NAXOS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Grèce : carte administrative

Grèce : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Naxos, Grèce

Naxos, Grèce
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Statuette en marbre, Naxos

Statuette en marbre, Naxos
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Sphinx des Naxiens

Sphinx des Naxiens
Crédits : Index/ Bridgeman Images

photographie

Tous les médias


Naxos depuis l'Antiquité

Exposée aux incursions des pirates, des Slaves et des Arabes entre le viie et le ixe siècle, la population a déserté les côtes pour s'établir dans des sites invisibles depuis la mer. Un grand nombre de petites églises byzantines ont conservé des fresques de peintres locaux qui ont été restaurées dans les années 1970 ; les plus anciennes datent de 590 (Panaghia Drosiani à Moni, près de Chalki). Lorsque les croisés dévoyés de la IVe croisade se partagent l'Empire byzantin, Naxos devient en 1207 le siège d'un duché comprenant seize îles, où se succèdent des familles vénitiennes. C'est alors qu'est construite la citadelle médiévale (castro), avec la cathédrale, siège de l'évêché catholique des Cyclades, les monastères latins et les demeures des seigneurs italiens, mais aussi, dans toute l'île, les manoirs fortifiés des hobereaux locaux, dont certains ont été remis en état. Cette « francocratie » prend fin en 1579 avec la conquête turque, mais le catholicisme restera présent à Naxos jusque après la Seconde Guerre mondiale, grâce aux ordres enseignants (ursulines et jésuites).

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : ancien membre de l'École française d'Athènes, professeur émérite d'archéologie grecque à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification


Autres références

«  NAXOS  » est également traité dans :

CYCLADES ART ET ARCHÉOLOGIE DES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude POURSAT, 
  • René TREUIL
  •  • 4 763 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Des origines au Cycladique ancien ( ?  - 1950 av. J.-C.) »  : […] L'absence de peuplement paléolithique s'explique très probablement par l'incapacité où se trouvent les populations du continent de franchir les distances qui les séparent des îles. L' obsidienne de Mélos apparaît pourtant à la fin de la période en Argolide, ce qui implique nécessairement la connaissance de la navigation : l'île elle-même, malgré cela, ne semble pas encore peuplée. C'est à Kythnos, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-et-archeologie-des-cyclades/#i_47600

DÉLOS

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 2 190 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le sanctuaire d'Apollon »  : […] Délos doit sa fortune antique au fait d'avoir été le théâtre d'un mythe majeur, que raconte l' Hymne homérique à Apollon , poème archaïque anonyme : Létô, engrossée par Zeus et de ce fait en butte à la vindicte d'Héra, son épouse, parvient à persuader Délos, île errante et désolée, de l'y laisser accoucher, ce qui lui procurera à jamais renommée et prospérité, car on y viendr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/delos/#i_47600

ÉGÉE MER

  • Écrit par 
  • Guy BURGEL
  •  • 2 867 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le désenclavement insulaire »  : […] Cette multiplication des moyens de transport n'a pas toujours enrayé la véritable hémorragie humaine dont le monde insulaire égéen a souffert, après avoir été une terre d'accueil et d'éclosion de civilisations. En quarante ans, de 1928 à 1971, les Cyclades et les îles de l'Égée orientale avaient perdu un tiers de la population originelle. Mais la multiplication des transports a souvent freiné ou i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-egee/#i_47600

ORDRES, architecture

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN, 
  • Claude MIGNOT, 
  • Éliane VERGNOLLE
  •  • 13 398 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « L'ordre ionique et ses variantes : l'éolique et le corinthien »  : […] S'il est plus facile de définir l'ordre ionique négativement et par contraste avec l'ordre dorique que par lui-même, c'est qu'il est beaucoup moins précisément codifié que ce dernier – et aussi beaucoup moins bien connu : l'architecture ionique a connu des vicissitudes qui ont entravé son développement et gravement compromis la conservation de ses vestiges. En Asie Mineure, après un premier esso […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordres-architecture/#i_47600

Pour citer l’article

Bernard HOLTZMANN, « NAXOS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/naxos/