PATAÑJALI LE GRAMMAIRIEN (IIe s. av. J.-C. ?)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'influence du Mahābhāṣya

Le style du Mahābhāṣya a, en tous temps, été l'objet d'une admiration unanime. Derrière une simplicité de surface, il y a une grande subtilité qui répond à la finesse de la pensée. Le Mahābhāṣya apparaît très lucide mais est en réalité difficile. Œuvre dure qui séduit irrésistiblement, attire à elle et résiste à la compréhension, elle est une des plus aimées et des plus redoutées dans la littérature sanskrite.

On en connaît près de quarante commentaires. Le plus ancien qui ait survécu, partiellement, est celui de Bhartṛhari (ve siècle apr. J.-C.), le nom le plus important dans l'histoire de la pensée linguistique en Inde après Patañjali. Un des derniers, celui de Nāgeśa (début du xviiie siècle) est une œuvre d'une remarquable intelligence. Les lettrés indiens d'esprit traditionnel ont toujours cultivé les exercices intellectuels, prouesses de mémorisation, de raisonnement, de fixation de l'esprit sur des longues combinaisons, maniement de multiples abstractions, etc. Le Mahābhāṣya a été pour eux le premier modèle. En ce sens, son influence, au cours de toute l'histoire, déborde largement le domaine de la grammaire et se sent dans toutes les disciplines philosophiques.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  PATAÑJALI LE GRAMMAIRIEN ( II e s. av. J.-C. ?)  » est également traité dans :

DETTE, anthropologie

  • Écrit par 
  • Charles MALAMOUD
  •  • 10 475 mots

Dans le chapitre « Le problème du déontique et le dharma »  : […] Qu'en est-il donc du « devoir » ? La règle II, i , 43 de Pāṇini offre au grammairien Patañjali et à ses commentateurs la matière d'une discussion technique, mais qui montre, chemin faisant, que le terme r̥ṇa peut s'employer, par extension, au sens d'«  obligation », « devoir ». Voici le résumé succinct de cette discussion. La règle pāṇinéenne porte sur des composés tels que varṣadeyam (« payable […] Lire la suite

GRAMMAIRES (HISTOIRE DES) - Grammaire et langage dans l'Inde ancienne

  • Écrit par 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT
  •  • 3 029 mots

Dans le chapitre « La grammaire »  : […] C'est dans la grammaire que l'on voit se manifester l'esprit scientifique de la façon la plus remarquable. Pāṇini n'est pas le premier grammairien indien. Il cite lui-même quelques prédécesseurs. Mais les ouvrages de ces derniers n'ont pas survécu. Il semble que, par ses qualités propres, celui de Pāṇini ait éclipsé tout ce qui l'a précédé. Il constitue le premier grand monument de l'histoire de […] Lire la suite

LOGIQUE INDIENNE

  • Écrit par 
  • Kuno LORENZ
  •  • 6 603 mots

Dans le chapitre « Logique, grammaire et perception »  : […] Il n'en alla pas de même pour les débats autour de questions de logique auxquels se livra l'école des grammairiens fondée vers 400 avant notre ère par la grammaire sanscrite de Pāṇini et parfois traitée exactement comme un système philosophique : la pāṇinīya darśana. Depuis Kātyāyana, dont le livre sur Pāṇini intitulé Vārttika , vers 250 avant J.-C. était le sujet du Mahābhāṣya de Patañjali, les […] Lire la suite

SANSKRITES LANGUE & LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT
  •  • 8 973 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Historique »  : […] La préhistoire du sanskrit le fait apparaître comme le descendant d'une protolangue dite indo-européenne que la grammaire comparée reconstruit à partir de nombreuses concordances de structure linguistique entre plusieurs familles de langues attestées de l'Europe à l'Inde. Cette parenté sert aussi de base à l'hypothèse d'un habitat commun des locuteurs de la langue originale, puis d'une dislocation […] Lire la suite

YOGA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 7 830 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les textes »  : […] Les textes fondamentaux qui exposent l'essentiel de la doctrine appartiennent à divers genres littéraires, selon qu'ils sont tenus pour révélés par la divinité (telles la Bhagavad Gītā et les Upaniṣad) ou simplement composés par des techniciens (comme les Yoga sūtra et la Gheranda samhitā ). Le yoga, en effet, se présente pour la première fois en tant que discipline autonome dans quelques-unes de […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre-Sylvain FILLIOZAT, « PATAÑJALI LE GRAMMAIRIEN (IIe s. av. J.-C. ?) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/patanjali-le-grammairien/