PAGANISME

Païen, paganisme sont des mots de chrétien, des étiquettes que la religion montante attache aux religions déclinantes. Les chrétiens ont appelé paganisme le polythéisme antique, auquel les gens des campagnes (latin, pagani) restèrent longtemps fidèles. Par extension, les théologiens ont réputé païennes toutes les formes religieuses qui ne sont ni juives ni chrétiennes ; il y a hésitation pour l'islam, troisième religion du Livre : le Moyen Âge a parfois traité de païens les musulmans. Certains phénoménologues des religions ont essayé de définir le paganisme avec d'autres critères que ceux de l'histoire ou de la géographie et, bien entendu, ils ont retiré du mot toute pointe polémique. Selon eux, le paganisme est un mode d'appréhension du sacré (ou du divin) à travers des médiations purement naturelles : celles de la nature matérielle, de la nature vivante ou de la nature psychologique de l'homme (représentations des dieux sous formes cosmique, végétale, animale, humaine). À l'opposé, le judaïsme et, par dérivation, le christianisme seraient la visée d'un dieu sans figure (donc surclassant toute représentation), à travers une médiation active, volontaire, historique : le vouloir de ce dieu coïncide avec le vouloir effectif et efficient de ses témoins, de la communauté qui se consacre à lui et qui s'intitule « peuple de Dieu ». Le paganisme en serait resté à une religion d'imagination, de représentation, tandis que le judéo-christianisme se serait élevé à une religion d'action, de révélation par et dans l'action d'un groupe qui fait l'histoire. Propagé dans des milieux syncrétiques, le christianisme a intégré néanmoins maints éléments païens ; sa complexité actuelle renvoie à des sources hétérogènes (le judaïsme lui-même déborde mosaïsme et prophétisme).

Le lexique païen, paganisme, paganiser, n'appartenant qu'à la sphère d'influence du christianisme historique, il y a lieu, quand il s'agit d'autres religions, notamment celles du Moyen-Orient, de l'Orient, de l'Extrême-Orient, soit d'employer un autre vocabulaire (on prendra de préférence le leur), soit de signaler que le recours à une terminologie occidentale n'est qu'une concession à l'usage, non un critère absolu (il serait entaché d'ethnocentrisme).

—  Henry DUMÉRY

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : professeur de philosophie à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification


Autres références

«  PAGANISME  » est également traité dans :

ANTIQUITÉ - Le christianisme primitif

  • Écrit par 
  • Jean PÉPIN
  •  • 3 643 mots

abord un problème préjudiciel et théorique, qui est de décider dans quel sens l'on peut envisager l'hypothèse d'une influence exercée sur les croyances et les pratiques chrétiennes par le paganisme contemporain ; une fois résolue cette difficulté initiale, il reste à examiner dans quels domaines principaux s'est exercée l'influence ainsi comprise […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antiquite-le-christianisme-primitif/#i_5517

ANTISÉMITISME

  • Écrit par 
  • Esther BENBASSA
  •  • 12 225 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'Antiquité païenne et chrétienne  »  : […] er et iie siècles. On peut cependant repérer, chez les lettrés grecs et romains, la constitution précoce d'un discours a priori hostile aux juifs. Depuis Hécatée d'Abdère (fin du ive siècle av. J.-C.) jusqu'à Dion Cassius (155-235), en passant par Diodore de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antisemitisme/#i_5517

APOLLONIUS DE TYANE (fin Ier s.)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 358 mots

Du personnage historique, un magicien ou thaumaturge de la fin du ier siècle, on sait finalement peu de chose. Mais le personnage mythique joua un très grand rôle dans la lutte antichrétienne à la fin de l'Antiquité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apollonius-de-tyane/#i_5517

CARNAVAL

  • Écrit par 
  • Annie SIDRO
  •  • 6 182 mots
  •  • 1 média

Faute d'avoir été totalement extirpé par le christianisme, le carnaval fait partie de ces rites d'origine païenne qui se sont transformés progressivement sous l'effet du calendrier liturgique, pour finalement devenir, dans le monde moderne et sécularisé, un grand événement festif et urbain ayant parfois perdu jusqu'à sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carnaval/#i_5517

CHUVIN PIERRE (1943-2016)

  • Écrit par 
  • Maurice SARTRE
  •  • 961 mots

de Nonnos de Panopolis, 1992). Devenu un fin connaisseur de la culture du paganisme finissant – assez séduisant pour que des individus comme Nonnos passent du christianisme au paganisme, selon une thèse défendue par Pierre Chuvin –, il donne presque au même moment une synthèse qui fera date, Chronique des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-chuvin/#i_5517

DELPHES

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN, 
  • Giulia SISSA
  •  • 9 567 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Une voix, un corps »  : […] sur la présence somatique de la Pythie devenue la seule réalité de l'oracle de Delphes. Pour les Pères de l'Église, la femme qui a prophétisé dans la Grèce païenne n'aura été que cela : un être féminin, un corps troublant. Parler d'elle, ce sera évoquer un spectacle. Les paragraphes qu'Origène consacre à la prophétie grecque dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/delphes/#i_5517

