LUGANSKY NIKOLAÏ (1972- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Quelques mois avant de disparaître, son professeur, l'illustre Tatiana Nikolaïeva, affirmait que Nikolaï Lugansky était « le pianiste de demain », un des rares à se montrer digne de succéder aux grands maîtres de l'école russe qu'étaient Emil Guilels et Sviatoslav Richter. Les dons exceptionnels qu'il manifeste dès l'enfance lui permettent de développer très tôt une brillante carrière internationale. À tout juste quarante ans, il avait déjà conquis les salles du monde entier.

Issu d'une famille de scientifiques, Nikolaï Lugansky naît à Moscou le 26 avril 1972. Il commence l'étude du piano à l'âge de cinq ans. À sept ans, il entre à l'École centrale de musique de sa ville natale, où il travaille avec Tatiana Kestner. Dès 1988, il remporte le premier prix du concours de Tbilissi, où se pressent de nombreux jeunes musiciens venus de toute l'U.R.S.S. Il achève sa formation au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou, avec Tatiana Nikolaïeva jusqu'à la mort de celle-ci survenue en 1993, puis avec Sergueï Dorensky, dont il deviendra, quelques années plus tard, l'assistant.

Encore étudiant, il accumule les places d'honneur dans les compétitions internationales : médaille d'argent au concours Bach de Leipzig (1988), deuxième prix au concours Rachmaninov de Moscou (1990), deuxième prix (premier prix non attribué) au concours Tchaïkovski de Moscou (1994). Dans ces confrontations, il n'a jamais remporté la récompense suprême. Cela n'empêche pas sa réputation de franchir rapidement les frontières russes : débuts en France dès 1986, au Japon en 1989, en Grande-Bretagne un an plus tard et aux États Unis en 1996, avec une tournée de l'Orchestre du théâtre Mariinski (ex-Kirov) de Saint-Pétersbourg, sous la baguette de Valery Gergiev. Lugansky est appelé par les plus grands chefs : Evgeni Svetlanov, [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Pierre BRETON, « LUGANSKY NIKOLAÏ (1972- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nikolai-lugansky/