PIED

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Anatomie

Ostéologie

On reconnaît, d'arrière en avant, le tarse, le métatarse et les phalanges.

Pied

Dessin : Pied

Squelette du pied droit vu de profil 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Le tarse postérieur est formé de deux éléments massifs, superposés : le calcanéum, os du talon, supporte l'astragale, ou talus. La tarse antérieur juxtapose cinq éléments, mais un seul, le cuboïde, s'aligne sur le calcanéum. L'astragale se continue par le scaphoïde, et celui-ci par trois cunéiformes, numérotés de dedans en dehors, 1er, 2e et 3e cunéiforme.

Les cinq os du métatarse se groupent de façon identique : à chaque cunéiforme correspond un des trois premiers métatarsiens, tandis que le cuboïde donne appui aux 4e et 5e métatarsiens.

Les métatarsiens sont prolongés par les phalanges des orteils (trois phalanges, sauf au gros orteil dont les deux phalanges sont plus développées que celles des autres orteils).

Deux os du tarse méritent une brève description : ce sont le calcanéum et l'astragale. L'élément le plus massif, le calcanéum, forme en avant un plateau (petite apophyse, ou sustentaculum tali), fortement excentré en dedans, qui supporte la tête de l'astragale. L'extrémité antérieure, étroite, portant le nom de grande apophyse, s'articule avec le cuboïde. La face supérieure de l'os présente, à sa partie moyenne, une vaste surface cartilagineuse, taillée en segment de cylindre, donnant appui au corps de l'astragale. Elle repose elle-même sur une zone condensée, le thalamus de Destot, siège des fractures les plus fréquentes du calcanéum. L'extrémité postérieure, très large, donne attache au tendon d'Achille et prend appui au sol par l'intermédiaire de deux tubérosités, interne et externe.

L'astragale, ou talus, se recouvre presque entièrement de cartilage. Il ordonne d'avant en arrière la tête, le col et le corps. La tête cartilagineuse s'enfonce dans une cavité formée par le scaphoïde en avant, la petite apophyse du calcanéum en arrière, et complétée entre les deux os par le ligament calcanéo-scaphoïdien inférieur.

Le col présente sur son versant inférieur un profond sillon ; il s'oppose à un sillon identique du calcanéum, formant le sinus du tarse. Ce sinus est cloisonné par les faisceaux du ligament en haie, ou ligament astragalo-calcanéen interosseux. La face inférieure du corps s'appuie, par une surface concave, sur la surface articulaire principale du calcanéum. La face supérieure du corps dessine une trochlée, la poulie astragalienne ; elle répond au pilon tibial. Latéralement, le corps présente deux surfaces articulaires, en continuité avec la poulie ; elles s'articulent avec la malléole tibiale et la malléole péronière.

Arthrologie

Les principales articulations mettent en jeu l'astragale, qui participe aux trois jointures essentielles : la tibio-tarsienne, la sous-astragalienne et la médio-tarsienne.

L'articulation de la cheville, ou tibiotarsienne, unit le pied au squelette jambier. Il s'agit d'une trochléenne, qui encastre l'astragale dans la pince tibio-péronière, à la manière d'un tenon dans une mortaise. L'élément clé est la poulie de l'astragale. Elle est un peu plus large en avant qu'en arrière ; elle se met en rapport avec la surface concave du pilon tibial prolongé de chaque côté par une malléole. La malléole interne, ou tibiale, se dispose à angle droit par rapport à la surface articulaire du pilon tibial. La malléole externe représente l'extrémité inférieure, élargie, du péroné (ou fibula). Solidement unie au tibia par d'épais ligaments péronéo-tibiaux inférieurs, plus longue, plus postérieure que la malléole tibiale, la malléole péronière se plaque sur le versant externe de l'astragale, à la manière d'une attelle qui prévient la tendance naturelle du pied à basculer en dedans. Cette fonction exige l'absence de diastasis, c'est-à-dire de jeu, même minime, au niveau de l'articulation péronéo-tibiale inférieure. Deux puissants ligaments latéraux, interne et externe, partent des malléoles. Leur faisceau superficiel se termine sur le calcanéum ; les faisceaux profonds sur l'astragale. Ces ligaments sont distendus lors de l'entorse du cou-de-pied.

L'articulation tibio-tarsienne exécute un seul mouvement, la flexion-extension du pied, selon une amplitude de 800.

L'articulation sous-astragalienne (astragalo-calcanéenne postérieure) est une trochoïde mettant en relation le calcanéum avec le corps de l'astragale. Elle permet la torsion du pied autour de son grand axe antéro-postérieur.

Articulation du tarse

Dessin : Articulation du tarse

Coupe horizontale du pied droit 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

L'articulation médio-tarsienne, ou de Chopart, unit le tarse postérieur et le tarse antérieur. En fait, elle juxtapose deux cavités articulaires indépendantes, mais qui possèdent un ligament commun, le ligament en Y de Chopart. L'articulation interne est une énarthrose, qui fait correspondre la tête de l'astragale, et la cavité commune au scaphoïde, au sustentaculum tali, complétée par le ligament calcanéo-scaphoïdien inférieur. L'articulation externe, en selle, unit la grande apophyse du calcanéum et le cuboïde.

Le ligament en Y, placé à la charnière des deux articulations, se fixe sur la grande apophyse du calcanéum et gagne le scaphoïde par sa branche interne, le cuboïde par sa branche externe.

