NOSTALGIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un processus psychologique

C'est en effet le même terme de nostalgie (Sehnsucht) que reprend Freud pour désigner également une aspiration intense issue le plus souvent de satisfactions passées auxquelles le sujet n'a pu totalement renoncer, telles par exemple les satisfactions sexuelles qui sont attachées aux zones érogènes infantiles et que le sujet a dû abandonner au profit de la seule satisfaction génitale. Dans ce même contexte de l'évolution libidinale, c'est aussi la nostalgie de la toute-puissance narcissique infantile qui incite le sujet à reporter son amour sur un modèle idéal désigné comme substitut ; et, antérieurement, c'est encore la nostalgie qui le fait choisir un objet à l'image des premiers objets d'amour, ceux-là mêmes qui lui ont prodigué les soins sans lesquels le nourrisson n'aurait pu survivre. Freud résume alors l'importance d'un tel concept pour l'explication du fonctionnement psychique dans les termes suivants : « Le développement du moi consiste à s'éloigner du narcissisme primaire et engendre une aspiration intense [Sehnsucht] à recouvrer ce narcissisme. » Mais, si l'on comprend bien le fait que la nostalgie incite à régresser aux modes de satisfaction originaires comme au retour à l'harmonie universelle des romantiques, on ne peut éviter la question de la valeur de vérité du souvenir ou de la représentation à laquelle un tel sentiment s'attache avec insistance. Et, si les souvenirs sont en partie reconstruits dans un effet d'après-coup, la nostalgie sera moins le résultat d'une privation effective que celui qui est engendré par la répétition d'un certain type de fonctionnement quand celui-ci doit s'effacer au profit d'une élaboration psychique plus complexe. Aussi bien serait-ce les traces laissées par les expériences de satisfaction passées qui définiraient le mieux la nostalgie au sens psychanalytique du terme dans la mesure où, pour reprendre l'observation kantienne, les retrouvailles avec l'objet de la représentation ne semblent pas pour autant correspondre au souhait si longtemps différé. Au contraire, bien souvent liée à l'angoisse, comme Freud le montre dans l'analyse du « petit Hans », cette angoisse persiste même lorsque la nostalgie se meut en satisfaction en présence de l'objet convoité ; l'explication en est alors que la libido ne verse pas toute dans la satisfaction tant attendue, et que le sentiment nostalgique dépasse l'impossible réalité pour rejoindre les créations de la fantaisie. Or, dans cette voie, Freud ramène aussi bien les fantasmes des hystériques que ceux des poètes à des « satisfactions de désir, issues de la privation [Entbehrung] et de la nostalgie [Sehnsucht] » ; bien plus, il attribue à la nostalgie, et cela dès 1897, la résistance qui entrave le traitement, désignant sous ce processus le caractère infantile du sujet : celui-ci, écrit-il, « se développe au cours de la période de “nostalgie”, après que l'on a privé l'enfant d'expériences sexuelles. C'est la nostalgie qui caractérise en premier lieu l'hystérie, comme l'anesthésie actuelle (même si elle n'est que potentielle) en constitue le principal symptôme. C'est pendant cette période de nostalgie que se créent les fantasmes et qu'est (régulièrement ?) pratiquée la masturbation, celle-ci cédant ensuite au refoulement ».

Ainsi donc, faire de la nostalgie un concept opératoire du retour à l'infantile dans la croyance en la toute-puissance qui caractérise le souhait en cette période, c'est reconstruire une fiction métapsychologique qui expliquerait l'émergence de la fantaisie sur le modèle d'un désir non encore exhumé d'un fonds de méconnaissance et d'indétermination. Narcissisme et homosexualité attestent bien cette naissance du désir dans une phase première où il ne se connaît pas encore comme désir et ne se porte pas encore vers un objet particulier. Ce sont par exemple les personnages ambigus de Mignon dans le Wilhelm Meister de Goethe, de Chérubin dans Les Noces de Figaro, ainsi décrit par Kierkegaard, ou de Melchior dans L'Éveil du printemps de Wedekind. C'est encore la manifestation du désir dans toute la fraîcheur de l'indifférenciation sexuelle, marquée du sceau de l'ignorance et de l'incomplétude, qu'exprime déjà l'angoisse des adolescents. Et la nostalgie [...]

Mignon, W. Schadow

Photographie : Mignon, W. Schadow

«Connais-tu le pays où fleurit l'oranger?» Créature d'exil, Mignon apparaît dans le «Wilhelm Meister» de Goethe comme l'incarnation même de l'esprit de nostalgie. Wilhelm Schadow, «Mignon», 1825-1828. Huile sur toile, 119 cm × 92 cm. Museum der Bildenden Künste, Leipzig. 

Crédits : AKG-images

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages

Écrit par :

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

3-5 décembre 2007 Algérie – France. Visite du président Nicolas Sarkozy en Algérie

Affirmant être venu « pour construire l'avenir » et non pour la « nostalgie », le président français annonce la signature de contrats industriels pour un montant de quelque 5 milliards d'euros, qui doivent conduire à la création de « plusieurs milliers d'emplois » en Algérie, ainsi que la conclusion d'un accord pour le développement du nucléaire civil. […] Lire la suite

15-29 mars 1996 Russie. La reconstitution de l'empire au cœur de la campagne présidentielle

Le président Eltsine qualifie de « déstabilisant » ce vote sans portée juridique qui, en période de campagne présidentielle, exploite la nostalgie de la majorité des Russes pour l'ère soviétique. Le 29, les chefs d'État de Russie, de Biélorussie, du Kazakhstan et du Kirghizstan signent, à Moscou, un accord de principe sur « l'approfondissement de l'intégration dans les domaines économiques et sociaux » qui ne contient aucune mesure concrète. […] Lire la suite

19 novembre - 10 décembre 1987 France. Malversations dans une radio privée et fausses factures au profit du P.S. à Lyon

Le 19, Pierre Alberti, créateur de Radio-Nostalgie, est inculpé et écroué à Lyon pour malversations financières. Le 20, Yvon Deschamps, premier secrétaire de la fédération socialiste du Rhône, est entendu comme témoin dans cette affaire. Les 2 et 3 décembre, Yvon Deschamps, François Diaz, président de la commission de contrôle financier de la fédération du P. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marie-Claude LAMBOTTE, « NOSTALGIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 juillet 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/nostalgie/