DENVER

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Située à 1 609 mètres d’altitude – soit 1 mile, ce qui lui vaut son surnom de Mile High City – sur la zone de contact entre les montagnes Rocheuses et les grandes plaines de la prairie, l’agglomération de Denver (3,4 millions d’habitants en 2016, dont 693 000 dans la ville de Denver) est la plus élevée des États-Unis. Ville de la Sun Belt, elle est la capitale du Colorado et compte parmi les villes les plus attractives du pays.

États-Unis : carte administrative

Carte : États-Unis : carte administrative

Carte administrative des États-Unis. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Emblématique de la frontière, la cité doit sa fondation à la ruée vers l’or. C’est en effet en 1858 que des chercheurs d’or découvrent le premier filon significatif des Rocheuses, sur la rivière South Platte, et y fondent un premier campement, Montana City. Entre 1858 et 1860, cent mille chercheurs d’or y affluent. De nouveaux campements sortent de terre à proximité, au gré des nouvelles découvertes : Saint-Charles dès 1858, qui occupe un ancien camp indien (cheyenne et arapaho), et Auraria, en 1859. Ces deux sites sont principalement occupés durant l’été, quand les conditions climatiques facilitent la recherche du métal précieux. Le général William Larimer profite de la vacance d’hiver pour s’emparer de Saint-Charles et y créer Denver City. La ville est alors située dans le territoire du Kansas (beaucoup plus vaste que l’État actuel du même nom) et est nommée en l’honneur de son gouverneur, James W. Denver. Le filon est rapidement tari : Auraria et Denver City, d’abord concurrentes, sont rapidement menacées d’abandon dès lors que des mines d’or plus prometteuses sont découvertes plus à l’ouest, dans les montagnes. Toutefois, un centre d’approvisionnement est nécessaire pour ravitailler les nouvelles implantations minières, et Denver, choisie par la société de télégraphe Western Union, prend l’ascendant sur sa voisine.

En 1867, Denver City, dont le nom est raccourci en Denver, devient la capitale du territoire du Colorado, puis de l’État du même nom, créé en 1876. La ville prospère rapidement quand, en 1870, le milieu des affaires local parvient à la relier à la ligne de chemin de fer transcontinentale passant plus au nord, à Cheyenne. Elle passe ainsi de 4 700 habitants en 1870 à 35 000 en 1880, puis 107 000 en 1890, boostée par la découverte des mines d’argent, le tourisme, le jeu, mais également les cures : son climat froid et sec est réputé salutaire pour les maladies respiratoires, notamment la tuberculose.

À partir de la première moitié du xxe siècle, la multiplication des activités financières et de service et le développement des activités industrielles, notamment agroalimentaires, permettent à la ville de se libérer d’une très forte dépendance économique aux ressources en minerais du Colorado et aux fluctuations de leur cours. La « Queen City of the Plains » est néanmoins handicapée sur un marché alors en pleine expansion : le transport aérien. En effet, sa situation n’est pas favorable aux vols non pressurisés, qui optent pour des couloirs de traversée des Rocheuses moins élevés. Ce handicap devient un atout avec la diffusion de la pressurisation à partir des années 1940 : à l’abri des Rocheuses, loin des côtes, au centre du pays, Denver est choisie par l’État fédéral comme une base idéale pour la défense aérienne nationale. De nombreuses agences fédérales, notamment celles engagées dans la recherche atomique et militaire, s’implantent à Denver après la Seconde Guerre mondiale, suivies à partir des années 1960 par l’aérospatiale et de nombreuses firmes impliquées dans les hautes technologies. Ces nouvelles activités participent à une forte croissance de l’agglomération, qui atteint 1,1 million d’habitants en 1970. La progression de l’économie s’accélère encore dans les années 1970-1980 avec la flambée des cours du pétrole, entraînant l’édification de nombreuses tours dans le centre-ville. La chute des cours après 1985 provoque une baisse temporaire de la population qui, à partir des années 1990, va repartir à la hausse. La présence de nombreux centres de recherche et d’agences fédérales liés à l’énergie, à la défense et à la monnaie (la seconde agence de l’US Mint, qui produit et met en circulation les pièces de monnaie, y est implantée), l’université du Colorado, de première importance, située à Boulder (au nord de la ville), le tourisme (sports d’hiver), les industries minière et agroalimentaire (la plus grande brasserie du monde est à Golden, dans la banlieue ouest) font en effet de Denver [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  DENVER  » est également traité dans :

