PELLETIER PIERRE JOSEPH (1788-1842)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le chimiste français Pierre Joseph Pelletier contribua à fonder la chimie des alcaloïdes.

Né le 22 mars 1788 à Paris, Pierre Joseph Pelletier enseigne à l'École de pharmacie de Paris, qu'il dirigera à partir de 1832. Travaillant en collaboration avec le chimiste Joseph Bienaimé Caventou, il isole en 1817 la chlorophylle, pigment vert que contiennent les végétaux, essentiel à la photosynthèse. S'intéressant bientôt à un nouveau type de bases végétales appelées alcaloïdes, il identifie l'émétine en 1817 avec l'aide de François Magendie. Il poursuit alors ses recherches dans ce domaine avec Caventou ; ensemble, ils découvrent ainsi la strychnine en 1818, la brucine et la vératrine en 1819, puis la cinchonine, la colchicine et la quinine en 1820. Certains de ces composés trouvent bientôt une application thérapeutique, qui marque le début d'un abandon progressif des extraits végétaux bruts au profit des composés directement issus de la nature ou formulés par les chimistes.

En 1823, Pierre Joseph Pelletier publie ses analyses concernant plusieurs alcaloïdes, jetant ainsi les bases de la chimie de ces substances organiques. Il mène également d'importantes études sur d'autres composés, tels que la caféine, la pipérine et la picrotoxine. Pierre Joseph Pelletier meurt le 19 juillet 1842, à Paris.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  PELLETIER PIERRE JOSEPH (1788-1842)  » est également traité dans :

ALCALOÏDES

  • Écrit par 
  • Jacques E. POISSON
  •  • 5 684 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Historique »  : […] C'est au début du xix e  siècle que les chimistes se sont aperçus que les plantes renferment des substances à réaction alcaline (jusque-là, seuls des produits acides ou neutres avaient été caractérisés), mises en évidence à l'aide de colorants naturels (tournesol, sirop de violette). Le premier « alcali végétal » isolé à l'état défini fut la morp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcaloides/#i_7438

CAVENTOU JOSEPH BIENAIMÉ (1795-1877)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 286 mots

Pharmacien et chimiste français né à Saint-Omer et mort à Paris. Fils de pharmacien, Joseph Bienaimé Caventou commence son apprentissage avec son père, puis se forme à Paris, où il suit en même temps les cours de l'École de pharmacie et de la faculté des sciences. Interne en pharmacie en 1816, il est affecté à l'hôpital Saint-Antoine ; il y dispose d'un laboratoire bien équipé où il peut mener se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-bienaime-caventou/#i_7438

MAGENDIE (F.) ET L'EXPÉRIMENTATION PHARMACOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • François CHAST
  •  • 230 mots

François Magendie (1783-1855) est à l'origine de la pratique expérimentale en médecine. Il exploite les principes de la physique et de la chimie comme bases de la compréhension des phénomènes physiologiques, se proposant ainsi de lutter contre l'empirisme. Outre l'intérêt qu'il porte à la neurophysiologie, ses principaux travaux portent sur la toxicologie et la pharmacologie expérimentales. Il sig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magendie-f-et-l-experimentation-pharmacologique/#i_7438

Pour citer l’article

« PELLETIER PIERRE JOSEPH - (1788-1842) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-joseph-pelletier/