ORLAN (1947- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'artiste française Orlan, reconnue internationalement pour ses actions et performances ayant trait à l'« art corporel » (ou body art), s'exprime notamment à travers la photographie, l'art vidéo, le multimédia et la sculpture interactive. En 1977, elle se fait connaître d'un large public en se transformant durant le temps de la Foire internationale d'art contemporain (F.I.A.C.) de Paris en machine à sous du baiser à 5 francs (Le Baiser de l'artiste). Dissimulée en partie dans une coque représentant photographiquement son buste dénudé et faisant office de distributeur automatique, elle offre là une performance à la subversion participative. Le corps qui vend du plaisir, le corps qui se libère de la morale, le corps qui se mesure à l'espace social s'engagent dans la critique des stéréotypes féminins, en utilisant une énergie libératrice puisée dans l'ironie et le jeu.

Considérée dans la perspective de l'art corporel, l'œuvre d'Orlan montre très vite sa nature différente. En écho à l'œuvre du Bernin, le travail accompli de 1978 à 1988 sur l'iconographie baroque (Le Drapé-le Baroque ; Madone en extérieur ; Sculptures de plis) inscrit ses performances entre affirmation des mythes fondateurs d'un art judéo-chrétien et goût profane du travestissement, capable à l'occasion d'évoquer le transsexualisme. Il s'agit en premier lieu, dans ses scénographies théâtralisées, d'une réflexion sur le pouvoir transgressif du corps. Cependant, ses vierges noires brandissant un chevalet blanc, ses vierges blanches au sein découvert, ses madones en skaï noir hissées sur des récepteurs vidéo doivent plus à l'érotisme extatique d'une tradition picturale qu'à une réflexion – commune aux acteurs de l'art corporel – sur la nature du corps telle qu'une société peut l'occulter ou l'opprimer.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ORLAN (1947- )  » est également traité dans :

BODY ART

  • Écrit par 
  • Anne TRONCHE
  •  • 4 584 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Humains ou posthumains »  : […] Politique, théorique, ludique, sexuel, parfois conceptuel , le corps des années 1960 et 1970 évoquait l'utopie du changement, la résistance à toutes formes d'oppression, le mystère de la pensée qui émet des signes. Depuis quelques années, les œuvres d'une nouvelle génération élaborent des dispositifs qui nous conduisent à interroger son apparence, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/body-art/#i_45716

PHOTOGRAPHIE (art) - Un art multiple

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF, 
  • Jean-Claude LEMAGNY
  •  • 10 787 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Portrait : la tête et la face »  : […] De même que la forme tableau s'apparente au paysage sans intention documentaire, le visage n'intéresse plus la photographie contemporaine selon ce qui était la vocation immémoriale du portrait. Les « sans titre » que l'Allemand Thomas Ruff réalise de face, en grand format, avec l'expression neutre de documents d'identité, sont particulièrement re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-art-un-art-multiple/#i_45716

Pour citer l’article

Anne TRONCHE, « ORLAN (1947- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/orlan/