PETER GRIMES (B. Britten)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Lorsque Peter Grimes de Benjamin Britten est créé avec un succès éclatant au Sadler's Wells Theatre de Londres le 7 juin 1945, sous la direction de Reginald Goodall, avec, dans les deux rôles principaux, Peter Pears (Peter Grimes) et Joan Cross (Ellen Orford), c'est un triomphe personnel pour le compositeur, qui donne là son premier véritable opéra, mais c'est aussi le signal d'un formidable renouveau du genre lyrique en Grande-Bretagne, qui semblait tombé en léthargie depuis Ralph Vaughan Williams – d'aucuns diraient Henry Purcell. La grande force de l'opéra, tiré du poème de George Crabbe The Borough (« Le Bourg », 1810), adapté par Montagu Slater, réside d'abord dans l'ambiguïté de son protagoniste : Peter Grimes, pêcheur dont les apprentis successifs disparaissent dans des conditions mystérieuses, est peu à peu acculé au suicide par la mesquinerie soupçonneuse des habitants du Bourg. Mais qui est Peter Grimes ? Un sadique ? Un simple ? Un fou ? Livret et partition – d'une remarquable finesse psychologique – se gardent bien de répondre. De même, la peinture d'une foule oppressante en quête d'un bouc émissaire ou celle des éléments déchaînés et d'une nature rigoureuse – celle de la côte du Suffolk, familière à Britten – ne sauraient se réduire au manichéisme simpliste qui régit traditionnellement l'univers lyrique. Surtout, Britten, fort de ses expériences radiophoniques, a su construire un drame très moderne dans sa structure, tout en fondus enchaînés musicaux (remarquables interludes), pareils aux ressassements intérieurs de Grimes, au harcèlement lancinant des chœurs, au ressac de la mer qui imprègne tout l'ouvrage. Ce faisant, il met en place les principaux thèmes de son œuvre à venir en même temps qu'un langage musical à la modernité tempérée qui lui assurent désormais l'intérêt d'un vaste public.

—  Timothée PICARD

Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure et de Sciences Po Paris, assistant à l'université Marc Bloch (Strasbourg), critique musical

Classification

Pour citer l’article

Timothée PICARD, « PETER GRIMES (B. Britten) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-grimes/