ETHNOCIDE

  • Écrit par 
  • Pierre CLASTRES
  •  • 4 681 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Ethnocide et christianisme »  : […] La démarche évangélisatrice implique deux certitudes : d'abord que la différence – le paganisme – est inacceptable et doit être refusée ; ensuite que le mal de cette mauvaise différence peut être atténué, voire aboli. C'est en cela que l'attitude ethnocidaire est plutôt optimiste : l'Autre, mauvais au départ, y est supposé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethnocide/#i_5517

HISTOIRE APOLOGÉTIQUE SOMMAIRE, Bartolomé de Las Casas - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Nestor CAPDEVILA
  •  • 934 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Inégalité au plan de la foi »  : […] humain. C'est sur ce point que la singularité de la démarche de Las Casas est la plus visible. Il contrecarre l'interprétation démonologique de l'idolâtrie et des sacrifices en montrant qu'ils sont une manière d'honorer Dieu dont la conformité à la loi et à la raison naturelles est attestée empiriquement par leur universalité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-apologetique-sommaire/#i_5517

ISLAM (La religion musulmane) - Les fondements

  • Écrit par 
  • Jacques JOMIER
  •  • 12 615 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le contexte religieux »  : […] La religion dominante alors en Arabie était un paganisme, qui nous est connu par divers témoignages, avec ses idoles, ses lieux de culte, ses pèlerinages. Les païens admettaient à cette époque un dieu créateur supérieur auquel un certain nombre de divinités secondaires étaient « associées ». En s'insurgeant contre le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-religion-musulmane-les-fondements/#i_5517

JULIEN L'APOSTAT, en bref

  • Écrit par 
  • Antony HOSTEIN
  •  • 216 mots

Julien naquit à Constantinople vers 331. En 337, la mort de son oncle Constantin fut suivie du massacre d'une partie de la famille impériale. Julien fut exilé, avec son frère aîné, Gallus, en Asie Mineure. Placés sous étroite surveillance, ils reçurent une bonne éducation de la part de maîtres chrétiens et païens et furent baptisés. Le retour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julien-l-apostat-en-bref/#i_5517

JULIEN L'APOSTAT

  • Écrit par 
  • Claude LEPELLEY
  •  • 1 242 mots

Dans le chapitre « La jeunesse »  : […] à Constantinople, fréquenter les maîtres et les philosophes les plus célèbres. C'est en 351 qu'il se convertit secrètement au paganisme : le néo-platonicien Maxime d'Éphèse l'initia aux mystères païens. En 355, il put craindre de périr en même temps que son frère Gallus qui, associé au pouvoir avec le titre de César, avait commis de graves […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julien-l-apostat/#i_5517

MERVEILLEUX

  • Écrit par 
  • Jacques GOIMARD
  •  • 6 673 mots

Dans le chapitre « Convention ou croyance ? »  : […] du référent surnaturel : les uns optaient pour le merveilleux païen par fidélité machinale au principe de l'imitation des Anciens ; les autres, interprétant de façon plus compréhensive la fidélité à l'esprit d'Aristote, prônaient le merveilleux chrétien parce qu'il était plus vraisemblable, plus proche des croyances du poète et de ses lecteurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merveilleux/#i_5517

MYTHOLOGIES - Le monde gréco-romain

  • Écrit par 
  • John SCHEID, 
  • Giulia SISSA, 
  • Jean-Pierre VERNANT
  • , Universalis
  •  • 4 800 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les autres dieux du panthéon »  : […] Cette pluralité de dieux confère au paganisme antique une série de traits qui l'opposent aux religions monothéistes. Aucune divinité n'y est dotée de la toute-puissance ni de l'omniscience ; aucune n'apparaît, dans la perfection d'une transcendance absolue, totalement étrangère et extérieure au monde. Chaque dieu occupe, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythologies-le-monde-greco-romain/#i_5517

MYTHOLOGIES - Dieux des peuples "barbares"

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Pierre-Yves LAMBERT
  • , Universalis
  •  • 8 019 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Mythologie balte »  : […] Il n'est tout de même pas impossible de dégager des sources dont on dispose quelques caractères du paganisme balte, que l'on envisagera ici globalement, en notant, si nécessaire, des divergences propres à chacune des trois branches […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythologies-dieux-des-peuples-barbares/#i_5517

PATRIMOINE, art et culture

  • Écrit par 
  • Jean-Michel LENIAUD
  •  • 10 147 mots

Dans le chapitre « Tri, critères de tri désignification »  : […] édit de 391 par lequel l'empereur Théodose Ier interdit les cultes païens et fait fermer les temples. Mais un exemple célèbre montre que le souci du patrimoine n'est pas absent : le célèbre sanctuaire de Zeus à Olympie est, certes, condamné à la fermeture, mais la statue du dieu, qui date de plus de huit cents ans et que l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrimoine-art-et-culture/#i_5517

