PORPORA NICOLA ANTONIO GIACINTO (1686-1768)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le compositeur italien Porpora est, durant la première partie du xviiie siècle, c'est-à-dire à l'âge d'or du bel canto, l'un des principaux représentants de ce qu'il est convenu d'appeler l'école napolitaine. Sa carrière comporte deux types d'activités : la composition (environ 150 œuvres connues comprenant de très nombreux opéras, des cantates profanes et sacrées, des oratorios, des pièces religieuses et un groupe d'œuvres instrumentales) et la pédagogie musicale. Il enseigne le chant et la composition dans son école privée, dans les institutions de bienfaisance napolitaines et vénitiennes ainsi qu'à des personnes de l'élite aristocratique. Parmi ses multiples élèves, il compte les célèbres castrats Carlo Broschi — dit Farinelli —, Gaetano Majorano — dit Caffarelli —, Antonio Uberti — dit Porporino —, Felice Salimbeni et la soprane Regina Mingotti.

Porpora naît à Naples, le 17 août 1686. Son père est un commerçant aisé de la ville. En septembre 1696, il entre au Conservatorio dei Poveri di Gesù Cristo, où il séjourne pendant dix ans comme élève payant, puis sans frais. En novembre 1708, Porpora présente son premier opéra (Agrippina) au palais royal puis au théâtre San Bartholomeo de Naples. En 1711, il est maître de chapelle du prince de Hessen-Darmstadt et, en 1713, de l'ambassadeur du Portugal. L'année suivante, il reçoit sa première commande (Arianna e Teseo) pour la cour de Vienne. De 1715 à 1722, Porpora est maestro au conservatoire napolitain de Sant'Onofrio, composant parallèlement des opere serie et des cantates pour les théâtres et la cour de Naples et commençant à enseigner la musique en privé. À partir de 1720, on lui commande des œuvres pour les théâtres de grandes villes italiennes (Rome, Milan, Turin...). Après un passage rapide à Vienne (1725), Porpora enseigne, de 1726 à 1733, à Venise, à l'Ospedale degli Incurabili. En 1733, sa candidature à un poste dans la chapelle de la basilique Saint-Marc ayant été rejetée, il part pour Londres fonder, avec de très bons chanteurs com [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : docteur en musicologie. chargée de cours à l'université Paris-IV-Sorbonne

Classification


Autres références

«  PORPORA NICOLA ANTONIO GIACINTO (1686-1768)  » est également traité dans :

GAZZANIGA GIUSEPPE (1743-1818)

  • Écrit par 
  • Sylvie MAMY
  •  • 1 056 mots

En 1888, le musicologue allemand Friedrich Chrysander attira l'attention de ses confrères sur la filiation existant entre le Don Giovanni Tenorio de Giuseppe Gazzaniga, représenté à Venise en février 1787, et l'opera buffa de Mozart écrit sur le même thème, créé à Prague le 28 octobre suivant ; Chrysander […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-gazzaniga/#i_48193

Pour citer l’article

Sylvie MAMY, « PORPORA NICOLA ANTONIO GIACINTO - (1686-1768) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicola-antonio-giacinto-porpora/