PHOTO-SECESSION

L'appellation Photo-Secession désigne un groupe de photographes qui furent les premiers, aux États-Unis, au début du xxe siècle, à vouloir faire reconnaître la photographie comme un art à part entière. Mené par Alfred Stieglitz (1864-1946), le groupe de la Photo-Secession compta également dans ses rangs Edward Steichen (1879-1973), Clarence H. White (1871-1925), Gertrude Käsebier (1852-1934) et Alvin Langdon Coburn (1882-1966). Après avoir rompu avec le Camera Club de New York en 1902, ces photographes, acquis à l'esthétique nouvelle du pictorialisme, utilisèrent divers procédés afin d'obtenir des effets visuels rappelant le dessin, la gravure ou la peinture à l'huile. Cette démarche leur fut inspirée par des mouvements artistiques européens tel que le Linked Ring en Angleterre, qui affichaient des objectifs comparables.

Les membres de la Photo-Secession défendirent activement leurs idées. Stieglitz fonda la célèbre revue trimestrielle Camera Work (1903-1917) et ouvrit l'établissement appelé Little Galleries of the Photo-Secession, ou 291, selon le numéro du bâtiment sur la Cinquième Avenue de New York, où les photographes affiliés au mouvement pouvaient exposer leurs travaux. En 1910, la Photo-Secession patronna une exposition internationale où furent présentées plus de cinq cents œuvres émanant non seulement de ses membres, mais aussi d'autres photographes qui partageaient leurs préoccupations esthétiques. Cette exposition colossale, qui occupa plus de la moitié de l'Albright Art Gallery (aujourd'hui Albright-Knox Art Gallery) de Buffalo, constitua une étape décisive dans l'acceptation de la photographie comme une forme d'art autonome.

Dès 1910, toutefois, des divisions se firent jour au sein de la Photo-Secession. Si certains continuaient de manipuler leurs négatifs et leurs tirages en se référant à l'esthétique picturale, d'autres finirent par voir dans ces interventions, qui altéraient les tons et la texture des images, une négation des spécificités visuelles et matérielles de la photographie. Ce désaccord eut bientôt raison de la cohésion du groupe en 1917.

—  Universalis

Bibliographie

New York et l'art moderne, Alfred Stieglitz et son cercle, 1905-1930, catalogue d'une exposition itinérante à Paris et Madrid, Musée d'Orsay-Réunion des musées nationaux-Museo nacional Centro de arte Reina Sofia, Paris-Madrid, 2005.

Pictorialism into modernism : the Clarence H. White School of Photography, catalogue d'une exposition itinérante à Detroit et Rochester, éd. par M. Fulton, textes de B. Yochelson et K. A. Erwin, Rizzoli, New York, 1996.

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Classification


Autres références

«  PHOTO-SECESSION  » est également traité dans :

COBURN ALVIN LANGDON (1882-1966)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 570 mots

En 1902, Coburn ouvre un atelier à New York pour y exposer ses propres tirages ; la même année, il rejoint la Photo-Secession, mouvement nouvellement formé par des photographes américains dont les aspirations recoupent celles du Linked Ring (Coburn devient membre de ce dernier en 1903). Après avoir travaillé pendant un an à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alvin-langdon-coburn/#i_93233

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Les arts plastiques

  • Écrit par 
  • François BRUNET, 
  • Éric de CHASSEY, 
  • Erik VERHAGEN
  • , Universalis
  •  • 13 481 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Le premier modernisme »  : […] Camera Club de New York. C'est pourtant lui qui, en 1902, opère une scission qu'il baptise, sur les modèles autrichiens et allemands, « Photo-Secession », et à laquelle s'agrègent des personnalités comme Edward Steichen. Dotée d'une ligne esthétique offensive et cohérente, celle du pictorialisme dans un premier temps, le mouvement est défendu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-les-arts-plastiques/#i_93233

KÄSEBIER GERTRUDE (1852-1934)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 446 mots

À l'instar d'autres photographes pictorialistes, Käsebier entend hisser la photographie au rang des beaux-arts. Cet objectif la rapproche de ses cadets Alfred Stieglitz (1864-1946), Clarence H. White (1871-1925) et Edward Steichen (1879-1973), avec lesquels elle fonde en 1902 le groupe baptisé Photo-Secession. En 1916, elle rompt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gertrude-kasebier/#i_93233

PHOTOGRAPHIE (art) - Le statut esthétique

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 5 136 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La fin de la photographie-peinture »  : […] les plus difficiles (photos prises dans la neige). En 1910, une galerie d'art ouvre ses portes à son groupe (Photo-Secession), cependant que Stieglitz joue un rôle de premier plan dans la diffusion des peintures cubistes aux États-Unis : on a pu dire qu'en photographie il a parfois entrepris de faire du cubisme d'après nature. Le choix de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-art-le-statut-esthetique/#i_93233

STEICHEN EDWARD (1879-1973)

  • Écrit par 
  • Gabriel BAURET
  •  • 1 051 mots

Artiste exerçant peinture et photographie entre l'Europe et l'Amérique, photographe de mode, également portraitiste de studio, et enfin directeur du département de photographie au musée d'Art moderne de New York : telles sont les trois vies d'Edward J. Steichen entrecoupées par deux engagements dans les services photographiques de l'armée. Il est d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-steichen/#i_93233

STEICHEN, UNE ÉPOPÉE PHOTOGRAPHIQUE (exposition)

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 1 104 mots

retour à New York, en 1902, Steichen rejoint Alfred Stieglitz, rencontré une première fois sur le chemin vers Paris et s'associe à la création du groupe pictorialiste Photo-Secession avec Gertrude Käsebier, Clarence H. White, Alvin Langdon Coburn. Steichen seconde Stieglitz dans la création de la revue Camera Work […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/steichen-une-epopee-photographique/#i_93233

STIEGLITZ ALFRED (1864-1946)

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 1 471 mots

Dans le chapitre « Photographe, rédacteur, galeriste »  : […] la revue Caméra Work et, dans le sillage du Secessionsstil de Vienne, il donne naissance au mouvement Photo-Secession, marquant une rupture avec l'académisme qui s'installe dans le courant pictorialiste. De sa rencontre avec Edward Steichen naîtront en 1905 les « Petites Galeries de la Photo Sécession […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-stieglitz/#i_93233

WHITE CLARENCE HUDSON (1871-1925)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 465 mots

En 1902, Clarence Hudson White participe à la fondation du groupe Photo-Secession réunissant des photographes tenants du pictorialisme, une approche qui entend élever la photographie au rang des beaux-arts. En 1906, après avoir travaillé quelques années comme portraitiste itinérant, il s'installe à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clarence-hudson-white/#i_93233

Pour citer l’article

« PHOTO-SECESSION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/photo-secession/