KÜLPE OSWALD (1862-1915)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Psychologue et philosophe d'origine lettone, Oswald Külpe est censé avoir donné son orientation à la forme d'étude expérimentale des processus de la pensée qui est représentée par l'école de Würzburg. Après un travail sur les impressions sensorielles auprès de Wilhelm Wundt, fondateur de la psychologie expérimentale à l'université de Leipzig, Külpe resta huit ans dans le laboratoire de celui-ci, dont il fut l'un des assistants. Il acheva, en 1888, sa thèse sur la volonté dans l'esprit de la psychologie de l'époque et devint alors privat-dozent à l'université. Bien qu'absorbé par ses expériences, il publia, en 1895, son ouvrage intitulé Grundriss der Psychologie, dans lequel, se fondant sur Richard Avenarius, il définit la psychologie comme une science qui utilise des expériences dépendant du sujet qui les subit.

Nommé, en 1894, professeur à l'université de Würzburg, il y créa un laboratoire en vue de promouvoir une analyse véritablement expérimentale des processus de la pensée. Il détermina l'orientation de nombreuses recherches, inspira et dirigea les quelque cinquante travaux que publia l'institut avant son départ pour l'université de Bonn en 1909. Ce laboratoire suivait la méthode de l'introspection et celle de l'observation des moments et conditions de l'expérience ; il s'illustra par son étude des effets des attitudes et des tâches sur la perception, la mémoire et la pensée, et par une autre sur les origines mentales et le fonctionnement du jugement ; cette recherche donna naissance à la théorie de la pensée sans images, élaborée par les psychologues allemands August Messer et Karl Bühler. Nommé en 1913 à l'université de Munich, Külpe travaillait au moment de sa mort à un ouvrage (Die Realisierung, 3 vol., 1912-1923) qui est tenu pour une contribution importante à la théorie de la connaissance.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  KÜLPE OSWALD (1862-1915)  » est également traité dans :

PSYCHOLOGIE HISTOIRE DE LA

  • Écrit par 
  • Serge NICOLAS
  •  • 4 964 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une diversification des approches : l’émergence de nouveaux courants  »  : […] Le tournant du xx e  siècle est une période charnière. Le mouvement psychologique s’internationalise et de nouvelles figures de la psychologie apparaissent qui vont marquer une époque. En Allemagne, la psychologie est dominée par l’école de Wundt qui considère que les processus mentaux sont complexes par nature. Désignant par les termes « éléments psychiques » les composés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-la-psychologie/#i_50744

Pour citer l’article

« KÜLPE OSWALD - (1862-1915) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/oswald-kulpe/