MODI NARENDRA (1950-    )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Premier ministre de l’Inde depuis le printemps de 2014, Narendra Modi diffère de ses prédécesseurs. Non seulement il n’avait jamais exercé de responsabilités ministérielles à l’échelle nationale auparavant, mais, en outre, son bilan à la tête de l’État du Gujarat, qu’il a dirigé de 2001 à 2014, était très controversé.

Narendra Modi

Narendra Modi

photographie

Le candidat du Bharatiya Janata Party en campagne électorale au Jammu-et-Cachemire, en mars 2014. Après sa victoire écrasante aux élections législatives, Narendra Modi devient Premier ministre de l'Inde le 26 mai 2014. 

Crédits : Virendra Singh Gosain/ Hindustan Times/ Getty Images

Afficher

Un idéologue et un organisateur

Narendra Modi est né le 17 septembre 1950 à Vadnagar, une petite ville du district de Mehsana, au Gujarat. Son père, appartenant à la caste des Ghanchis – dont l’activité traditionnelle est la fabrication d’huile alimentaire –, tenait une échoppe de thé. Le niveau d’études de Narendra Modi est moins élevé que celui de la plupart des anciens Premiers ministres de l’Inde, en général diplômés d’universités prestigieuses, puisqu’il n’est titulaire que d’une maîtrise de science politique de l’université du Gujarat à Ahmedabad.

Sa principale formation vient surtout du Rashtriya Swayamasevak Sangh (R.S.S., le Corps des volontaires nationaux) qu’il a rejoint enfant et n’a jamais quitté. Cette organisation, fondée en 1925, se définit d’abord par son idéologie nationaliste hindoue. Pour ses membres, les hindous, qui représentent 80 p. 100 de la société indienne et descendent des populations autochtones, incarnent la nation. Les minorités chrétiennes et musulmanes doivent prêter allégeance à l’hindouisme en tant que culture dominante. Ce mouvement s’est surtout montré hostile à la communauté musulmane, a fortiori après la partition de 1947, la formation du Pakistan s’étant accompagnée de violences ethniques sans précédent et ayant donné naissance à un nouvel ennemi aux portes de l’Inde, du point de vue des nationalistes hindous – très répandu au Gujarat, un État frontalier du Pakistan.

C’est là que Modi est devenu un cadre du R.S.S., gravissant tous les échelons jusqu’à devenir le secrétaire à l’organisation du mouvement à l’échelle de la province en 1981. Le R.S.S. l’affectera en 1987 au parti qu’il a contribué à créer et qu’il contrôle largement, le Bharatiya Janata Party (B.J.P., Parti du peuple indien). Après un passage à New Delhi comme secrétaire national du B.J.P., Narendra Modi revient au Gujarat en 2001 pour diriger le gouvernement à la demande des chefs du parti, alors même qu’il n’a jamais été élu à l’Assemblée régionale – ni à aucune autre.

[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : directeur de recherche au C.N.R.S., Centre d'études et de recherches internationales-Sciences Po

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Christophe JAFFRELOT, « MODI NARENDRA (1950-    ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 septembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/narendra-modi/