ŒUVRE D'ART TOTALE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Du septième art

Le cinéma semblait également prédestiné à reprendre le flambeau wagnérien du Gesamtkunstwerk, et ne manqua pas de s'en inspirer. Schönberg ou Loïe Fuller furent d'ailleurs tentés par ce nouveau moyen d'expression, dans lequel Ricciotto Canudo (1879-1923), à l'origine du terme « septième art », voyait une « totale synthèse » : « Nous avons besoin du cinéma pour créer l'art total vers lequel tous les autres, depuis toujours, ont tendu. » Sa préhistoire, qui remonte jusqu'à l'Eidophysikon de Philippe de Loutherbourg (1740-1812) ou au diorama de L.-J. Mandé Daguerre (1789-1851), marquait déjà une volonté d'introduire le temps dans l'image. Tel était également le propos des frères Arnaldo et Bruno Ginnani-Corradini (surnommés respectivement Ginna [1890-1982] et Corra [1892-1976]), qui arrivèrent au film en passant par la musique des couleurs, ou de Léopold Survage (1879-1968), dont les Rythmes colorés (1914) étaient destinés au cinéma. Le rythme est d'ailleurs une notion fédératrice que la critique cinématographique a souvent empruntée à la musique. Viking Eggeling (1880-1925), Hans Richter (1888-1976), Oskar Fischinger (1900-1967), les frères John (1917-1995) et James Whitney (1921-1982), Charles Blanc-Gatti (1890-1965), Norman McLaren (1914-1987) et bien d'autres ont réalisé des films abstraits inspirés par elle. Prokofiev, Dmitri Chostakovitch, Arthur Honegger (1892-1955), ou Nino Rota (1911-1979) composèrent pour le cinéma. Quant à la théorie du « montage vertical » de Sergueï Eisenstein (1898-1948), qui comparait le film à la cathédrale, elle relève également de l'idée d'œuvre d'art totale. Ce besoin de dépassement trouvera une nouvelle expression en 2003 lorsque Peter Greenaway prétendra, à la Biennale de Venise, « inventer un nouveau langage » en exploitant simultanément le livre, le DVD, la TV et Internet. On n'est pas loin des ambitions d'un Matthew Barney, et de son Cycle Cremaster (1994-2002). La collaboration de Mark Boyle (1934-2005) avec Pink Floyd, la mu [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages



Médias de l’article

Tannhäuser, mise en scène de Wieland Wagner à Bayreuth, 1955.

Tannhäuser, mise en scène de Wieland Wagner à Bayreuth, 1955.
Crédits : AKG

photographie

Cathédrale de Rouen, C. Monet

Cathédrale de Rouen, C. Monet
Crédits : AKG

photographie





Écrit par :

Classification


Autres références

«  OEUVRE D'ART TOTALE  » est également traité dans :

L'ŒUVRE D'ART TOTALE À LA NAISSANCE DES AVANT-GARDES, 1908-1914 (M. Lista)

  • Écrit par 
  • Philippe JUNOD
  •  • 1 145 mots

Depuis les années 1990, les publications sur la convergence des arts se sont multipliées. Marcella Lista, qui a publié sa thèse sous le titre L'Œuvre d'art totale à la naissance des avant-gardes, 1908-1914 (CNRS-INHA, Paris, 2006), a contribué à cette recherche dans divers catalogues d'exposition ou revues. Son ouvrage tente de saisir le phénomène dans une perspective globale.I […] Lire la suite

LIVRET, musique

  • Écrit par 
  • Jean-Michel BRÈQUE, 
  • Elizabeth GIULIANI, 
  • Jean-Paul HOLSTEIN, 
  • Danielle PORTE, 
  • Gilles de VAN
  •  • 10 877 mots

Dans le chapitre « Pourquoi ? »  : […] Une première raison tient à la dénonciation, par certains compositeurs, du faible niveau littéraire et du conformisme narratif des livrets, produits formatés d'une « industrie » monopolisée par de véritables spécialistes tel Eugène Scribe, l'image même du « philistin » opératique. Échapper à leur emprise, c'est dénoncer les contraintes qu'imposent à la musique des textes standardisés. Comme l'écri […] Lire la suite

SCHWITTERS KURT (1887-1948)

  • Écrit par 
  • Henri BEHAR
  •  • 2 285 mots

Dans le chapitre « « Poésure et Peintrie » »  : […] Deux ans après le lancement de Merz, Schwitters éprouve le besoin de souligner sa singularité, en consacrant la deuxième livraison de sa revue Merz (avril 1923) au concept de i . Selon lui, concept, matériau et œuvre d'art sont une seule et même chose. L'artiste choisit son œuvre au hasard dans la nature, il la distingue, la sélectionne, la distribue sur un support, sans la déformer ni l'arranger […] Lire la suite

WAGNER RICHARD

  • Écrit par 
  • Pierre FLINOIS
  •  • 4 193 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L’exil à Zurich »  : […] Le projet de création de Lohengrin à Dresde échoue pour des raisons autres qu’artistiques. Car les sympathies de Wagner pour les mouvements révolutionnaires, et même anarchistes, en cohérence avec ses idées sur la rénovation de l’art et du théâtre l’amènent à fréquenter August Röckel, chef d’orchestre et compositeur très politisé, et, en 1848, Mikhaïl Bakounine. Il prend une part active aux émeut […] Lire la suite

Pour citer l’article

Philippe JUNOD, « ŒUVRE D'ART TOTALE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvre-d-art-totale/