), n'échappe pas à cette règle. Son aspect général présente de stupéfiantes a […] Lire la suite

PRAIRIES LES, Canada

  • Écrit par 
  • Étienne RIVARD
  •  • 1 133 mots
  •  • 3 médias

La région des Prairies, au Canada, correspond à deux réalités concomitantes. Il s’agit d’abord d’un ensemble biogéographique marqué par la présence dominante des graminées, par un climat continental sec (des hivers rudes et de grands écarts de température saisonnière) et un relief généralement plat et homogène , bien que vallonné par endroits. Cette région naturelle appartient aux Grandes Plaines […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Florence NUSSBAUM, « PLAINES CENTRALES ou GRANDES PLAINES, États-Unis », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/plaines-centrales-grandes-plaines/