FRANCASTEL PIERRE (1900-1970)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les travaux de Pierre Francastel couvrent la totalité de l'histoire de l'art occidental, de l'architecture médiévale à l'école de Paris des années 1940, à laquelle il consacre un ouvrage portant ce titre dès 1946. L'extension de sa recherche fournit d'emblée une double clef pour l'intelligence de son œuvre. En premier lieu, lorsqu'il prend en considération les œuvres les plus actuelles, Francastel postule que l'approche scientifique de la production artistique n'est possible qu'en prenant sur l'histoire de l'art le point de vue de l'actualité ; plus précisément, il considère que la pratique artistique actuelle, dans sa radicale nouveauté, ouvre à la pensée d'une histoire de l'art discontinue, scandée par l'irruption historique de systèmes formels spécifiques, comme le furent le système médiéval, le système renaissant, puis le système contemporain. En raison de ce même intérêt pour l'actualité, Francastel tente, d'autre part et dans tous les cas, qu'il s'agisse du présent ou du passé, de rejoindre l'artiste sur le terrain historique de ses expériences ; il définit ainsi la fonction sociale des œuvres qui institue dans l'histoire un certain type de relations entre producteurs et usagers de l'art. En bref, Francastel entend toujours étudier l'art comme fait social. En 1948, il est élu à l'École pratique des hautes études (Paris) dans une chaire de sociologie de l'art. Ses œuvres principales seront liées à son enseignement : Peinture et société (1951) ; Art et technique (1956) ; La Réalité figurative (1965) ; La Figure et le lieu (1967).

Chacun de ces livres procède donc par comparaison entre des systèmes artistiques différents. C'est qu'on ne peut manquer de reconnaître que les œuvres de l'art actuel engagent l'esprit dans des conduites intellectuelles et dans des valorisations affectives qui sont en rupture avec le système mental et le jeu des valeurs qui caractérisent l'art européen avant l'impressionnisme. Si l'art est une fonction stable des sociétés, du moins à l'échelle de l'histoire, cette fonction est relativ [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  FRANCASTEL PIERRE (1900-1970)  » est également traité dans :

ART (Aspects culturels) - L'objet culturel

  • Écrit par 
  • Jean-Louis FERRIER
  •  • 6 281 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'objet de civilisation au Moyen Âge et à la Renaissance »  : […] Dans La Figure et le lieu, l'ordre visuel du Quattrocento , Pierre Francastel applique à la peinture traditionnelle l'idée d' objet de civilisation. Lorsque, dans une œuvre du Moyen Âge, on voyait une grotte ou un rocher, cela signifiait, pour les spectateurs de l'époque, le lieu de rencontre du visible et de l'invisible, du Bien et du Mal, etc. La gro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-aspects-culturels-l-objet-culturel/#i_43813

FERRIER JEAN-LOUIS (1926-2002)

  • Écrit par 
  • Philippe BOUCHET
  •  • 794 mots

Tout au long de sa vie d'historien d'art, Jean-Louis Ferrier n'a cessé de vouloir rendre l'art accessible au plus grand nombre, comme en témoignent d'ailleurs ses activités d'enseignant, d'éditeur et de critique qu'il mena toujours simultanément. Né le 27 juin 1926 à Neuchâtel en Suisse, Jean-Louis Ferrier est mort à Paris le 16 juin 2002. L'obtention d'une bourse de la fondation suisse pour la cu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-louis-ferrier/#i_43813

SPOLIATION DES ŒUVRES D'ART, France (1940-1944)

  • Écrit par 
  • Didier SCHULMANN
  •  • 4 764 mots

Dans le chapitre « Préliminaires »  : […] Dès le lendemain de la visite éclair d'Hitler à Paris, le 23 juin 1940, alors que la Wehrmacht n'occupe la capitale que depuis dix jours, des dispositions sont prises pour que les trophées de guerre d'origine allemande conservés aux Invalides soient expédiés au musée militaire de Berlin. L'émoi que suscite cette mesure, somme toute « normale » dans le cadre des vexations que le vainqueur inflige a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spoliation-des-oeuvres-d-art-france/#i_43813

PERSPECTIVE

  • Écrit par 
  • Marisa DALAI EMILIANI
  •  • 8 113 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Le débat sur la perspective au XXe siècle »  : […] La crise de la perspective dans la culture moderne est à mettre en relation avec la conception nouvelle de l'espace, introduite par les géométries non euclidiennes et dans le domaine scientifique par la théorie de la relativité ; elle coïncide, par ailleurs, avec la crise de la fonction traditionnelle de l'art comme mimesis , à laquelle l'esthétique idéaliste oppose une visio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perspective/#i_43813

SOCIOLOGIE DE L'ART

  • Écrit par 
  • Nathalie HEINICH
  •  • 4 967 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Première génération : l'esthétique sociologique »  : […] Dans le prolongement des rares philosophes qui avaient mis en avant l'idée d'une détermination extra-esthétique de l'art (Hippolyte Taine, Philosophie de l'art , 1865 ; Charles Lalo, L'Art et la vie sociale , 1921), une première génération, rompant avec le traditionnel binôme de l'artiste et de l'œuvre, s'intéresse à la relation entre l'art et la société […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-de-l-art/#i_43813

Pour citer l’article

Marc LE BOT, « FRANCASTEL PIERRE - (1900-1970) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-francastel/