PÈLERINAGES & LIEUX SACRÉS

  • Écrit par 
  • Alphonse DUPRONT
  •  • 22 748 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Corps saints et reliques »  : […] baptêmes qui, dans l'Occident chrétien, régularisent l'irrésistible fréquentation d'un lieu de culte païen justifient d'un ensorcelant légendaire cette conversion sans question. En témoignent, dans la montée du plateau d'Alésia, les vicissitudes « historiées » de la jeune vierge chrétienne qui a « vaincu César », consacrant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pelerinages-et-lieux-sacres/#i_5517

PÉTRA

  • Écrit par 
  • Laïla NEHMÉ
  •  • 8 200 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les dieux et leurs représentations »  : […] Les Nabatéens honoraient plusieurs divinités, certaines appartenant au fonds arabe et d'autres au domaine syrien. Parmi les premières figurent Dūsharā, dieu masculin le plus souvent invoqué, dont le nom signifie sans doute « celui du Sharā », al-Kutbā, le dieu de l'écriture et de la divination, al-'Uzzā, « la très forte », Allāt, « la déesse », et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petra/#i_5517

POLYTHÉISME

  • Écrit par 
  • Marcel DETIENNE
  •  • 4 133 mots

Dans le chapitre « Présupposés très chrétiens »  : […] En matière de paganisme et de polythéisme, la référence à la Grèce est souvent contraignante : celle-ci n'est-elle pas le lieu privilégié où la raison bénéficie du désistement de la mythologie et où, dans le même temps, la religion, portée par l'exigence morale, se sépare du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polytheisme/#i_5517

PROHIBITION DES CULTES PAÏENS

  • Écrit par 
  • Jean-Urbain COMBY
  •  • 208 mots
  •  • 1 média

En 313, l'édit de Milan de l'empereur Constantin avait accordé la liberté de culte à tous les habitants de l'Empire. Au fur et à mesure que le christianisme devient majoritaire dans les villes, la législation devient de plus en plus défavorable aux anciennes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prohibition-des-cultes-paiens/#i_5517

ROME ET EMPIRE ROMAIN - L'Antiquité tardive

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC, 
  • Paul PETIT
  •  • 5 459 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Constance, premier empereur byzantin, et Julien dit l'Apostat »  : […] secrètement vers 351, sous l'influence de mystiques et de thaumaturges néo-platoniciens (Maxime d'Éphèse). À peine empereur, il révéla sa volonté de restaurer le paganisme, écrivit lui-même des opuscules en l'honneur de ses dieux préférés (le Roi-Hélios ; Cybèle, Mère des dieux) et contre les chrétiens (Contre les Galiléens). Il favorisa les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-l-antiquite-tardive/#i_5517

SACREMENTS

  • Écrit par 
  • Louis-Marie CHAUVET, 
  • Jean TROUILLARD
  • , Universalis
  •  • 3 801 mots

Dans le chapitre « La théurgie païenne »  : […] Si on l'abstrait du contexte théologique dans lequel elle s'est développée pendant les derniers siècles du paganisme antique, la notion de théurgie rejoint celle de sacrement. C'est une structure élémentaire de la vie religieuse, et, comme telle, elle peut s'insérer dans des ensembles hétérogènes. Car, conformément à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sacrements/#i_5517

SALLUSTE ou SALLOUSTIOS (IVe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 393 mots

Né en Gaule au début du ive siècle, nommé préfet d'Orient en 361, Saturninus Sallustius Secundus joue un grand rôle politique pendant les règnes de l'empereur Julien l'Apostat (qui lui dédie son Discours sur Hélios-Roi) et de ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salluste-salloustios/#i_5517

SEZNEC JEAN (1905-1983)

  • Écrit par 
  • Richard FARGHER
  •  • 1 016 mots

Sa première œuvre majeure, La Survivance des dieux antiques, fut imprimée à Gap en 1939 mais publiée seulement après la Libération, à Londres. Elle reçut le prix Fould en 1948. Plusieurs éditions d'une traduction anglaise, The Survival of the Pagan Gods, parurent aux États-Unis entre 1953 et 1978, et une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-seznec/#i_5517

SYMMAQUE, lat. QUINTUS AURELIUS SYMMACHUS (340 env.-env. 402)

  • Écrit par 
  • Richard GOULET
  •  • 219 mots

Orateur romain appartenant à une famille de noblesse récente mais en ascension rapide, Symmaque doit à une éloquence remarquable d'accéder aux plus hauts honneurs civiques. Il est à Rome le champion de la résistance païenne au christianisme triomphant. Malgré des tentatives répétées, il ne parvient pas à obtenir la réinstallation dans la curie de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symmaque-lat-quintus-aurelius-symmachus/#i_5517

VIE DE L'EMPEREUR JULIEN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Antony HOSTEIN
  •  • 370 mots

351 Retour en grâce des deux frères. Gallus est associé au pouvoir après l'assassinat en Gaule de Constant par l'usurpateur Magnence : il est fait césar et marié à Constantina, sœur de Constance. Julien se convertit secrètement au paganisme au cours de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vie-de-l-empereur-julien-reperes-chronologiques/#i_5517

Pour citer l’article

Henry DUMÉRY, « PAGANISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/paganisme/