NAISSANCE D'UNE NATION, film de David Wark Griffith

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Adaptation romanesque de l'histoire

Le film s'inspire largement de l'histoire romancée par Dixon de la famille Cameron, riche planteur de Caroline du Sud. Le député abolitionniste et néanmoins ami Austin Stoneman de Pennsylvanie vient en visite avec ses deux fils et sa fille Elsie. Phil Stoneman s'éprend de Margaret, fille aînée des Cameron, tandis que Ben Cameron tombe amoureux d'Elsie Stoneman. La guerre civile éclate, opposant ces deux familles sudiste et nordiste, et ravage la plantation. Le Sud vaincu, une partie des Noirs, sous la conduite du mulâtre Silas Lynch, protégé de Stoneman et amoureux d'Elsie, continuent à faire régner la terreur. Ben Cameron organise la résistance, fonde le Ku Klux Klan et lance des expéditions punitives. Ils vengeront la mort de Flora, la jeune sœur de Ben, qui se jette d'une falaise pour échapper à Gus, un ancien esclave, qui cherche à la violer. Reconnaissant finalement leurs erreurs respectives, les Nordistes viendront au secours des Sudistes assiégés par des miliciens noirs. Un double mariage finira par unir les deux familles du Sud et du Nord, symbolisant la réconciliation définitive de l'Amérique.

Naissance d'une nation, D. W. Griffith

Photographie : Naissance d'une nation, D. W. Griffith

Les frères Lumière avaient inventé le cinématographe. On pourrait dire que D.W. Griffith, lui, invente le cinéma. Goût de la démesure dans l'évocation historique, cadrages inédits, efficacité d'un récit qui tire le meilleur parti de formes telles que l'épopée ou le feuilleton : ce... 

Crédits : Bettmann/ Getty Images

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : maître de conférences, sociologue à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification

Autres références

«  NAISSANCE D'UNE NATION, David Wark Griffith  » est également traité dans :

NAISSANCE D'UNE NATION (D. W. Griffith), en bref

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 229 mots
  •  • 1 média

Avec Naissance d'une nation, cinéma et Amérique se « fondent » l'un dans l'autre, D. W. Griffith (1875-1948) veut donner au cinéma américain un film digne de ce qu'il considère comme la plus grande nation du monde. Une épopée aux dimensions des États-Unis, dépassant par une mise en scène fastueuse, et une longueur inédite, ce que le Vieux Continent a fait de plus grandiose... C […] Lire la suite

CINÉMA (Aspects généraux) - Histoire

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Jean COLLET, 
  • Claude-Jean PHILIPPE
  •  • 21 828 mots
  •  • 37 médias

Dans le chapitre « La souveraineté américaine »  : […] En 1914, l'entrée en guerre inaugure une période lourde de conséquences pour les différentes écoles européennes. Elles chercheront des voies nouvelles, en marge de la suprématie tant matérielle qu'esthétique du cinéma américain. En l'espace de deux ans, grâce à deux films réalisés par D. W.  Griffith, le cinéma accède à la maturité. Naissance d'une nation ( Birth of a Nation , 1915) et Intoléran […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

11-15 avril 2012 Corée du Nord. Confirmation de Kim Jong-un à la tête de l'État

Le 15 est fêté le centième anniversaire de la naissance du « Père de la nation » Kim Il-sung. Dans son premier discours public, Kim Jong-un déclare notamment: « L'époque où nous étions menacés d'une attaque nucléaire est désormais révolue. ».  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Kristian FEIGELSON, « NAISSANCE D'UNE NATION, film de David Wark Griffith », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-d-une-nation/