STIEGLITZ ALFRED (1864-1946)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le cliché le plus célèbre d'Alfred Stieglitz, L'Entrepont (musée d'Orsay, Paris), est aussi un de ceux que le photographe aimait le mieux. Réalisée en 1907 au cours d'une traversée de l'Atlantique et à la faveur de l'ennui qui lui avait fait fuir l'atmosphère de la première classe du paquebot, la composition esthétique d'un document social allait bientôt illustrer l'orientation de la photographie moderne.

Entre l'Europe et les États-Unis

Alfred Stieglitz est né le 1er janvier 1864 à Hoboken dans le New Jersey. Aîné des six enfants du peintre allemand immigré Edward Stieglitz et de Hedwig Werner, il connaît une enfance heureuse dans un milieu bourgeois et cultivé. Alfred a sept ans quand la famille s'installe à New York où il achève ses études secondaires au City College en 1881. Les études de ses enfants motiveront la décision d'Edward Stieglitz de rentrer en Allemagne. Alfred Stieglitz termine ses études secondaires au Real Gymnasium de Karlsruhe et, dans la perspective d'une carrière d'ingénieur, s'inscrit en 1882 à la Technische Hochschule de Berlin. Les cours de chimie photographique d'Hermann Vogel, auquel on doit d'importants progrès technologiques, notamment dans la transcription des couleurs en valeurs, détermineront la décision du jeune homme de renoncer à l'industrie pour faire son métier de ces nouvelles images.

Depuis l'Allemagne, Alfred Stieglitz voyage dans toute l'Europe. Ses premières photographies, paysages, portraits, scènes agrestes, s'inscrivent dans la tradition décorative de la peinture et lui vaudront de recevoir sa première distinction avec une mention honorable au Salon de la photo amateur de Londres, en 1886.

À vingt-deux ans, Alfred Stieglitz associe à ses premiers succès son intérêt pour la photographie de son temps, servi par un goût prononcé pour la communication. Parfaitement bilingue, il publie ses premiers articles dans des revues anglaises, allemandes et bientôt américaines. Il remporte en 1887 le premier prix du concours de la revue Amateur Photographer et parti [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  STIEGLITZ ALFRED (1864-1946)  » est également traité dans :

ARMORY SHOW, exposition d'art

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 427 mots

C'est à l'ancienne salle d'armes du 69e régiment d'infanterie des États-Unis, à New York, que la plus célèbre exposition de peinture du xxe siècle a dû son nom. Quand elle s'ouvre, le 17 février 1913, nul n'ignore le but de ses inspirateurs, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armory-show-exposition-d-art/#i_14188

DOVE ARTHUR GARFIELD (1880-1946)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 419 mots

et de Paul Cézanne. Par deux fois, ses toiles sont présentées au Salon d'automne. De retour aux États-Unis en 1909, il rencontre le photographe Alfred Stieglitz. L'année suivante, Stieglitz expose ses tableaux, avec ceux de John Marin et Georgia O'Keeffe, à la galerie 291 qu'il a ouverte à New York. Pionnier de l'art non figuratif, à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-garfield-dove/#i_14188

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Les arts plastiques

  • Écrit par 
  • François BRUNET, 
  • Éric de CHASSEY, 
  • Erik VERHAGEN
  • , Universalis
  •  • 13 481 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Le premier modernisme »  : […] En 1896, Alfred Stieglitz avait été l'un des artisans de la fusion de plusieurs sociétés de photographes en une large organisation, le Camera Club de New York. C'est pourtant lui qui, en 1902, opère une scission qu'il baptise, sur les modèles autrichiens et allemands, « Photo-Secession », et à laquelle s'agrègent des personnalités comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-les-arts-plastiques/#i_14188

HARTLEY MARSDEN (1877-1943)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 274 mots

étudier à la Chase School et à la National School of Design. Il retourne dans le Maine en 1900. Pendant près de dix ans, il passe l'été dans le Maine et l'hiver à New York. En 1909, Alfred Stieglitz organise dans sa galerie 291 de la Cinquième Avenue une exposition personnelle de Marsden Hartley où il montre ses paysages de la Nouvelle-Angleterre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marsden-hartley/#i_14188

MARCHÉ DE LA PHOTOGRAPHIE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 518 mots

