ORIGINES DE L'URBANISME AU PROCHE-ORIENT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

-4000 à -2000. Naissance de l'écriture

-4000 à -2000. Naissance de l'écriture
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Tepe Gawra, IVe millénaire

Tepe Gawra, IVe millénaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Assur

Assur
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Villes de Mésopotamie

Villes de Mésopotamie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


Le développement des cités le long des grands systèmes fluviaux

C'est dans la plaine alluviale du Tigre et de l'Euphrate que semble s'être opéré le grand changement qui a marqué la fin du Néolithique et qui a conduit à l'urbanisation : telle est du moins l'image qui semble prévaloir actuellement.

La néolithisation du Proche-Orient, qui s'était accompagnée de l'extension de l'aire occupée par les villages, avait, semble-t-il, atteint plus tardivement les grandes vallées alluviales. L'irrigation qui est née d'après certaines recherches dans un contexte climatique différent – celui des collines du piémont du bourrelet iranien (Zagros) – a contribué, à partir de son introduction en Mésopotamie, à l'essor économique des régions fluviales parce qu'elle permettait de maîtriser un système hydrologique naturellement désordonné. Cette influence de l'irrigation sur le développement des régions fluviales était connue depuis longtemps, mais ce que l'on imaginait moins c'était le rôle de l'irrigation comme moteur essentiel du développement urbain.

Échanges et naissance de la ville

La ville n'est pas née n'importe où, mais dans un milieu où une économie d'échanges se développait et où, en l'absence d'autres moyens de transport, ces échanges ne pouvaient s'appuyer que sur les fleuves et les canaux, qui ont ainsi joué un double rôle dans l'essor de la civilisation sumérienne.

De cette situation initiale, qui a favorisé l'essor des villes, découle, à l'époque historique, la première caractéristique fondamentale des villes dans la plaine mésopotamienne ou de la vallée de l'Indus, à savoir l'étroite association entre le fleuve ou le canal et l'agglomération, le but étant certes d'assurer l'approvisionnement en eau, mais aussi de permettre les échanges économiques et sociaux. Ce n'est donc pas le point d'eau qui permet la ville, mais l'axe fluvial, c'est-à-dire l'eau qui court. La ville se développe ainsi le plus souvent sur l'une des berges du fleuve (Assur, Irak, ) ; il lui [...]

Assur

Assur

Dessin

Assur, capitale de l'Assyrie (d'après W. Andrae, « Das Wiederstandene Assur », J. C. Hinrich, 1930).Le développement de cette ville, dès le IIIe millénaire, est lié au culte du dieu Assur (Ashour) et au commerce avec l'Anatolie (Turquie aujourd'hui). Au milieu du IIe... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Claude MARGUERON, « ORIGINES DE L'URBANISME AU PROCHE-ORIENT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/origines-de-l-urbanisme-au-proche-orient/