NEW YORK TIMES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fondé en 1851, le New York Times fut racheté par Adolph S. Ochs (d'origine allemande) en 1896. Le journal ne tirait plus alors qu'à 9 000 exemplaires. Il fut le premier quotidien à utiliser la radio pour la transmission des reportages de ses correspondants et envoyés spéciaux à l'étranger, et cela à l'occasion du conflit russo-japonais de 1905. À la mort d'Adolph Ochs (1935), qui dirigea constamment son journal, la « vieille dame grise » (ainsi surnommait-on le Times) tirait à 465 000 exemplaires et était un des journaux les plus lus des classes dirigeantes dans le monde entier. À partir de 1963, l'éditeur (publisher) est Arthur Ochs Sulzberger, petit-fils d'Adolph ; le New York Times demeure une affaire de famille, au point que le responsable de la page des éditoriaux, John B. Dakes, est aussi membre de la famille. Le New York Times est une société cotée en Bourse, mais il y a deux types d'actions, et celles qui comportent un droit de vote demeurent en majorité au sein de la famille. La compagnie du New York Times vaut alors plus de 170 millions de dollars. La diffusion atteint plus d'un million d'exemplaires au cours des années 2000 pour l'édition quotidienne et 1 600 000 pour l'édition dominicale. Son principal concurrent dans l'agglomération new-yorkaise est le New York Daily News. Mais, tout en restant un journal très new-yorkais, il jouit d'un grand prestige au niveau national et international, en concurrence sur ce plan avec le Washington Post et le Wall Street Journal.

Torpillage du Lusitania

Photographie : Torpillage du Lusitania

Le 7 mai 1915, au large de l'Irlande, un sous-marin allemand coule le paquebot britannique Lusitania, causant la mort de plus de 1 200 passagers dont 128 Américains. Une crise grave éclate entre Washington et Berlin. La guerre sous-marine menée par l'Allemagne finira par provoquer l'entrée... 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

L'importance de son réseau de correspondants a permis au New York Times de créer un service d'agence – New York Times News Service – qui diffuse les informations collectées par le réseau du journal à plus de cinq cents organes de presse nord-américains et étrangers. C'est un journal volumineux : l'édition quotidienne atteint souvent la centaine de pages, et l'édition du dimanche parfois plus de deux cent cinquante. La mise en pages et les rubriques ont été modifiées : passage de huit à six colonnes, création d'une page d'opinions et de commentaires, introduction de nouvelles sections et création de suppléments hebdomadaires réguliers pour fidéliser les lecteurs. La publicité occupe une place importante (parfois plus de 65 p. 100 de la surface totale) ; elle fournit des bénéfices confortables, le New York Times s'adressant aux classes aisées. La qualité de ses articles et de ses journalistes lui ont valu d'obtenir plus de quatre-vingt prix Pulitzer, dont celui du meilleur grand reportage en 1983 pour les papiers de ses envoyés spéciaux au Liban. Le total de la diffusion payée, digitale et imprimée, atteint environ trois millions d'exemplaires.

Politiquement, le journal se veut indépendant et libéral, au sens américain du terme. En 1918, il est défenseur de l'internationalisme et favorable à la S.D.N. et soutient plutôt les candidats démocrates, depuis Franklin D. Roosevelt. Il est assez sensible au « problème juif », en particulier à l'intérieur des États-Unis, et se veut particulièrement irréprochable, du point de vue de l'objectivité, en ce domaine. Antisioniste jusqu'en 1948, il est devenu plutôt pro-israélien après la création de l'État d'Israël. En ce qui concerne les autres problèmes, le New York Times a des responsabilités particulières du fait qu'il est un des journaux américains les plus respectés, lu par l'establishment et considéré comme son émanation. Cela explique une circonspection parfois exagérée, notamment en matière de politique étrangère : il a longtemps été reproché au journal de n'avoir pas révélé à temps tout ce qu'il savait de l'invasion prévue de Cuba (affaire de la baie des Cochons). S'il a fallu trop de temps au New York Times pour comprendre la réalité vietnamienne, il n'en est pas moins vrai que son opposition à la guerre a été en s'affermissant, le point culminant en étant la publication des documents du Pentagone en juin 1971. Cette attitude courageuse a été moins évidente dans l'affaire du Watergate, où le New York Times a été beaucoup moins entreprenant que son concurrent le plus direct, le Washington Post. Au total, la neutralité « objective » du New York Times apparaît souvent comme une justification du statu quo, particulièrement en matière de politi [...]

