NICOLAS RÉGNIER, L'HOMME LIBRE (exposition)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Caravage et son influence suscitent un fort regain d’intérêt parmi les spécialistes du xviie siècle. Divers ouvrages et manifestations – rappelons Valentin de Boulogne au Louvre en 2016 – en témoignent. L’exposition Nicolas Régnier, l’homme libre, 1588-1667, au musée d’Arts de Nantes (1er décembre 2017 - 11 mars 2018), la première de niveau international consacrée au peintre, n’a pas déparé.

Rebaptisé en 2017 « musée d’Arts », le musée des Beaux-Arts de Nantes, qui conserve un remarquable ensemble d’œuvres d’artistes de la mouvance caravagesque – le Maître de l’Annonce aux bergers (influencé par José de Ribera), Virginia Vezzi, l’épouse de Vouet, l’étonnant maître anonyme français d’un Souper à Emmaüs, voire, dans sa singularité irréductible, Georges de La Tour – fait partie, avec le musée Fabre à Montpellier ou le musée des Augustins à Toulouse, de ceux qui ont vocation à mettre en lumière ce moment si important de la peinture européenne.

Réunissant une quarantaine de tableaux et dessins de Nicolas Régnier issus de grandes collections publiques et privées françaises ou étrangères, accompagnée d’un excellent catalogue comprenant, outre des notices détaillées des œuvres exposées, une série d’études sur les périodes romaine et vénitienne de l’artiste – mentionnons les contributions d’Adeline Collange-Perugi et d’Annick Lemoine, les deux commissaires – et sur son activité de marchand et de collectionneur, cette exposition aura mérité d’être reconnue d’intérêt national par le ministère de la Culture et de bénéficier ainsi d’une aide financière de la part de l’État.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Robert FOHR, « NICOLAS RÉGNIER, L'HOMME LIBRE (exposition) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-regnier-l-homme-libre/