Les mouvements de l'articulation médiotarsienne dirigent l'avant-pied soit en dedans (varus), soit en dehors (valgus).

À la vérité, les mouvements sont solidement combinés : lorsque l'astragale est solidement fixé, verrouillé dans sa pince tibio-péronière, le pied peut se placer en supination, mouvement d'adduction et rotation interne qui élève le bord interne du pied et accentue la cambrure plantaire ; ou en pronation, mouvement d'abduction et rotation externe, avec élévation du bord externe du pied et atténuation de la cambrure.

L'articulation tarso-métatarsienne, ou de Lisfranc, est peu mobile : son interligne irrégulier traduit l'interpénétration des bases des métatarsiens dans le massif des cunéiformes : en particulier, le deuxième métatarsien s'enfonce dans la mortaise des cunéiformes. Le ligament de Lisfranc unit le premier cunéiforme au deuxième métatarsien. Le cuboïde s'articule avec les quatrième et cinquième métatarsiens.

Les articulations métatarso-phalangiennes sont des énarthroses. La première, affectée au gros orteil, possède de volumineux os sésamoïdes sur son versant plantaire.

Architecture du pied

Les os du pied, phalanges exceptées, s'ordonnent pour former une voûte ; la cambrure est maintenue par le grand ligament calcanéo-cuboïdien plantaire et par deux tendons, le long péronier latéral et le jambier postérieur. Les parties molles forment un épais matelas entre la voûte ostéo-ligamentaire et l'appui au sol.

La voûte plantaire osseuse est comparable à une demi-assiette creuse, qui dirige sa concavité en bas et en dedans. Elle prend contact au sol par trois points d'appui : appui postérieur, ou calcanéen ; appuis antérieurs, correspondant essentiellement à la tête du premier et du cinquième métatarsiens. Entre ces points d'appui, siège d'élection des durillons, des verrues et du mal perforant plantaires, les o [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages

Médias de l’article

Pied

Pied
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Articulation du tarse

Articulation du tarse
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Pied plantaire

Pied plantaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Pied : muscles

Pied : muscles
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  PIED  » est également traité dans :

DIABÈTE

  • Écrit par 
  • Éric RENARD
  •  • 8 161 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Complications chroniques du diabète sucré »  : […] Les complications chroniques sont le problème majeur du diabète sucré. La normalisation insuffisante et inconstante de la glycémie par le traitement en constitue la cause principale, et ce par différents mécanismes affectant en particulier la paroi des vaisseaux sanguins et le métabolisme du tissu nerveux. Les facteurs de risque cardio-vasculaire (tabagisme, hypertension artérielle, hypercholesté […] Lire la suite

MEMBRES

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 15 026 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Organisation générale »  : […] Le squelette des membres humains comprend surtout des os longs, unis par des articulations mobiles, et enveloppés par une couche épaisse de muscles striés volontaires. Une toile fibreuse, l'aponévrose superficielle, entoure les muscles et les sépare des plans tégumentaires. Ceux-ci comprennent la peau et une nappe de tissu cellulaire lâche qui la mobilise sur l'aponévrose. Les pédicules vasculo- […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

5-30 avril 2021 Israël – Autorité palestinienne. Début de la procédure de formation du gouvernement.

pied du mont Méron, dans le nord du pays, fait au moins quarante-cinq morts. Les défauts de sécurité de ce pèlerinage suscitent des polémiques. […] Lire la suite

10-29 décembre 2020 France. Maintien de mesures de restriction face à la Covid-19.

pied du mur », et entravées par la multiplication et la concurrence des cellules de crise. Le rapport recommande notamment la création d’un ministère délégué chargé de l’anticipation des crises et de la souveraineté sanitaire du pays. Le 10, la commission d’enquête parlementaire du Sénat sur le même sujet publie à son tour son rapport adopté le 8.  […] Lire la suite

16 septembre 2020 Allemagne. Mise à pied de policiers pour diffusion de propagande d'extrême droite.

pied de vingt-neuf policiers, pour la plupart en poste à Essen, pour diffusion de propagande d’extrême droite sur des groupes de discussion WhatsApp. Onze d’entre eux sont poursuivis pour incitation à la haine raciale. Selon le quotidien Der Taggespiegel, environ cent soixante-dix enquêtes ont été ouvertes depuis cinq ans sur des policiers soupçonnés […] Lire la suite

9-29 mars 2020 États-Unis. Lutte contre l'épidémie de Covid-19.

pied temporairement par leur entreprise, s’inscrivent pour toucher des indemnités. Le 29, Donald Trump, qui avait émis le vœu d’un retour à la normale pour Pâques, prolonge les recommandations de distanciation sociale jusqu’à fin avril. Le bilan humain de l’épidémie dépassera les trois mille huit cents morts à la fin du mois. […] Lire la suite

6-28 février 2020 Canada. Manifestations contre le projet de gazoduc Coastal GasLink.

pied des centaines de salariés. Les barrages ferroviaires ont bientôt des effets sensibles sur l’activité économique du pays. Le 21, le Premier ministre Justin Trudeau appelle à l’application des injonctions délivrées par la justice et à la levée des barrages sur les voies ferrées, et déplore le refus de négocier des chefs wet’suwet’en. Ces derniers […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Philippe DUBOIS, Claude GILLOT, « PIED », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/pied/