RAMÍREZ VÁZQUEZ PEDRO (1919-2013)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Architecte et urbaniste mexicain, Pedro Ramírez Vázquez créa un grand nombre d’édifices modernistes emblématiques de Mexico. On lui doit notamment le Musée national d’anthropologie (1963-1964), reconnaissable à son toit en porte-à-faux qui surplombe une cour centrale et à son imposante fontaine de béton en forme de parapluie, ainsi que la basilique de la Vierge de Guadalupe (1974-1976).

Pedro Ramírez Vázquez naît en 1919, à Mexico. Après avoir obtenu en 1943 un diplôme d’architecture à l’Université nationale autonome du Mexique (U.N.A.M.), il ouvre une agence d’architecture et occupe diverses fonctions gouvernementales. Dans les premières années, l’État lui commande un certain nombre d’écoles rurales et d’H.L.M. préfabriqués. Il participe également à la conception et à la construction de plusieurs bâtiments de l’administration fédérale, du campus de la faculté de médecine de l’U.N.A.M. et des pavillons du Mexique pour l’Exposition universelle de Bruxelles (1958), de Seattle (1962) et de New York (1964).

En tant que président du comité d’organisation des jeux Olympiques de Mexico en 1968, Pedro Ramírez Vázquez fait l’objet de vives critiques quand la manifestation est entachée, dix jours avant la cérémonie d’ouverture, par la mort de plusieurs dizaines de manifestants opposés au gouvernement et tués par l’armée sur la place des Trois-Cultures (ou de Tlatelolco). Achevé en 1966, le stade Azteca, où se déroulent les Jeux, accueillera par la suite les rencontres de l’équipe nationale de football ainsi que la finale de la Coupe du monde en 1970 et en 1986. Membre du Comité international olympique de 1972 à 1995 (puis membre honoraire à partir de 2005), Pedro Ramírez Vázquez dessine la Maison olympique qui servira désormais de siège au comité (1986) et le Musée olympique (1993) à Lausanne.

Il publie, entre autres ouvrages, 4000 Years of Mexican Architecture (1956) et Urban Development in Mexico (1982), en cinq volumes. Pedro Ramírez Vázquez meurt en 2013, à Mexico.

—  Melinda C. SHEPHERD

Écrit par :


Autres références

«  RAMÍREZ VÁZQUEZ PEDRO (1919-2013)  » est également traité dans :

MEXICO (JEUX OLYMPIQUES DE) [1968] - Contexte, organisation, bilan

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 3 016 mots
  •  • 1 média

Pour la première fois, l'Amérique latine accueille les Jeux : le 18 octobre 1963, lors de sa soixantième session de Baden-Baden, le C.I.O. désigne Mexico pour organiser les XVI es  jeux Olympiques d'été, au premier tour de scrutin, par trente voix, contre quatorze pour Detroit, douze pour Lyon et deux pour Buenos Aires. Néanmoins, ce choix provoque diverses inquiétudes. D […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mexico-jeux-olympiques-de-1968-contexte-organisation-bilan/#i_55426

MUSÉE OLYMPIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 1 375 mots
  •  • 1 média

Le Musée olympique, inauguré le 23 juin 1993, se trouve à Lausanne, quai d'Ouchy, en bordure du lac Léman, dans un grand parc verdoyant. Ce musée constitue d'une certaine manière l'aboutissement d'une idée centennale de Pierre de Coubertin, qui désirait ardemment associer le sport avec les arts et la littérature, mais aussi témoigner de l'histoire propre du mouvement olympique. Ainsi, dès 1903, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musee-olympique/#i_55426

Pour citer l’article

Melinda C. SHEPHERD, « RAMÍREZ VÁZQUEZ PEDRO - (1919-2013) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pedro-ramirez-vazquez/