PHOTO-SECESSION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'appellation Photo-Secession désigne un groupe de photographes qui furent les premiers, aux États-Unis, au début du xxe siècle, à vouloir faire reconnaître la photographie comme un art à part entière. Mené par Alfred Stieglitz (1864-1946), le groupe de la Photo-Secession compta également dans ses rangs Edward Steichen (1879-1973), Clarence H. White (1871-1925), Gertrude Käsebier (1852-1934) et Alvin Langdon Coburn (1882-1966). Après avoir rompu avec le Camera Club de New York en 1902, ces photographes, acquis à l'esthétique nouvelle du pictorialisme, utilisèrent divers procédés afin d'obtenir des effets visuels rappelant le dessin, la gravure ou la peinture à l'huile. Cette démarche leur fut inspirée par des mouvements artistiques européens tel que le Linked Ring en Angleterre, qui affichaient des objectifs comparables.

Les membres de la Photo-Secession défendirent activement leurs idées. Stieglitz fonda la célèbre revue trimestrielle Camera Work (1903-1917) et ouvrit l'établissement appelé Little Galleries of the Photo-Secession, ou 291, selon le numéro du bâtiment sur la Cinquième Avenue de New York, où les photographes affiliés au mouvement pouvaient exposer leurs travaux. En 1910, la Photo-Secession patronna une exposition internationale où furent présentées plus de cinq cents œuvres émanant non seulement de ses membres, mais aussi d'autres photographes qui partageaient leurs préoccupations esthétiques. Cette exposition colossale, qui occupa plus de la moitié de l'Albright Art Gallery (aujourd'hui Albright-Knox Art Gallery) de Buffalo, constitua une étape décisive dans l'acceptation de la photographie comme une forme d'art autonome.

Dès 1910, toutefois, des divisions se firent jour au sein de la Photo-Secession. Si certains continuaient de manipuler leurs négatifs et leurs tirages en se référant à l'esthétique picturale, d'autres finirent par voir dans ces interventions, qui altéraient les tons et la texture des images, une négation des spécificités visuelles et matérielles de la photographie. Ce désaccord eut bientôt raison de la cohésion du groupe en 1917.

—  Universalis

Bibliographie

New York et l'art moderne, Alfred Stieglitz et son cercle, 1905-1930, catalogue d'une exposition itinérante à Paris et Madrid, Musée d'Orsay-Réunion des musées nationaux-Museo nacional Centro de arte Reina Sofia, Paris-Madrid, 2005.

Pictorialism into modernism : the Clarence H. White School of Photography, catalogue d'une exposition itinérante à Detroit et Rochester, éd. par M. Fulton, textes de B. Yochelson et K. A. Erwin, Rizzoli, New York, 1996.

Classification


Autres références

«  PHOTO-SECESSION  » est également traité dans :

COBURN ALVIN LANGDON (1882-1966)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 570 mots

Photographe américain d'origine anglaise, né à Boston le 11 juin 1882, Alvin Langdon Coburn est l'auteur des premières photographies résolument non objectives. Coburn réalise ses premières photographies à l'âge de huit ans, après avoir reçu un appareil pour son anniversaire. En 1899, sa rencontre avec le photographe américain Edward Steichen (1879-1973) le détermine à suivre sérieusement cette voi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alvin-langdon-coburn/#i_93233

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Les arts plastiques

  • Écrit par 
  • François BRUNET, 
  • Éric de CHASSEY, 
  • Erik VERHAGEN
  • , Universalis
  •  • 13 475 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Le premier modernisme »  : […] De ce point de vue, l'introduction du modèle avant-gardiste du modernisme à partir des premières expositions américaines des impressionnistes français, au milieu des années 1880, va avoir un effet paradoxal, quoique déterminant. Il impose en effet, comme condition de reconnaissance internationale, l'affirmation des spécificités – aussi bien celle du médium que celle de l'individualité du créateur, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-les-arts-plastiques/#i_93233

KÄSEBIER GERTRUDE (1852-1934)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 446 mots

Photographe américaine née Gertrude Stanton, le 18 mai 1852 à Des Moines dans l'Iowa. Elle participa à la fondation du groupe de la Photo-Secession, qui eut une importance déterminante dans l'histoire de la photographie américaine. Son œuvre est surtout réputée pour ses portraits de femme et ses scènes d'intérieur. Dix ans après l'installation de sa famille à Brooklyn, en 1864, Gertrude Stanton ép […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gertrude-kasebier/#i_93233

PHOTOGRAPHIE (art) - Le statut esthétique

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 5 133 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La fin de la photographie-peinture »  : […] Bien qu'influencée aussi par le style des photographes britanniques, la photographie américaine avait eu son évolution propre, marquée notamment par un goût très vif des reportages, qui culmine avec les admirables documents sur la guerre de Sécession dus à Mathew Brady, Alexander Gardner et Timothy O'Sullivan , où les cinéastes de westerns viendront régulièrement rechercher d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-art-le-statut-esthetique/#i_93233

STEICHEN EDWARD (1879-1973)

  • Écrit par 
  • Gabriel BAURET
  •  • 1 051 mots

Artiste exerçant peinture et photographie entre l'Europe et l'Amérique, photographe de mode, également portraitiste de studio, et enfin directeur du département de photographie au musée d'Art moderne de New York : telles sont les trois vies d'Edward J. Steichen entrecoupées par deux engagements dans les services photographiques de l'armée. Il est d'autant plus difficile de réduire Steichen à la se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-steichen/#i_93233

STEICHEN, UNE ÉPOPÉE PHOTOGRAPHIQUE (exposition)

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 1 104 mots

Initialement ouvert à la photographie contemporaine, le site Concorde du Jeu de Paume a rendu hommage (9 octobre-30 décembre 2007), à travers quelque quatre cents épreuves originales, à l'une des figures les plus imposantes de l'histoire de la photographie. Eduard Jean Steichen naît le 27 mars 1879 à Bivange, au Luxembourg, deux ans avant que de sa famille émigre pour les États-Unis. C'est à Milw […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/steichen-une-epopee-photographique/#i_93233

STIEGLITZ ALFRED (1864-1946)

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 1 471 mots

Dans le chapitre « Photographe, rédacteur, galeriste »  : […] Alfred Stieglitz adhère à la réputée Society of Amateur Photographers de New York et continue une œuvre à laquelle l'Ausstellung Künstlerischer Photographien de Vienne donne sa première consécration en 1891. Il épouse en 1893 Emmeline Obermeyer. Le poste de rédacteur en chef de la revue American Photographer , qu'il accepte la même année et qu'il conservera jusqu'en 1896, ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-stieglitz/#i_93233

WHITE CLARENCE HUDSON (1871-1925)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 465 mots

Photographe américain, né le 8 avril 1871 à West Carlisle, dans l'Ohio, mort le 8 juillet 1925 à Mexico. Dès son plus jeune âge, Clarence Hudson White est attiré par les activités artistiques et intellectuelles. Après le lycée, qu'il fréquente à Newark dans l'Ohio, il travaille comme comptable pour l'épicerie de son père et se marie en 1893. Il apprend seul la photographie qui devient une passion, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clarence-hudson-white/#i_93233

Pour citer l’article

« PHOTO-SECESSION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/photo-secession/