MODI NARENDRA (1950- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

À la tête du Gujarat : violence et développement

Cet homme d’appareil va se révéler un redoutable homme politique. Cinq mois seulement après sa prise de fonctions, en réponse à l’incendie, par des musulmans, d’un train qui transportait des militants nationalistes hindous, des violences inter-religieuses éclatent à travers l’État du Gujarat. Leur ampleur (plus d’un millier de morts officiellement) et leur durée (plusieurs semaines) donnent de Modi l’image d’un homme incompétent ou extrémiste – au point que le Premier ministre de l’époque, Atal Behari Vajpayee, souhaite sa démission. Le reste du B.J.P. fait bloc autour de Modi, qui remporte les élections régionales de façon triomphale en décembre 2002.

Le mandat qu’il entame alors sera placé sous le signe du développement économique. Le Gujarat présente bien des atouts à cet égard. C’est l’un des États où les milieux d’affaires sont les plus entreprenants. Modi leur permet de prospérer davantage encore en multipliant les travaux d’infrastructure et les zones économiques spéciales (où la fiscalité et le droit du travail sont moins contraignants qu’ailleurs). Modi a aussi la chance de bénéficier en 2001 de la mise en service d’un barrage sur la Narmada, en construction depuis des années, qui va permettre d’étendre très significativement la surface agricole irriguée.

En conséquence, le taux de croissance du Gujarat, supérieure à la moyenne indienne, flirte avec les deux chiffres. C’est l’une des raisons pour lesquelles le B.J.P. y remporte les élections de 2007, Modi entamant un nouveau mandat. Cinq ans plus tard, en 2012, il est reconduit, mais est alors promis à un destin national.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, Centre d'études et de recherches internationales-Sciences Po

Classification

Les derniers événements

5-21 août 2019 • IndeSuppression de l’autonomie du Cachemire.

en 1947, tandis que Delhi revendique le Cachemire pakistanais. Le ministre de l’Intérieur Amit Shah, président du Bharatiya Janata Party (nationaliste hindou, BJP) au pouvoir et bras droit du Premier ministre Narendra Modi, justifie cette décision par le caractère « temporaire » des pouvoirs [...] Lire la suite

19 mai 2019 • IndeVictoire de Narendra Modi aux élections législatives.

Le Bharatiya Janata Party (BJP, nationaliste hindou) du Premier ministre Narendra Modi remporte une large victoire aux élections législatives qui se déroulent depuis le 11 avril. Depuis l’indépendance du pays en 1947, seul le parti du Congrès était parvenu à conserver la majorité au Parlement lors [...] Lire la suite

13 avril 2019 • France - IndeRévélations relatives au contrat de livraison d’avions Rafale.

dirigé par Anil Ambani. Ce dernier, un proche du président Narendra Modi, avait été désigné comme le partenaire industriel de Dassault dans le cadre de l’accord intergouvernemental relatif à la livraison de trente-six avions Rafale, conclu en avril 2015 – le contrat a été signé en septembre 2016 [...] Lire la suite

27 mars 2019 • IndeAnnonce de la destruction d’un satellite.

Le président Narendra Modi annonce que son pays a procédé avec succès à la destruction d’un de ses satellites en orbite basse, grâce à un tir de missile, lors d’un exercice baptisé « Shakti ». Seuls les États-Unis, la Chine et la Russie disposaient jusque-là de cette capacité.  [...] Lire la suite

9-12 mars 2018 • France - IndeVisite d’État du président Emmanuel Macron en Inde.

et le Premier ministre Narendra Modi signent également un pacte de coopération logistique dans l’océan Indien. Le 11, Emmanuel Macron participe au sommet fondateur de l’Alliance solaire internationale, imaginée par Paris et New Delhi lors de la COP 21 de décembre 2015 pour favoriser l’accès des pays [...] Lire la suite

17-25 février 2018 • Canada - IndeVisite du Premier ministre Justin Trudeau en Inde.

pacifiques d’un État sikh indépendant, au nom de la liberté d’expression. Le 23, Justin Trudeau rencontre le président indien Ram Nath Kovind et le Premier ministre Narendra Modi – qui ne lui a souhaité la bienvenue dans le pays que la veille, sur Twitter. La visite sera qualifiée de « fiasco » par l’opposition canadienne.  [...] Lire la suite

23-26 janvier 2018 • Forum économique mondial de Davos.

Le 23, le Premier ministre indien Narendra Modi prononce le discours d’ouverture du Forum économique mondial de Davos, en Suisse. Il vante le multilatéralisme, critique le protectionnisme et l’isolationnisme, et dénonce le changement climatique, le terrorisme et la perte d’attrait [...] Lire la suite

14 décembre 2017 • IndeVictoire du BJP aux élections dans le Gujarat.

Le Bharatiya Janata Party (BJP, droite nationaliste hindoue) de Narendra Modi remporte les élections régionales – quoiqu’avec une majorité réduite – dans l’État du Gujarat, fief du Premier ministre. Le Parti du Congrès, à la tête duquel Rahul Gandhi succèdera le 16 à sa mère Sonia Gandhi, améliore son score. Cette élection constituait un test avant les élections générales de 2019.  [...] Lire la suite

17 juillet 2017 • IndeÉlection de Ram Nath Kovind à la présidence.

Le gouverneur de l’État du Bihar, Ram Nath Kovind, candidat de la coalition nationaliste hindoue dirigée par le Premier ministre Narendra Modi, est élu président par 65,7 p. 100 des voix du collège électoral constitué des parlementaires fédéraux et des États fédérés. Ram Nath Kovind [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Christophe JAFFRELOT, « MODI NARENDRA (1950- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/narendra-modi/