DÉLUGE MYTHES DU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Déluge et Renouveau

Parmi les mythes primitifs de la Fin, très rares sont ceux qui ne présentent pas d'indications précises concernant l'éventuelle re-création du monde. Ainsi, dans une des îles Carolines, Aurepik, c'est le fils du Créateur qui est responsable de la catastrophe. Lorsqu'il s'apercevra que le chef ne s'occupe plus de ses sujets, il submergera l'île au moyen d'un cyclone. Il n'est pas certain qu'il s'agisse d'une fin définitive : l'idée d'une punition des « péchés » implique généralement la création ultérieure d'une nouvelle humanité.

Plus difficiles à interpréter sont les croyances des Négritos de la péninsule de Malacca. Les Négritos savent qu'un jour Karei mettra fin au monde parce que les humains ne respectent plus ses préceptes. Aussi, pendant l'orage, s'efforcent-ils de prévenir la catastrophe en faisant des offrandes expiatoires de sang. La catastrophe sera universelle, elle frappera sans distinction pécheurs et non-pécheurs, et ne préludera pas, semble-t-il, à une nouvelle création. C'est pourquoi les Négritos appellent Karei « mauvais », et les Ple-Sakai voient en lui l'adversaire qui leur a « volé le Paradis ».

Un exemple singulièrement frappant est celui des Guaranis du Mato Grosso. Sachant que la Terre sera détruite par le feu et par l'eau, ils partirent à la recherche du « Pays sans péché », sorte de paradis terrestre, situé au-delà de l'Océan. Ces longs voyages, inspirés par les chamans, et effectués sous leur direction, ont commencé au xvie siècle et ont duré jusqu'en 1912. Certaines tribus croyaient que la catastrophe serait suivie d'un renouvellement du monde et du retour des morts. D'autres tribus attendaient et désiraient la fin définitive du monde.

La majorité des mythes amérindiens de la Fin impliquent soit une théorie cyclique (comme chez les Aztèques), soit la croyance que la catastrophe sera suivie par une nouvelle création, soit, enfin (en certaines régions de l'Amérique du Nord), la croyance à une régénération universelle effectuée sans cataclysme. (Dans ce processus de régénération, seuls le [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  DÉLUGE MYTHES DU  » est également traité dans :

TERRE ÂGE DE LA

  • Écrit par 
  • Pascal RICHET
  •  • 5 139 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les fossiles, marqueurs du temps »  : […] Pour les chrétiens, l’histoire prenait un nouveau sens de suite ordonnée, et non plus de séquence quasiment aléatoire d’événements. Le changement fut particulièrement bien illustré par la première chronologie « universelle » que l’évêque Eusèbe de Césarée (~265-av. 341) établit par le biais d’habiles rapprochements effectués entre systèmes chronologiques différents : ceux des Romains et des Grecs […] Lire la suite

ATRA-HASIS POÈME D'

  • Écrit par 
  • Daniel ARNAUD
  •  • 336 mots

Œuvre rédigée en langue akkadienne, qui comptait quelque 1 250 vers à l'origine et qui présente un réel effort de réflexion sur la création et sur le destin de l'homme (cf. traduction in R. Labat, Les Religions du Proche-Orient , Paris, 1970). Elle fut rédigée en Babylonie, peut-être au ~ xvii e siècle ; mais, malgré le grand nombre de témoins qu'on en possède et dont les plus récents datent du ~ […] Lire la suite

EAUX SYMBOLISME DES

  • Écrit par 
  • Gilbert DURAND
  •  • 4 077 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'eau diluviale »  : […] Le déluge est à la fois cataclysme vengeur et fin purificatrice d'un monde corrompu. Eliade a bien montré l'universalité des mythes diluviaux qui, des Sémites aux populations du Pacifique, de l'Atlantide aux légendes des Andes, associent l'engloutissement par l'eau au devenir, d'abord sous une forme lunaire, puis au devenir tout court, au Temps. Le déluge fait hésiter l'ethnologue entre une inter […] Lire la suite

