NAHUA

Population uto-aztèque parlant la langue nahuatl, les Nahua représentaient au xvie siècle, lors de la conquête espagnole, environ trois ou quatre millions d'Indiens ; établis dans la plaine de Mexico, ils étendaient alors leur implantation jusqu'à Tuxtla, actuel État de Veracruz, ainsi que dans les régions d'Hidalgo et de Guerrero, des groupes nahua se retrouvant au sud, ici et là, jusqu'à l'actuel Panamá. Historiquement, suivant certaines hypothèses, les Nahua viendraient de tribus guerrières d'Amérique du Nord descendues progressivement du viie au xie siècle ; parmi celles-ci, les Aztèques dont le nahuatl, appelé aussi « aztèque classique », devint la langue commerciale et de civilisation de l'empire qu'ils avaient constitué. Avec environ 1,5 million de personnes, les Nahua représentent actuellement le groupe indigène le plus important du Mexique. Ils parlent toujours le nahuatl. On les trouve principalement sur le plateau central (particulièrement dans la vallée de Mexico), mais aussi dans différents autres États.

Les femmes ont gardé le vêtement traditionnel : elles sont vêtues d'un corsage brodé, le huipil, d'un châle de couleur sombre, le rebozo, et d'une ample jupe longue ; elles portent souvent, par-dessus le huipil, le quechquemetl, un petit cache-cœur pointu, héritage direct du costume de la femme aztèque. Les hommes sont habillés d'un pantalon et d'une chemise blanche sur laquelle ils portent le sarape, lourde couverture rectangulaire que l'on enfile par la tête et qui couvre tout le buste.

Les maisons sont construites en adobe (briques crues) ou en jacal (murs en bambou colmatés avec de la terre), et les toits sont souvent couverts de feuilles de maguey (agave). En général, parents, enfants et grands-parents vivent ensemble dans le même enclos, car chaque cellule familiale possède son habitation d'une seule pièce. Chaque enclos a son bain de vapeur, le temazcal, de tradition précolombienne : construit en adobe ou en pierre, le temazcal a une fonction hygiénique en même temps que prophylactique.

L'économie nahua a pour base la cu [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

Classification


Autres références

«  NAHUA  » est également traité dans :

AZTÈQUES (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 529 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Le Mexique central avant les Aztèques »  : […] Vers 1500 avant J.-C., des peuples jusqu’alors nomades s’installent en Méso-Amérique. Parmi eux prédominent ceux qui appartiennent au groupe linguistique nahua. L’histoire préhispanique de la région est ainsi rythmée par les rencontres, les affrontements et les mélanges entre les populations autochtones et ces peuples venus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/azteques-notions-de-base/#i_23066

PIPIL

  • Écrit par 
  • Marie-France FAUVET
  •  • 291 mots

Nom donné par les chroniqueurs espagnols des xve et xvie siècles aux populations de langue nahua habitant l'Amérique centrale. Ces tribus, originaires du Mexique, ont pénétré par vagues successives dans toute […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pipil/#i_23066

Pour citer l’article

Anne FARDOULIS, « NAHUA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nahua/