COBURN ALVIN LANGDON (1882-1966)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Photographe américain d'origine anglaise, né à Boston le 11 juin 1882, Alvin Langdon Coburn est l'auteur des premières photographies résolument non objectives.

Coburn réalise ses premières photographies à l'âge de huit ans, après avoir reçu un appareil pour son anniversaire. En 1899, sa rencontre avec le photographe américain Edward Steichen (1879-1973) le détermine à suivre sérieusement cette voie. La même année, Coburn participe à deux importantes expositions, celle de la New School of American Pictorial Photography et le Salon du Linked Ring, du nom d'un groupe de photographes anglais décidés à faire reconnaître la photographie comme art à part entière.

En 1902, Coburn ouvre un atelier à New York pour y exposer ses propres tirages ; la même année, il rejoint la Photo-Secession, mouvement nouvellement formé par des photographes américains dont les aspirations recoupent celles du Linked Ring (Coburn devient membre de ce dernier en 1903). Après avoir travaillé pendant un an à New York, dans l'atelier de Gertrude Käsebier (1852-1934), figure éminente de la Photo-Secession, Coburn retourne à Boston. Là, son style se modifie, suite à sa découverte des lavis du maître japonais Sesshu Toyo (1420-1506).

En 1904, Coburn, qui a reçu commande de portraits de célébrités, embarque pour Londres. Parmi les effigies qu'il réalise alors figurent celles des écrivains George Meredith (1904) et Henry James (1906), ainsi que d'Auguste Rodin (1906). Il réalise également en 1906 un portrait de George Bernard Shaw posant nu dans l'attitude du Penseur de Rodin. Ses portraits seront publiés dans les ouvrages Men of Mark (Hommes remarquables, Londres-New York, 1913) et More Men of Mark (D'autres hommes remarquables, Londres, 1922).

En 1913, Coburn expose un ensemble de cinq photographies intitulé New York from Its Pinnacles (New York vu des hauteurs), qui montrent des scènes de rues prises en plongée. Ces photographies, et en particulier The Octopus [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Classification


Autres références

«  COBURN ALVIN LANGDON (1882-1966)  » est également traité dans :

PHOTOGRAPHIE (art) - Le statut esthétique

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 5 133 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La fin de la photographie-peinture »  : […] Bien qu'influencée aussi par le style des photographes britanniques, la photographie américaine avait eu son évolution propre, marquée notamment par un goût très vif des reportages, qui culmine avec les admirables documents sur la guerre de Sécession dus à Mathew Brady, Alexander Gardner et Timothy O'Sullivan , où les cinéastes de westerns viendront régulièrement rechercher des sources d'inspirat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-art-le-statut-esthetique/#i_39351

Pour citer l’article

« COBURN ALVIN LANGDON - (1882-1966) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alvin-langdon-coburn/