Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MÉDIUM ET TECHNIQUE(arts)

Rapprocher les notions de « médium » et de « technique » revient à s'intéresser à deux aspects de la création, celui du moyen de communication (medium en latin) et celui de la genèse de l'œuvre (technè en grec signifie technologie et intention théorique). Or la relation entre médium et technique apparaît bien avant l'époque gréco-romaine, puisque des indices semblent prouver son existence dès qu'apparaissent les images préhistoriques. Quant à la période récente, son originalité est de favoriser, avec le développement de la diffusion documentaire informatique et numérique, une relation forte et nouvelle entre les deux notions.

En archéologie et en histoire

Parmi les premières images, les empreintes négatives ou positives de mains, dans des grottes comme Gargas (Hautes-Pyrénées) attestent qu'il y a 27 000 ans, l'homme a été son propre médium auprès de ses contemporains, de ses ancêtres ou de ses dieux. Dans ce cadre sombre, l'expression graphique de la conscience d'être a aussi été celle de la reconnaissance des autres êtres vivants, des humains et des animaux. Dans la grotte Chauvet, en Ardèche, depuis 30 000 à 32 000 ans, quatre-vingt-dix empreintes de paumes de main de femme ou d'enfant d'environ dix ans forment un espace orné dessinant le profil d'un bison ou d'un rhinocéros. Ainsi l'expression imagée de la présence humaine se transformait-elle en présence animale.

L'archéologie offre plus généralement des vestiges répertoriés, mis en fiches et traités de manière statistique et analytique par les archéologues. Selon eux, la catégorie des outils retrouvés dans les fouilles représente un médium qui permet d'entrer en communication avec le passé des hommes. Les documents matériels permettent aux archéologues de définir des périodes correspondant chacune à un médium, afin de reconstituer, dans les limites des sources et de leurs interprétations, de véritables civilisations disparues.

Quant à l'histoire, depuis plus d'un siècle, ceux qui l'étudient ont élargi leur domaine et se préoccupent de démographie, d'économie, de mouvements politiques. Pour chaque thème, des bases de données sont aujourd'hui constituées, réunissant par exemple des microfilms de manuscrits médiévaux dans la base appelée Médium. Ainsi, de grands programmes de numérisation des plus importants centres d'archives au monde ont été créés, qui modifient les techniques de l'érudition.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : conservateur général du patrimoine, directeur de la rénovation du musée de l'Homme

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Voir aussi