TIMES THE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Journal quotidien de langue anglaise publié à Londres. Fondé en janvier 1785 par John Walter, marchand et assureur en faillite, sous le titre de Daily Universal Register, le journal devient The Times en janvier 1788. En 1815, il tire à 5 000 exemplaires ; son tirage atteint 50 000 en 1854 et près de 700 000 en 2005. C'est le plus influent des quotidiens britanniques.

Les déboires du premier propriétaire, J. Walter, avec le gouvernement et avec l'opposition, les années au cours desquelles le journaliste connut la prison et dut payer de multiples amendes, ont joué un rôle de première importance dans l'évolution du statut de la presse britannique. The Times ayant acquis en effet de haute lutte une réputation d'indépendance et d'autorité, Thomas Barnes, son rédacteur en chef de 1819 à 1841, est qualifié d'« homme le plus puissant de la nation ». C'est sous la direction de celui-ci que le journal s'est vu attribuer le surnom de « Tonnerre » (« Thunderer »), en raison sans doute de la force et de la conviction avec lesquelles les éditorialistes présentaient leurs arguments, qui plus est sous forme de sermons. Aussi, les journalistes du Times ont-ils, jusqu'aux années soixante, gardé l'anonymat pour éviter la tentation de vouloir se mettre en avant.

The Times, dont la diffusion subit un reflux dans la seconde moitié du xixe siècle, est racheté par lord Northcliffe en 1908. D'une relique du xixe siècle en faillite, celui-ci fait une entreprise florissante. Au journal, le grand rédacteur en chef de la première moitié du xxe siècle est Geoffrey Dawson : farouchement « munichois », Dawson est alors du petit nombre des hommes politiques qui font la politique de la Grande-Bretagne. The Times, très proche de différents milieux dirigeants du pays, reflète à cette époque le point de vue de ces milieux (financiers, hommes d'affaires, politiques), d'où son autorité. Les éditorialistes n'aiment point que les gouvernements ignorent leurs conseils.

Le style du journal est sobre, orienté vers un public de professions libérales, d'hommes d'affaires et de politiciens. En 1966, en vue d'att [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  TIMES THE  » est également traité dans :

BAILEY DAVID (1938- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 528 mots

Le Britannique David Bailey s’est fait connaître par ses photographies de mode, ses portraits et ses images publicitaires. Alors que sa carrière le mettra en contact avec l’élite de la société britannique, il est issu du milieu populaire de l’East End londonien, où il voit le jour le 2 janvier 1938. Après avoir grandi à Londres, il quitte l’école q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-bailey/#i_46750

GUARDIAN THE

  • Écrit par 
  • Rupert SWYER
  •  • 362 mots

Paraissant sous le titre Manchester Guardian jusqu'en 1959, le quotidien The Guardian , publié à Londres et à Manchester a, au début des années 1970, atteint un tirage de 305 000 exemplaires. Il a été fondé en 1821 par John Edward Taylor. Journal de la bourgeoisie libérale et non conformiste, son premier numéro contenait un article dénonçant la po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/the-guardian/#i_46750

HIRSCHFELD ALBERT (1903-2003)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 825 mots

Caricaturiste américain, Albert, dit Al, Hirschfeld est né le 21 juillet 1903 à Saint Louis (Missouri) aux États-Unis. Son père, Isaac Hirschfeld, fils d'un émigré venu d'Allemagne, s'était installé dans cette ville après avoir épousé une jeune femme tout juste arrivée d'Ukraine, qui ne parlait que le russe et le yiddish. Dès l'âge de cinq ans, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-hirschfeld/#i_46750

Pour citer l’article

Rupert SWYER, « TIMES THE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/the-times/