NOUMÉA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Capitale de la Nouvelle-Calédonie, Nouméa, initialement dénommée Port-de-France, constitue aussi le chef-lieu de la province Sud et la principale agglomération du Territoire. La ville est née en 1854 de la volonté du capitaine Tardy de Montravel qui fut séduit par l'excellence de son site : une presqu'île vallonnée de 42 kilomètres carrés, facile à défendre côté terre, comportant de nombreuses baies et, sur sa façade occidentale, un vaste plan d'eau bien abrité tant à l'est par une série de collines situées en demi-cercle qu'à l'ouest par l'île Nou.

Nouvelle-Calédonie [France] : carte administrative

Nouvelle-Calédonie [France] : carte administrative

Carte

Carte administrative de la Nouvelle-Calédonie [France]. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Le damier initial de l'actuel centre-ville fut aménagé par arasement des buttes et comblement des marécages. La disposition d'une main-d'œuvre pénitentiaire nombreuse a déterminé l'édification d'un espace bâti géométrique, sans tenir compte des contraintes du site.

Port-de-France fut d'abord un établissement militaire. Puis quelques commerçants vinrent s'installer dans l'orbite du fort Constantine (site de l'actuel hôpital). Mais il fallut attendre les années 1880 pour découvrir une ville forte de 4 000 à 5 000 habitants dont 600 soldats tenant garnison. Le cap des 7 000 habitants fut franchi au tournant du siècle. La ville débordait alors largement du quadrilatère initial. Depuis 1877, des infrastructures industrielles permettaient le traitement du nickel (d'abord dans les hauts fourneaux de la pointe Chaleix, puis dans ceux de Doniambo). L'espace bâti de 1900 s'étendait sur 200 hectares environ : outre le port et le damier du centre-ville, il comportait au nord les aménagements des vallées du Tir, au sud ceux du quartier Latin, de la pointe de l'Artillerie et de la baie de l'Orphelinat, à l'est ceux du faubourg Blanchot et de la vallée des Colons.

Au cours des années 1920, la population dépasse 10 000 habitants, mais l'espace bâti ne s'accroît guère, ayant plutôt tendance à se densifier. Les services publics et privés se développent, la voirie s'améliore. Sous l'impulsion du gouverneur Guyon, un plan d'équipement du Territoire et [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : directeur de recherche au C.N.R.S., directeur du Centre des hautes études sur l'Afrique et l'Asie modernes

Classification


Autres références

«  NOUMÉA  » est également traité dans :

NOUVELLE-CALÉDONIE

  • Écrit par 
  • Jean-Christophe GAY
  •  • 4 998 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les enjeux socio-spatiaux actuels »  : […] De tout l’outre-mer français, la Nouvelle-Calédonie est le territoire où la domination de la ville principale est la plus forte, puisque l’agglomération de Nouméa, appelée « Grand Nouméa », concentre un peu plus des deux tiers de la population néo-calédonienne, contre un tiers en 1956, si l’on considère que les quatre communes qui la composent (No […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nouvelle-caledonie/#i_30172

OCÉANIE - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 4 537 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Le climat »  : […] Si nous laissons de côté l'Australie dont la partie méridionale a un climat tempéré et le Centre-Ouest un climat aride, ainsi que la Nouvelle-Zélande qui a un climat tempéré océanique, les archipels océaniens sont tous situés dans la zone tropicale. Ils jouissent donc d'un climat chaud ; à proximité de l'équateur, les températures moyennes sont de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oceanie-geographie-physique/#i_30172

OCÉANIE - Géographie humaine

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 8 725 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Une croissance démographique rapide »  : […] Alors que, à la fin du xix e  siècle, les populations indigènes d'Océanie étaient encore en recul, et paraissaient même parfois vouées à l'extinction, les premières décennies du xx e  siècle ont vu un total renversement de la tendance qui n'a fait que se confirmer et se renforcer depuis lors, au point que certains archipels ont une des structures p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oceanie-geographie-humaine/#i_30172

PIANO RENZO (1937- )

  • Écrit par 
  • François CHASLIN, 
  • Universalis
  •  • 1 571 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un travail sur la lumière »  : […] Piano aime manier ces géométries complexes que l'ordinateur permet de calculer. Ainsi pour le stade de Bari (1990), le centre commercial de Bercy (1990), l'aéroport international du Kansaï, construit sur une île artificielle dans la baie d'Ōsaka (1994), bâtiment de 1,7 km de longueur dont l'impressionnante structure se déploie en un souple mouvemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/renzo-piano/#i_30172

Pour citer l’article

Jean-Pierre DOUMENGE, « NOUMÉA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/noumea/