SEEGER PETE (1919-2014)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils du célèbre compositeur et ethnomusicologue Charles Seeger, Pete Seeger a joué un rôle capital dans la recherche et la préservation des folksongs américains. C'est tout naturellement que Peter R. Seeger, né le 3 mai 1919 à New York, musicien dès l'enfance puis diplômé de Harvard, travaille avec Alan Lomax à la bibliothèque du Congrès. Il décide, dans les années 1930, de populariser les milliers de chansons que son père ou les Lomax ont glanées lors d'expéditions sur le terrain. Accompagné de son banjo ou de sa guitare, Pete est l'un des premiers Nordistes à effectuer une telle démarche et à se produire dans les cabarets de Greenwich Village en compagnie de Woody Guthrie et de Leadbelly.

Pete Seeger

Photographie : Pete Seeger

Le musicien américain Pete Seeger popularisa des milliers de chansons folkloriques, accompagné de sa guitare ou, comme ici en 2009, de son banjo. 

Crédits : D. L. Morgan/ U.S. Department of Defense

Afficher

Avec Woody Guthrie, Bess Lomax, Lee Hays et quelques autres, Pete Seeger fonde en 1940 les Almanac Singers, un célèbre groupe de folk dont l'objectif est de chanter l'actualité sociale et politique des États-Unis. En fait, ils vont surtout être au service des syndicats américains. D'abord ultra-pacifistes et proches du Parti communiste américain, qui défend l'alliance germano-soviétique, les Almanac Singers soutiennent ensuite l'intervention américaine contre les nations de l'Axe avec des compositions marquantes. Ils ont substantiellement enregistré, notamment pour Folkways, et édité un bulletin, People's Song, qui annonce l'explosion du mouvement folk de la fin des années 1950. Le coffret Songs For Political Action (Bear Family) constitue un remarquable document sur la musique et l'histoire de cette période.

Les Almanac Singers dissous en 1949, Pete Seeger et Lee Hays forment alors The Weavers, qui connaîtront un succès commercial certain avec Goodnight Irene en 1950 (cf. le coffret de cinq CD Goodnight Irene. The Weavers, 1949-1953, Bear Family). L'engagement politique de Pete Seeger lui vaudra de gros ennuis au moment du maccarthysme. En même temps, adversaire infatigable de toutes les injustices ainsi que militant de la musique acoustique, parée de vertus progressistes et qu'il défendra contre vents et marées, Pete acquiert peu à peu l'aura d'un père spirituel du mouvement folk. Il conseille, accueille, auditionne les apprentis folksingers qui affluent à New York durant les années 1950. Joan Baez, Bob Dylan, Tom Paxton et bien d'autres lui doivent une grande partie de leur carrière. Le reflux du courant folk après 1965 relègue un peu Seeger dans l'ombre bien qu'il continue à se produire, enregistrer, militer pour de nouvelles causes, souvent écologistes. Il meurt le 27 janvier 2014, à l’âge de quatre-vingt-quatorze ans.

Pete Seeger a gravé des dizaines d'albums pour Folkways et Columbia à partir des années 1940 ; ces albums ont largement contribué à répandre les folksongs américains dans le monde entier et décidé de nombreuses vocations musicales. Il transcende ses talents de chanteur et de guitariste-banjoïste, assez limités, par une évidente sincérité. Son œuvre de la grande époque du folk, bien connue en France grâce aux microsillons Chant du Monde, a été rééditée en deux CD : Pete Seeger. American Favorite Ballads (Smithsonian Folkways).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  SEEGER PETE (1919-2014)  » est également traité dans :

TRAVERS MARY (1936-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 479 mots

Chanteuse du trio américain de folk Peter, Paul and Mary –  engagé dans les grandes luttes des années 1960, des droits civiques au pacifisme en passant par les causes sociales –, Mary Allin Travers naît à Louisville (Kentucky), le 9 novembre 1936. En 1938, sa famille s'établit à Greenwich Village, à New York. Elle abandonne rapidement ses études et commence à chanter au sein d'un petit groupe de f […] Lire la suite

Pour citer l’article

Gérard HERZHAFT, « SEEGER PETE - (1919-2014) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/pete-seeger/