OTTO NIKOLAUS (1832-1891)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ingénieur allemand né à Holzhausen et mort à Cologne. Tandis qu'Alphonse Beau de Rochas formule la théorie du cycle à quatre temps pour le moteur à explosion (1862), Nikolaus Otto construit en Allemagne, très empiriquement, un moteur du même genre. Mais à l'encontre de la théorie de Beau de Rochas, il ne prévoit pas de volume mort pour la phase de compression du gaz : il obtient ainsi une explosion trop violente qui rend le moteur inutilisable. Abandonnant ses essais (1862), Otto s'associe avec l'industriel allemand Eugen Langen, et tous deux, cherchant à perfectionner le moteur Lenoir à deux temps, mettent au point en 1867 un moteur vertical où l'explosion chasse le piston vers le haut. Quand celui-ci retombe (course motrice), sa tige à crémaillère engrène avec une roue dentée, elle-même solidaire d'un volant qui transmet le mouvement. Présenté à l'Exposition internationale de Paris (1867), ce moteur est remarqué pour sa faible consommation : elle ne représente que le tiers du gaz nécessaire au moteur Lenoir. Exploité par la société Otto-Langen, il aura un succès considérable dans l'industrie. Libéré de soucis financiers, Otto reprend ses expériences sur le cycle de Beau de Rochas, toujours sans application. En 1876, il parvient à construire le premier moteur à explosion de cycle à quatre temps, avec compression préalable et fonctionnant au gaz. L'allumage électrique de Lenoir est remplacé par un allumage à transport de flamme, un tiroir entraînant vers le canal d'admission de la chambre à combustion le mélange air-gaz déjà enflammé. Les quatre temps se décomposent ainsi : aspiration du gaz, compression, inflammation et détente, renvoi du piston qui chasse les gaz brûlés. D'un usage exclusivement industriel, ce moteur équipera des usines et des centrales électriques. Il aura en outre le mérite d'inspirer à Gottlieb Daimler, qui dirige les ateliers Otto-Langen, un moteur à quatre temps fonctionnant au pétrole, qui sera appliqué à la locomotion routière (1889).

—  Jacques MÉRAND

Écrit par :

Classification


Autres références

«  OTTO NIKOLAUS (1832-1891)  » est également traité dans :

AUTOMOBILE - Histoire

  • Écrit par 
  • Alfred MOUSTACCHI
  •  • 5 984 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre «  Le succès du moteur à explosion »  : […] Deux précurseurs ont joué un rôle clé dans le développement du moteur à explosion : – Le Belge Étienne Lenoir a mis au point, en 1860, un moteur à deux temps. Celui-ci, fonctionnant au gaz d'éclairage, comporte déjà un composant déterminant : une bougie électrique qui, chargée par un accumulateur, produit l'étincelle qui déclenche l'explosion du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/automobile-histoire/#i_10396

Pour citer l’article

Jacques MÉRAND, « OTTO NIKOLAUS - (1832-1891) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nikolaus-otto/