PETIBON PATRICIA (1970- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La révélation de Lulu

En 2010, un tournant important survient dans la carrière de la jeune soprano : au Grand Théâtre de Genève, elle aborde le rôle-titre de Lulu d’Alban Berg, l’un des emplois les plus éprouvants du répertoire, surtout dans la version en trois actes qui a désormais cours dans toutes les salles lyriques. Patricia Petibon est d’autant plus heureuse de relever ce défi qu’elle a pour metteur en scène Olivier Py, l’un des enfants terribles du théâtre français. Py doit beaucoup à Jean-Marie Blanchard, directeur de la salle genevoise jusqu’en 2009, qui lui a toujours fait confiance et a contribué à établir sa réputation de metteur en scène d’opéra. À ses côtés, Patricia Petibon a déjà interprété Olympia dans une étonnante version des Contes d’Hoffmann. Pendant plus d’un an, elle travaille avec acharnement la partition de Berg. Le résultat est époustouflant ; car non seulement elle est irréprochable du point de vue musical, mais aussi sur le plan dramatique : elle brûle littéralement les planches. En même temps, on remarque que la voix a évolué. Sans rien perdre de sa légèreté et de son aisance dans l’aigu, elle s’est arrondie, le timbre s’est enrichi. Il est certain qu’un nouveau répertoire s’ouvre à la cantatrice. Elle incarne ainsi Donna Anna dans la production de Don Giovanni de Mozart dont le cinéaste Michael Haneke avait signé la mise en scène lors de sa reprise en 2012 au Palais-Garnier. Elle est aussi, à Munich, une intense Gilda du Rigoletto de Giuseppe Verdi, un personnage qu’elle entraîne loin de l’« oie blanche » qu’on montre trop souvent. Les Dialogues des carmélites lui offrent une autre occasion de briller : elle délaisse sœur Constance pour Blanche de la Force, et le spectacle donné au Théâtre des Champs-Élysées en décembre 2013 est un triomphe. À la mise en scène, elle retrouve son complice Olivier Py, qui signe là l’une de ses plus belles réussites.

Patricia Petibon dans Lulu, d’Alban Berg.

Patricia Petibon dans Lulu, d’Alban Berg.

Photographie

En interprétant, dans la mise en scène d'Olivier Py, le rôle-titre de Lulu, un des plus difficiles du répertoire tant il exige de qualités vocales et dramatiques, Patricia Petibon prenait un risque réel. Le résultat est d'une grande force et ouvre de nouvelles voies à la cantatrice. 

Crédits : M. Rittershaus/ Salzburg Festival

Afficher

En 2014, Patricia Petibon fait partie de la [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages






Écrit par :

Classification


Autres références

«  PETIBON PATRICIA (1970- )  » est également traité dans :

LOCKWOOD DIDIER (1956-2018)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 059 mots
  •  • 1 média

Avec un sens aigu de l’improvisation et une volonté insatiable de transmettre au plus grand nombre, Didier Lockwood a donné une place de choix au violon dans le jazz en France au tournant des xx e et xxi e  siècles. Pourtant, cet instrument a longtemps été un intrus dans cet univers musical et, malgré tout leur talent, rares sont les instrumentistes qui – à l’instar de Joe Venuti, Eddie South, St […] Lire la suite

Pour citer l’article

Michel PAROUTY, « PETIBON PATRICIA (1970- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/patricia-petibon/