Prisonniers anticastristes, 1961

Photographie : Prisonniers anticastristes, 1961

Prisonniers des forces gouvernementales cubaines, ces hommes font partie des deux mille mercenaires cubains anticastristes qui ont tenté un débarquement dans la baie des Cochons (Playa Girón), à Cuba, en avril 1961. 

Crédits : Sovfoto/ Universal Images Group/ Getty Images

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

Torpillage du Lusitania

Torpillage du Lusitania
Crédits : Hulton Getty

photographie

Prisonniers anticastristes, 1961

Prisonniers anticastristes, 1961
Crédits : Sovfoto/ Universal Images Group/ Getty Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article

Écrit par :

  • : directeur de recherche au Centre d'études et de recherches internationales de la Fondation nationale des sciences politiques

Classification

Les derniers événements

1er-31 mai 2022 Ukraine – Russie. Évacuation des derniers combattants de Marioupol.

Le 31 également, dans une tribune publiée par le New York Times, le président américain Joe Biden s’engage à fournir à Kiev « des systèmes de missiles et des munitions plus avancés » que ceux livrés jusque-là, permettant une plus longue portée et une meilleure précision de tir. Le chancelier allemand Olaf Scholz annonce également la livraison d’armements plus sophistiqués. […] Lire la suite

20 février 2022 Suisse. Publication de l'enquête « Suisse Secrets » sur la banque Crédit Suisse.

Le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung partage avec quarante-sept médias dont le Guardian, le New York Times et Le Monde, la publication d’une enquête baptisée « Suisse Secrets », mettant au jour les fonds liés au crime ou à la corruption qui ont été hébergés par la banque Crédit Suisse durant des décennies et jusqu’à récemment. Parmi les bénéficiaires des 100 milliards de francs suisses (97 milliards d’euros) déposés sur les quelque dix-huit mille comptes concernés figurent notamment des personnalités politiques, des hauts fonctionnaires, des chefs de service de renseignement et des membres de réseaux criminels originaires d’une multitude de pays. […] Lire la suite

27 septembre 2020 États-Unis. Révélations du New York Times sur les finances de la Trump Organization.

Le New York Times publie une enquête sur les finances de la Trump Organization, l’empire immobilier détenu par le président Donald Trump. Celle-ci révèle que l’homme d’affaires n’a payé que 750 dollars d’impôts fédéraux en 2016 et qu’il n’a pas payé d’impôts au cours de dix des quinze années précédentes, en raison des pertes considérables enregistrées par sa société durant cette période. […] Lire la suite

18 mars 2020 Chine – États-Unis. Expulsion des journalistes américains.

Le ministère des Affaires étrangères ordonne aux journalistes des quotidiens américains The New York Times, The Wall Street Journal et The Washington Post, y compris ceux travaillant à Macao et à Hong Kong, de rendre leur carte de presse, « en réponse aux restrictions discriminatoires que les États-Unis ont imposées aux journalistes chinois ». En février, Washington a annoncé que les principaux médias chinois agissant aux États-Unis seraient dorénavant considérés comme des missions diplomatiques. […] Lire la suite

6 mars 2020 Arabie Saoudite. Purge au sein de la dynastie royale.

Les quotidiens américains The New York Times et The Wall Street Journal rendent compte de l’arrestation d’au moins quatre membres de la dynastie royale saoudienne, rivaux potentiels du prince héritier Mohammed ben Salman. Parmi eux figurent Mohammed ben Nayef, ancien vice-Premier ministre et ancien prince héritier du roi Salmane ben Abdelaziz al-Saoud, ainsi qu’Ahmed ben Abdelaziz al-Saoud, frère du souverain. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marie-France TOINET, « NEW YORK TIMES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 octobre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/new-york-times/