INNSBRUCK (JEUX OLYMPIQUES D') [1976] - Contexte, organisation, bilan

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 1 544 mots

Quatre villes se sont portées candidates pour organiser les XII es  jeux Olympiques d'hiver en 1976 : Denver (États-Unis), Sion (Suisse), Tampere (Finlande) et Vancouver (Canada). Le 12 mai 1970, le C.I.O., réuni pour sa soixante-neuvième session à Amsterdam, semble avoir du mal à se décider : trois tours de scrutin sont nécessaires ; Denver se voit finalement élue, avec trente-neuf voix, Sion en […] Lire la suite

ROCHEUSES MONTAGNES

  • Écrit par 
  • Bernard MOMER
  •  • 2 549 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Peuplement »  : […] La présence humaine dans les Rocheuses remonte à 13 000 ans environ, alors que la hausse des températures repoussait les glaciers qui recouvraient la majeure partie de la chaîne au nord du bassin du Wyoming. Une fouille archéologique, à l’ouest de la ville de Banff au Canada, a révélé des pointes de lances en pierre, de hachoirs et de couteaux, ainsi que de nombreux ossements d’animaux dépecés dat […] Lire la suite

Les derniers événements

3-31 octobre 2012 États-Unis. Fin de la campagne électorale

Le 3, le président démocrate Barack Obama, candidat à sa réélection en novembre, et son challenger républicain Mitt Romney participent, à Denver (Colorado), à un débat télévisé consacré à l'économie. Jusque-là favori, le président Obama est dominé dans le débat, ce qui fait progresser son adversaire dans les sondages. Les 16 et 22, lors des deux autres débats consacrés à la politique intérieure et extérieure, respectivement à Hempstead (New York) et Boca Raton (Floride), Barack Obama reprend l'avantage. […] Lire la suite

20 juillet 2012 États-Unis. Tuerie dans un cinéma à Aurora

Un étudiant de vingt-quatre ans, James Holmes, porteur de trois armes à feu, tire sur les spectateurs d'un cinéma à Aurora, dans la banlieue de Denver (Colorado), tuant douze personnes et faisant une soixantaine de blessés. Il s'agit de la onzième tuerie de ce genre dans le pays depuis celle qui est survenue sur le campus de Columbine (Colorado) en avril 1999. […] Lire la suite

23-29 août 2008 États-Unis. Convention démocrate en vue de l'élection présidentielle

Le 25 s'ouvre à Denver (Colorado) la convention du Parti démocrate, marquée par les discours introductifs du sénateur Edward Kennedy et de l'épouse du candidat, Michelle Obama. Le 26, Hillary Clinton, rivale malheureuse du sénateur de l'Illinois, déclare: « Le temps est venu de l'unité. Barack Obama est mon candidat et il doit être notre président. […] Lire la suite

20-27 avril 1999 États-Unis. Massacre dans un lycée de Littleton

Le 20, deux lycéens lourdement armés tuent treize personnes dans leur établissement scolaire de Littleton, une banlieue paisible de Denver (Colorado), avant de se donner la mort. Plusieurs bombes sont retrouvées dans le lycée. Connus de la police, les deux auteurs du massacre étaient des amateurs de jeux de guerre et des internautes membres d'un réseau faisant l'apologie de la mort et de la violence. […] Lire la suite

2-13 juin 1997 États-Unis. Condamnation du principal suspect de l'attentat d'Oklahoma City

Le 2, le jury du tribunal fédéral de Denver (Colo.) juge Timothy McVeigh coupable d'avoir commis l'attentat au camion piégé qui avait détruit, en avril 1995, un bâtiment fédéral à Oklahoma City, faisant cent soixante-huit morts. Ancien soldat proche d'une milice paramilitaire d'extrême droite, Timothy McVeigh avait agi par haine de l'État, deux ans après l'assaut donné par le F. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Laurent VERMEERSCH, « DENVER », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/denver/