PISA (Programme international pour le suivi des acquis des élèves)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Que mesure PISA ?

L’objectif particulier du programme PISA est d’évaluer l’aptitude des élèves à appréhender de manière autonome les situations de la vie quotidienne, grâce à leur formation scolaire. Les experts sollicités en amont de l’enquête ont souligné le caractère aventureux et réducteur de la définition a priori de compétences et de qualités générales attendues de la part du citoyen moderne. Les idées à l’origine du projet n’ont pas trouvé d’assise théorique, mais sont testées de manière empirique sur la base de questions sollicitant la résolution de problèmes concrets. Les résultats des élèves à des tests scolaires et aux tests PISA s’avèrent fortement corrélés, ainsi que les résultats des élèves dans les différents champs couverts par l’enquête (compréhension de l’écrit, culture mathématique et culture scientifique). Les évaluations offrent vraisemblablement un pronostic de la réussite à l’école comme de l’aisance dans la vie quotidienne mais, pour des raisons de finalité et de méthode, elles ne sont pas sensibles aux effets d’un enseignement de haute qualité. L’optique des tests évolue quelque peu au fil des enquêtes ; par exemple, la culture mathématique implique non seulement des compétences en résolution de problèmes contextualisés, mais aussi, depuis PISA 2012, la mise en œuvre de facultés mathématiques fondamentales. Les questionnaires cognitifs sont complétés par des questionnaires contextuels remplis par les élèves sur leurs attitudes et conditions d’apprentissage, et par les chefs d’établissement sur leur système scolaire et leur établissement.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

  • : directrice de recherche au CNRS, Groupe d'étude des méthodes de l'analyse sociologique de la Sorbonne, Paris

Classification

Autres références

«  PISA (Programme international pour le suivi des acquis des élèves)  » est également traité dans :

ÉDUCATION - Économie de l'éducation

  • Écrit par 
  • François LECLERCQ
  •  • 3 976 mots

Dans le chapitre « Les effets de l'accumulation de capital humain sur les revenus du travail et la croissance »  : […] La formulation de la théorie du capital humain s'est dès l'origine accompagnée d'une tentative de vérifier l'hypothèse centrale selon laquelle les travailleurs les plus éduqués perçoivent des revenus plus élevés du fait de leur plus forte productivité. Dès 1958, Jacob Mincer déduit d'un modèle théorique d'investissement en capital humain une équation empirique très simple selon laquelle les reven […] Lire la suite

GENRE ET COGNITION

  • Écrit par 
  • Michel HUTEAU
  •  • 1 133 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La réussite scolaire »  : […] Puisque la proportion des filles et des garçons n'est pas la même dans les diverses filières scolaires, la comparaison doit être limitée à la période du tronc commun. Il est pertinent de distinguer trois types d'évaluation de la réussite scolaire : des évaluations objectives, les notations habituelles des enseignants et les auto-estimations des élèves. L'application de tests de connaissances montr […] Lire la suite

Pour citer l’article

Nathalie BULLE, « PISA (Programme international pour le suivi des acquis des élèves) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/pisa/