ÉCHEC

  • Écrit par 
  • Eliane AMADO LEVY-VALENSI
  •  • 5 079 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Échec et projet »  : […] La névrose d'échec elle-même, dans son projet aliéné, témoigne d'une intention obstinée. La guérison, Carl Gustav Jung l'a bien vu, ne consiste pas à supprimer la névrose, mais à la convertir. L'échec, occasionnel ou répété, est l'envers d'une émergence confuse que la psyché s'obstine à nier, mais qui, sans cesse, la traverse. La névrose parfois dévoile son sens – en filigrane ou à travers le déc […] Lire la suite

ÉPOPÉE DE GILGAMESH

  • Écrit par 
  • Florence BRAUNSTEIN
  •  • 722 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Fragilité de la condition humaine »  : […] Au début de L'Épopée de Gilgamesh , nul n'est promis à être un immortel heureux. Le monde de l'au-delà est celui de la douleur éternelle, du regret permanent de la vie enfuie, celui où les défunts se nourrissent de poussière et d'argile. Un tel sort permet de saisir les raisons de Gilgamesh parti en quête de la plante d'immortalité. À mi-chemin entre le merveilleux et le sacré, le mythe de Gilgame […] Lire la suite

GÉOLOGIE - Histoire

  • Écrit par 
  • François ELLENBERGER
  •  • 6 538 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le XVIIe siècle et les théories de la Terre jusqu'en 1729 »  : […] La mentalité change complètement dès le début du xvii e siècle. La doctrine mécaniste dévalorise la Nature. L'étude du contenu du sous-sol est au plus bas jusque vers 1660 (et en France jusqu'en 1710). Durant la première moitié du siècle, un seul auteur majeur est à signaler : il s'agit de Descartes, avec ses Principia philosophiae (1644). Il échafaude une cosmogonie d'une grande audace, dont l […] Lire la suite

MĀNAVADHARMAŚĀSTRA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 666 mots

La tradition hindoue enseigne que l'humanité actuelle descend d'un homme qu'elle nomme Manu ; celui-ci appartient en fait à une race plus ancienne dont tous les représentants furent anéantis, sauf lui, dans un déluge. Manu, seul « juste » parmi des millions de méchants, fut averti par Dieu (Vishnu, incarné en poisson) que les eaux allaient monter et qu'il lui fallait construire un navire pour se s […] Lire la suite

MYTHE - L'interprétation philosophique

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 12 830 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Mythe et histoire du salut »  : […] L'histoire du salut, typique de la littérature hébraïque, principalement dans l'Hexateuque, repose sur une organisation narrative parente du mythe, mais de structure et d'intention différentes. Alors que le mythe rapporte le temps historique à un temps fondamental, l'histoire du salut relie la confession de foi à la narration d'actes de délivrance. Le récit du Deutéronome ( xxvi , 5-9) est à cet […] Lire la suite

NOÉ

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 325 mots
  •  • 2 médias

Personnage biblique qui appartient à la race de Caïn, composée de tribus attachées au développement de la civilisation matérielle ; par là s'expliquent ses aptitudes à construire l'arche du Déluge. Héros du Déluge (Genèse, vi - ix ) et père de Sem, de Cham et de Japhet, Noé était fils de Lamech (Genèse, v , 29). Dans la Bible et même en dehors d'elle, il garde de manière continue une réputation d […] Lire la suite

NOIRE MER

  • Écrit par 
  • Luch Mikhaylovich FOMIN, 
  • Yves GAUTIER, 
  • Vladimir Petrovich GONCHAROV, 
  • Aleksï Nilovitch KOSAREV
  •  • 3 579 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Géologie »  : […] La nature et l'âge des roches sous-jacentes reflètent la diversité géologique de la région. La pointe sud de la plate-forme russe, bloc structurel datant d'au moins 540 millions d'années, apparaît dans le nord-est de la mer Noire. Sur ce socle protérozoïque repose une épaisse couche sédimentaire. La profonde cuvette sous-marine est généralement considérée comme une vaste zone de subsidence struct […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Mircea ELIADE, « DÉLUGE MYTHES DU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/mythes-du-deluge/