Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PATAÑJALI LE GRAMMAIRIEN (IIe s. av. J.-C. ?)

L'influence du Mahābhāṣya

Le style du Mahābhāṣya a, en tous temps, été l'objet d'une admiration unanime. Derrière une simplicité de surface, il y a une grande subtilité qui répond à la finesse de la pensée. Le Mahābhāṣya apparaît très lucide mais est en réalité difficile. Œuvre dure qui séduit irrésistiblement, attire à elle et résiste à la compréhension, elle est une des plus aimées et des plus redoutées dans la littérature sanskrite.

On en connaît près de quarante commentaires. Le plus ancien qui ait survécu, partiellement, est celui de Bhartṛhari (ve siècle apr. J.-C.), le nom le plus important dans l'histoire de la pensée linguistique en Inde après Patañjali. Un des derniers, celui de Nāgeśa (début du xviiie siècle) est une œuvre d'une remarquable intelligence. Les lettrés indiens d'esprit traditionnel ont toujours cultivé les exercices intellectuels, prouesses de mémorisation, de raisonnement, de fixation de l'esprit sur des longues combinaisons, maniement de multiples abstractions, etc. Le Mahābhāṣya a été pour eux le premier modèle. En ce sens, son influence, au cours de toute l'histoire, déborde largement le domaine de la grammaire et se sent dans toutes les disciplines philosophiques.

— Pierre-Sylvain FILLIOZAT

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • DETTE, anthropologie

    • Écrit par Charles MALAMOUD
    • 10 460 mots
    • 1 média
    Qu'en est-il donc du « devoir » ? La règle II, i, 43 de Pāṇini offre au grammairien Patañjali et à ses commentateurs la matière d'une discussion technique, mais qui montre, chemin faisant, que le terme r̥ṇa peut s'employer, par extension, au sens d'«  obligation », « devoir ». Voici le résumé...
  • GRAMMAIRES (HISTOIRE DES) - Grammaire et langage dans l'Inde ancienne

    • Écrit par Pierre-Sylvain FILLIOZAT
    • 3 019 mots
    Patañjali, qui vécut peut-être au iie siècle avant J.-C., a commenté de façon développée l'œuvre de ses deux prédécesseurs mais sous une forme et dans un esprit tout à fait nouveaux. Il occupe à un double titre une place importante dans l'histoire de la littérature grammaticale. En premier lieu on...
  • LOGIQUE INDIENNE

    • Écrit par Kuno LORENZ
    • 6 569 mots
    ... (anumāna) considérées comme des deux manières qu'a l'homme de se renseigner sur ce qui est. Déjà vers 150 avant notre ère, dans le Mahābhāṣya de Patañjali, ce grand subcommentaire sur les gloses de la grammaire sanscrite de Pāṇini, le rôle de l'inférence est décrit en des termes qui rappelent...
  • SANSKRITES LANGUE & LITTÉRATURE

    • Écrit par Pierre-Sylvain FILLIOZAT
    • 8 955 mots
    • 1 média
    Le grammairien Patañjali (vers 150 av. J.-C. ?), commentateur de Pāṇini, sans doute postérieur de plusieurs siècles, décrit sensiblement la même langue. C'est toujours pour lui une langue parlée, vivante. Il semble utiliser encore l'accent de hauteur : la grammaire de Pāṇini et le rôle des grammairiens...

Voir aussi