TCHEBYCHEV PAFNOUTIÏ LVOVITCH (1821-1894)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Théorie des nombres

Tchebychev a contribué à l'étude de la répartition des nombres premiers. Il démontre la conjecture de Bertrand selon laquelle, pour tout entier n supérieur à 6, il existe au moins un nombre premier compris entre n/2 et n − 2. D'autre part, il refuse la conjecture de Legendre qui pensait que n/(ln n − 1,083 66) représente asymptotiquement le nombre des entiers premiers inférieurs à n. Après Riemann, il utilise la fonction zêta dans l'attaque de ces problèmes et ouvre la voie aux progrès décisifs que feront Hadamard et Landau.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  TCHEBYCHEV PAFNOUTIÏ LVOVITCH (1821-1894)  » est également traité dans :

FONCTIONS REPRÉSENTATION & APPROXIMATION DES

  • Écrit par 
  • Jean-Louis OVAERT, 
  • Jean-Luc VERLEY
  •  • 19 537 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Approximation polynomiale uniforme »  : […] Théorème 3 (théorème de Bernstein-Faber) . Convergence de l'approximation polynomiale trigonométrique uniforme . On prend E =  C ( T ) muni de la norme N ∞ et E n  =  T n . 1. Le processus de Fourier n'est pas stable, car la norme du projecteur p n  : f  ↦  s n ( f  ) est égale à ∥D n ∥ 1 , où D n est le noyau de Dirichlet, et ∥D n ∥ 1  ∼ (2/π)Lg n . Cependant, la convergence uniforme de s n ( f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/representation-et-approximation-des-fonctions/#i_40701

LIAPOUNOV ALEXANDRE MIKHAÏLOVITCH (1857-1918)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 500 mots

Mathématicien et physicien russe, membre de l'Académie des sciences. Après des études à l'université de Saint-Pétersbourg, il est assistant puis professeur à l'université de Kharkov. En 1902, il est nommé professeur à l'université de Saint-Pétersbourg. Élève de P. L. Tchebychev, c'est le représentant le plus remarquable de l'école mathématique fondée par celui-ci. Il a créé une théorie moderne rig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-mikhailovitch-liapounov/#i_40701

NUMÉRIQUE CALCUL

  • Écrit par 
  • Jean-Louis OVAERT
  •  • 5 702 mots

Dans le chapitre « Interpolation des fonctions »  : […] Comme nous l'avons signalé, l'interpolation linéaire était déjà utilisée par l'école d'Alexandrie. C'est Briggs qui systématisa l'emploi de l'interpolation pour l'établissement des tables de logarithmes et des tables trigonométriques, via le calcul des différences finies. Gregory et Newton étendirent le calcul des différences finies aux fonctions quelconques. Newton distingue le cas des pas con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calcul-numerique/#i_40701

STOCHASTIQUES PROCESSUS ou PROCESSUS ALÉATOIRES

  • Écrit par 
  • Maurice GIRAULT
  •  • 4 900 mots

Le calcul des probabilités classique s'applique à des épreuves où chaque résultat possible (ou éventualité) est un nombre . Or il existe beaucoup de situations réelles relevant de modèles aléatoires, mais d'une nature plus complexe. Considérons, par exemple, l'évolution d'une rivière : en raison du caractère périodique du phénomène, on peut l'étudier au cours d'une année, et, dans ce cas, une épr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stochastiques-processus-aleatoires/#i_40701

Pour citer l’article

Georges GLAESER, « TCHEBYCHEV PAFNOUTIÏ LVOVITCH - (1821-1894) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pafnoutii-lvovitch-tchebychev/