1993 Christie's, New York : Les Mains de Georgia O'Keeffe, 1920, d'Alfred Stieglitz, est vendue 398 500 dollars (2 000 000 francs ou 305 000 euros […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marche-de-la-photographie-reperes-chronologiques/#i_14188

MARIN JOHN (1870-1953)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 426 mots

Le peintre américain John Marin appartient, comme Georgia O'Keefe, Max Weber, Arthur Dove, Alfred Maurer et Marsden Hartley, à cette première génération d'artistes modernistes qui tentèrent de conserver à l'art américain ses qualités propres tout en l'unissant aux grands courants européens. Groupés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-marin/#i_14188

O'KEEFFE GEORGIA (1887-1986)

  • Écrit par 
  • Élisabeth LEBOVICI
  •  • 338 mots

Le travail de Georgia O'Keeffe témoigne du courant figuratif américain dont les éléments de composition — cadrage, traitement des détails — empruntent plus aux procédés photographiques qu'aux modèles naturels. « On peint à partir de son sujet, et non de ce qu'on voit » [directement], soulignait l'artiste elle-même […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georgia-o-keeffe/#i_14188

PHOTOGRAPHIE (art) - Un art multiple

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF, 
  • Jean-Claude LEMAGNY
  •  • 10 795 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Un art en plein essor »  : […] – art de fixer la trace de la lumière – occupe une place grandissante dans la culture de notre temps. Les signes en sont nombreux, avec une avance marquée des États-Unis où Alfred Stieglitz la fait entrer dans les musées dès le début du xxe siècle, où le département de photographie du Museum of Modern Art de New York est créé en 1940, où […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-art-un-art-multiple/#i_14188

PHOTOGRAPHIE (art) - Photographie et peinture

  • Écrit par 
  • Jean-Luc DAVAL
  •  • 5 272 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La photographie se libère »  : […] les champions. Si ces professionnels détournent la photographie de ses finalités, c'est pourtant dans le cercle d'Alfred Stieglitz et de sa revue Camera Work, qui commence par défendre cet esthétisme en photographie, que s'ouvre un nouveau chapitre, celui de la « photo pure ». Celle-ci, plutôt que de se pencher sur les conditions de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-art-photographie-et-peinture/#i_14188

PHOTOGRAPHIE (art) - Le statut esthétique

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 5 136 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La fin de la photographie-peinture »  : […] Vers 1907, l'Américain Alfred Stieglitz rompit brutalement, grâce à une argumentation théorique précise, avec la photographie « artistique ». Ayant créé, dès 1902, un groupe dissident du Camera Club de New York, il condamne non seulement la retouche, mais l'agrandissement : il travaille avec un appareil portatif, même dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-art-le-statut-esthetique/#i_14188

PHOTO-SECESSION

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 382 mots

Unis, au début du xxe siècle, à vouloir faire reconnaître la photographie comme un art à part entière. Mené par Alfred Stieglitz (1864-1946), le groupe de la Photo-Secession compta également dans ses rangs Edward Steichen (1879-1973), Clarence H. White (1871-1925), Gertrude Käsebier (1852-1934) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photo-secession/#i_14188

STEICHEN EDWARD (1879-1973)

  • Écrit par 
  • Gabriel BAURET
  •  • 1 051 mots

Artiste exerçant peinture et photographie entre l'Europe et l'Amérique, photographe de mode, également portraitiste de studio, et enfin directeur du département de photographie au musée d'Art moderne de New York : telles sont les trois vies d'Edward J. Steichen entrecoupées par deux engagements dans les services photographiques de l'armée. Il est d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-steichen/#i_14188

STEICHEN, UNE ÉPOPÉE PHOTOGRAPHIQUE (exposition)

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 1 104 mots

De retour à New York, en 1902, Steichen rejoint Alfred Stieglitz, rencontré une première fois sur le chemin vers Paris et s'associe à la création du groupe pictorialiste Photo-Secession avec Gertrude Käsebier, Clarence H. White, Alvin Langdon Coburn. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/steichen-une-epopee-photographique/#i_14188

STRAND PAUL (1890-1976)

  • Écrit par 
  • Elvire PEREGO
  •  • 914 mots
  •  • 1 média

Les multiples activités de Paul Strand et les thèmes très divers de son œuvre pourraient faire de lui un « touche-à-tout » de l'image photographique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-strand/#i_14188

Voir aussi

Pour citer l’article

Hervé LE GOFF, « STIEGLITZ ALFRED - (1864-1946) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-stieglitz/